L'île de Noirmoutier, ses marais salants

 

Lors du grand pont de l'Ascension, en 2019, bien avant le Covid, nous nous sommes offerts quelques jours de vacances, en Vendée, à quelques kilomètres de L'île de Noirmoutier, chère à Agnès Varda qui aimait y séjourner dans son moulin, à la Guérinière.

Ceci, après avoir ( re ) découvert quelques mois auparavant, lors d'une escapade en famille les Sables d'Olonnes.

Cette île d'une superficie de quarante neuf kilomètres carrés ( vingt-cinq kilomètres de long pour quinze de large ), séparée du continent par le célèbre passage du Gois, m'avait laissé quelques beaux souvenirs lorsque j'y étais allée dans..."mes années jeunesse", et je m'étais promis d'y retourner.

 

Où dormir ?

Comme nous avions une réunion familale à Le Perrier (85300), il était important pour nous de rester là-bas pour dormir lors de cette escapade.

J'ai donc cherché un camping via Booking.com et sélectionné La Loire Fleurie, chaudement recommandé par ailleurs par des amis.

J'avoue que nous n'avons pas été déçus : un accueil chaleureux, un environnement calme et agréable...il ne nous en fallait pas plus pour être aux Anges !

1

Déjà, en regardant ces photos, je suis sûre que vous comprenez pourquoi j'ai été séduite ! :)

1 BIS

L'adorable Marie Pottier, propriétaire des lieux nous a accueilli avec son joli sourire, et nous a conduit vers notre Mobil Home...

2

Le hall d'accueil me faisait penser à un joli jardin d'hiver...

3

En dehors des Mobilhomes, un Gîte est également proposé à la location...mais il ne restait plus qu'une seule semaine de disponible...en juillet !

Il faut dire que les tarifs sont très raisonnables : moins de 600€ la semaine en été !!!

Et pour ce prix, vous avez un petit jardin privé...ainsi qu'un barbecue ! Ha mais si, c'est important le Barbecue en été !! :)

Bon, je n'ai pas de photos de ce jardin, car le Gîte était donc loué ....

4

5

6

7

Hé oui...il y a toujours un arbre qui m'attend quelque part ! :)

8

9

Ci-dessous, notre Mobilhome...avec équipement tout confort pour six personnes : deux chambres, dont une avec un grand lit et une avec deux lits "une place", un grand salon avec une banquette / lit pour deux personnes, une salle d'eau, avec douche, des WC, et bien sûr le coin cuisine avec réfrigérateur, four micro-ondes, évier, plaques de cuisson...et plein de rangements !!!

10

L'espace "barbecue" !

11

Bien sûr, ici, vous ne trouverez pas de piscine ni autre ...seulement le calme et la tranquilité, ainsi que le charme surrané des jeux de notre enfance...

Mais il se trouve que c'est ce que nous recherchons dans un terrain de camping : un esprit familial et convivial, les lieux trop "touristiques" étant bien souvent, trop bruyants pour nous.

D'ailleurs, dès le premier jour, notre fille s'est trouvé deux copines, ce qui n'est jamais arrivé dans les autres campings où nous sommes allés jusqu'à maintenant... Tout est dit !

12

Et j'avoue que Cocotte (si si, c'est son nom!) et sa copine nous ont bien fait rire quand elles nous rendaient visite : ici, se sont les Reines car se sont les seuls animaux qui se promènent librement ! :)

poules

13

Pour plus d'infos et réservations, il est possible de téléphoner à Marie ( désormais, c'est la famille de Cindy qui est au commande car il vient d'y avoir un changement de propriétaires ) au 02 44 36 63 47

Vous pouvez également envoyer un mail : contact.laloirefleurie@gmail.com

ou cliquer sur ==>   Camping La Loire Fleurie

 

La Loire Fleurie

crédit photo @laloirefleurie

 

****************************************************

Noirmoutier Et Les Marais Salants

Le vendredi, nous hésitions entre deux destinations car toutes les deux à sept kilomètres de notre camping : Saint Jean de Monts et L'Île de Noirmoutier : c'est finalement cette dernière que nous avons choisi !

 

1

Mon mari et ma fille ne connaissaient pas le Passage du Gois, une route qu'il n'est possible d'emprunter qu'à marée basse ( car totalement submergée le reste du temps ! ).

Nous avons cependant opté pour le pont cette fois-ci : grand bien nous en a pris car il y avait un monde fou sur cette route...au moins, nous n'avons pas été bloqués par la mer !

2

Sur place, nous avons réalisé l'un de mes rêves depuis toute petite : visiter un Marais Salant, en l'occurrence, celui de M. Aguillon, "La Nouvelle Brille" ( 85680 La Guérinière )...et "coup de chance suprême", deux visites seulement dans la journée...dont une à l'heure même où nous sommes arrivés !

Je vous présente donc ce Monsieur, Saunier de son état, ainsi s'appelant les producteurs de sel.

