La Green Life De Nath

13 septembre 2019

La Ruche Qui Dit Oui, ou comment et pourquoi devenir Locavore !

Je vous ai déjà parlé des Paniers Bio Solidaires, au tout début de ce blog, et vous connaissez mon engagement envers nos producteurs locaux.

Il est temps maintenant de comprendre pourquoi et de vous expliquer ma démarche...et peut-être vous aider à trouver des solutions, si vous aussi, vous avez envie d'entrer dans cette même démarche, bonne pour votre santé, nos producteurs locaux...et notre portefeuille (si si, parce-que, à qualité égale, un producteur vend moins cher, ou au même prix, mais vous savez où va l'argent).

Et bonne nouvelle, selon un article lu sur le site du Ministère de l'Agriculture et de l'alimentation, nous sommes de plus en plus nombreux à être, je cite : "soucieux de l’environnement, 66% des consommateurs de produits bio achètent plus de produits de saison, tandis que 53% cherchent également à limiter le gaspillage alimentaire. Et pour s’assurer d’aller au bout de leur démarche, les Français se mettent également à la cuisine : 54% préparent eux-mêmes leurs soupes de légumes".

Dans la réalité, cela se traduit par des pratiques alimentaires qui évoluent (donc)...dans le "bon sens" : 6 à 7 % des achats alimentaires se font en circuits courts (7 Français sur 10 consomment régulièrement des produits Bio) aidant ainsi 21 % des exploitants agricoles qui écoulent leur production par ce biais.

Et ceci est encore en augmentation, puisque ces chiffres datent déjà de quelques années.

Pour autant, les Grandes Surfaces attirent encore du fait de leurs prix "intéressants" (mais qu'en est-il du goût ?), et les exploitants agricoles doivent batailler pour faire valoir le juste prix, celui qui les aide à vivre de leur travail, et ne vide pas notre portefeuille, déjà bien maigre pour une grande partie d'entre nous.

Ce qui m'exaspère fortement, c'est que si les produits Bio sont vendus plus chers en Hypers Marchés et autres, c'est parce-que les distributeurs s'octroient une marge plus élevées que sur ceux issus de l'agriculture conventionnelle.

Imaginez : sur 100 € de produits achetés, seuls 6 ou 7 % revienent aux producteurs !

Hé bien moi, ça me donne envie de ruer dans les brancards.

Un exemple concret ?

En 2011, j'achetais mon lait cru à un producteur près de chez moi, 50cts le litre (bien entendu, j'apportais mes propres bouteilles en verre).  A cette époque, la coopérative laitière lui payait quant à elle, 30cts.

Il gagnait donc 20cts de plus en vendant à un particulier...tout en étant plus que raisonnable au niveau de ses prix.

Il y a un an, il nous vendait toujours son lait à 50cts, mais désormais la coopérative ne lui versait plus que 20cts le litre.

Il gagnait donc moins d'argent en 2018 qu'en 2011, avec des charges qui elles, ne baissent jamais, vous savez de quoi je parle n'est-ce pas ? !

Rappelez-moi combien est vendu le lait cru en Grandes Surfaces ? Ne serait-ce pas 1€50 en moyenne ?

Alors je l'avoue, cela me mets hors de moi de voir comme on "tue" nos petits exploitants.

Peut-être parce-que je vis près d'eux et que j'ai moi-même de la famille et des amis qui peinent chaque jour, mais c'est un fait, il faut essayer d'inverser les choses, et de revenir à des valeurs oubliées...

Il est temps de renouer le dialogue entre producteurs et consommateurs, que l'on soit à la ville ou à la campagne, souvent mis en opposition comme ceux qui "produisent" et ceux qui "mangent".

Comme je le dis souvent, il est urgent de réapprendre...à prendre le temps...

...le temps de cuisiner, en famille c'est un très bon moment de partage (parce que non, je ne suis pas en train de prôner le retour de la femme en cuisine, mais bien de la famille : cuisiner c'est bien, en famille c'est mieux !)...et avec des produits de saison, c'est encore mieux ! :)

Attention, là encore, pas question de jouer les moralisateurs/moralisatrices : il n'y a pas de mal à céder parfois à la "tentation" d'un plat tout près..."parfois" !

D'ailleurs, je l'avoue, il nous arrive d'acheter encore des pizzas "toutes faites" (j'ai travaillé un an et demi chez Marie ! lol).

Mais parfois aussi, ces pizzas viennent de notre pizzaiolo (un ami de la famille), qui s'arrête une fois par semaine dans notre village...gustativement parlant, ça n'a rien à voir !

Rien à voir non plus celles que nous faisons nous-même, depuis la pâte jusqu'à la garniture...

Et quand on manque d'idées pour cuisiner...rien de tel que de pouvoir en discuter avec un producteur, à l'occasion d'une distribution dans un local de La Ruche Qui Dit Oui, près de chez vous : ils ont toujours une "petite recette" à partager !