1

2

Saviez-vous que le marais était innondé, ou "mis en eau", en hiver, à partir d'octobre ?

En fait, afin de préserver notamment les "murets" ( appelés Vettes, ou Diguettes ) qui forment les "cases" des marais, il est nécessaire de le faire : ceux-ci étant en argile, ils sont relativement fragiles face au vent, la pluie, les gelées et autres intempéries.

C'est donc pour éviter l'érosion qu'il est important de le faire.

Puis, en février / mars, il est à nouveau vidé ( grâce à un système d'écluses ), puis nettoyé de la vase qui s'est accumulée...jusqu'à l'argile du fond.

3

Le sel n'est pas récolté au gré des envies : chaque marais a un sens de circulation de l'eau, et chaque bassin sa spécificité : l'oeillet ( n°5 ) étant le dernier de chaque parcelle où l'on récolte le gros sel et la fleur de sel ...

Copie_de_IMG_20190531_120627

Comment se forme la fleur de sel ?

Avec l'évaporation, dûe à la chaleur du soleil, des petits cristaux se forment en surface et se rassemblent, sous le souffle du vent, puis se collent formant alors de petites plaques ressemblant à du givre : c'est la fleur de sel !

Celle-ci est donc le "premier sel" qui est récolté, et ce, plusieurs fois par jour...à l'aide d'une lousse ( en photo plus bas ).

La fleur de sel se caractérise par sa couleur blanche...

En cuisine, pour savourer pleinement son goût, il est conseillé de l'utiliser en fin de cuisson, contrairement au gros sel.

5

6

7

Ci-dessus, la lousse, sorte de grande pelle, servant à recueillir la fleur de sel.

Sur la photo en-dessous il s'agit de l'ételle, sorte de racloir à long manche, servant quant à lui, à la récolte du gros sel.

8

9

10

Pour le gros sel, il faut attendre plusieurs jours ( deux à trois, selon le temps et la chaleur ) entre chaque récolte, et lui étant plus lourd que la fleur de sel, il se forme dans le fond de l'oeillet.

Au fur et à mesure de la récolte, il est mis en tas sur les "tables" : partie ronde au centre du chemin entre deux oeillets, où il va commencer à s'égoutter.

11

12

Après quelques temps, le gros sel est déposé sur des mulons, qui sont en fait de gros tas de sel, protéges par des bâches "trouées", afin de le laisser s'aérer et s'égoutter encore pendant plusieurs mois...il est alors prêt à la consommation.

Sa couleur est naturellement grise : c'est le gros sel marin alimentaire...n'ayant subit aucune transformation !

15

16

18

La fleur de sel est étalée sur des grandes tables, et brassées régulièrement, puis triées manuellement pour enlever les impuretés.

Une fois séchée, elle est alors elle aussi prête à la consommation.

19

20

22

A la fin de la visite, il nous était possible d'acheter différents sels de la production de Monsieur Aguillon...

Difficile de résister : je crois que nous avons fait le plein de toutes sortes de sel pour toute l'année !

sels

23

24

Nous sommes donc repartis, laissant le saunier à son travail...

C'est ensuite en direction de Noirmoutier en l'île que nous sommes allés...commune de l'île, où se trouve notamment l'Office de Tourisme auprès duquel vous trouverez toutes les infos nécessaires pour votre séjour.

3

4

Hélas, quelques petits ennuis nous ont empêchés de vraiment profiter de la beauté du village...notre voiture ayant eu un "coup de chaud", et moi, prise d'une soudaine migraine, nous ne sommes pas restés très longtemps et avons dû prendre le chemin du retour sans avoir vraiment eu le temps de visiter....mais nous reviendrons sur cette île dans quelques mois, c'est certain !

5

Le petit train est donc parti sans nous...

6

7

8

9

10

11

Nous avons toutefois déambulé dans les ruelles en dehors du centre-ville, et bien plus typiques, ayant gardées leur caractère propre : maisons blanches aux volets bleus !

12

13

14

15

16

17

18

20

En fait, si vous souhaitez visiter le "vrai Noirmoutier", je vous invite à aller à l'Office de Tourisme qui vous conseillera et vous guidera sur les balises à suivre : comme celle-ci.

21

22

24

Ces photos se rapprochent des souvenirs que j'avais de cette belle île, et je regrette de ne pas avoir pu en voir plus...mais ce sera pour une autre fois : nous avons tout de même bien profité de ce séjour !

 

Connaissiez-vous cette île dites "aux volets bleus" ?

Aimeriez-vous en savoir plus ?

Quelle sorte de touristes êtes-vous : "camping", "hôtel", "gîtes"...ou maison d'hôtes ?

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite une très belle semaine.

 

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

Vous avez aimé cet article ? Epinglez-le sur Pinterest et/ou partagez-le sur les Réseaux Sociaux !

L'île de Noirmoutier, ses marais salants