Mais justement donc, qu'est-ce que la Ruche Qui Dit Oui, ?

Co-fondée en 2011 par Marc-David Choukroun, La Ruche Qui Dit Oui est une plate-forme collaborative (différente d'une AMAP qui est gérée par les producteurs eux-mêmes), entre l'entreprise classique et le réseau : ce n'est pas une coopérative mais une sorte de start-up sociale et solidaire, spécialisée dans le circuit court et local...à grande échelle, car après la toute première Ruche ouverte à Fauga, dans la banlieue de Toulouse, d'autres suivent rapidement sur Paris, Strasbourg, Tours...et très vite le réseau s'étant à toute la France et même en Europe : 1500 Ruches aujourd'hui environ, dont 900 en France !

2

Un grand merci à Frantz, Responsable de La Ruche de Mirebeau (86110)

Comment fonctionne-t-elle ?

N'importe qui peut ouvrir et devenir Responsable d'une Ruche : il suffit d'avoir un local où il est possible d'entreposer les commandes le jour de la distribution... Cela peut être vous, demain, dans votre salon !

En amont, il faut aller à la rencontre, et contacter, des producteurs dans un rayon de 250 kilomètres (c'est la limite "déterminée" par le "locavorisme") : fruits, légumes, viande, fromages, laitages, pain, vin, miel...etc...

Dans le même temps, il faut également "recruter" des "Membres", qui souhaitent acheter des produits locaux.

Chaque semaine donc, le responsable de la Ruche de votre région, votre ville, ou votre village diffuse en ligne la sélection des produits proposés par les producteurs, leurs prix (le juste prix) et le minimum de commandes à atteindre pour être livré...via le site de La Ruche Qui Dit Oui, sur SA page.

Les Membres ont alors 6 jours pour commander : pas d'obligation d'achat, pas d'abonnement, on est libre de commander ou non !

Et c'est essentiel pour moi car on n'a pas forcément besoin d'acheter à chaque fois, selon les restes de la semaine précedente...ou tout simplement parce que l'on n'a pas envie, que l'on part en vacances ...etc...

Quand toutes les commandes sont passées, deux options sont alors possibles :

- soit le producteur a atteint son minimum de commandes

- soit il ne l'a pas atteint...en ce cas, il ne viendra pas livrer cette fois-ci...

La veille de la distribution, chaque Membre reçoit sa liste définitive de produits commandés, le montant correspond, ainsi qu'un numéro de "panier".

Le jour J de la distribution, chaque Membre vient récupérer ses "courses" dans sa Ruche : c'est le Drive version Locavore ! :)

5

6

8

Conclusion :

Avec La Ruche Qui Dit Oui, 80 % du prix de vente revient au producteur (on est loin des 6 % de la Grande Distribution), 8.35 % au Responsable et 11.65 % à la Ruche (pour le service via le net) : enfin, la technologie est au service de l'humain, dans le sens noble du terme.

Adieu Gâchis : les producteurs repartent avec des cagettes vides puisqu'ils ne livrent que ce qui a déjà été réglé.

Pourquoi ai-je choisi La Ruche Qui Dit Oui ?

(Je précise que cet article n'est pas sponsorisé, je tenais vraiment à vous en parler depuis longtemps, car vous l'avez compris je pense, j'adhère totalement à ce concept)

Vous savez et connaissez mon respect du monde rural : ça n'est pas pour rien que nous avons choisi de revenir y vivre, outre l'aspect financier non négligeable...

Avec cette démarche, je sais que j'aide les agriculteurs à changer leur mode d'exploitation et à ne plus utiliser de pesticides ni d'engrais chimiques, parce que si cette transition est nécessaire, elle n'en reste pas moins compliquée à mettre en place (financièrement notamment).

Or, comme le dit si justement Maxime de Rostolan : "les hommes du futur, s'il en reste encore dans 100 ans (oui, il est assez pessimiste, mais ceci est un autre débat), mangeront forcément bio, local, avec une agriculture qui régénère les écosystèmes, qui dépolluent l'eau, qui entretient la santé, qui capte du carbone, qui crée de l'emploi, des dynamiques locales"...

Alors, avec La Ruche Qui Dit Oui, j'ai l'impression que cet espoir n'est pas un vain mot, car moi, j'ai envie de croire en un futur meilleur pour nous, et pour notre planète.

 

Nous constatons chaque jour que notre système alimentaire ( tout le circuit de distribution ) est devenu fou : les circuits courts ne sont pas une solution "magique", mais ils sont une première étape pour le redémarrer...et "en vérité je vous le dis", il est temps de reconstituer une chaîne où les intermédiaires sont véritablement utiles et ne se prélèvent pas des pourcentages excessifs... comme le disait un certain slogan : "redevenons Consomm'Acteurs" et aidons notre planète par la même occasion !

Alors, prêts à relever le défi ?

Dites-moi ce que vous achetez en local ? :)

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite un bon week-end...et une très belle semaine.

Je vous remercie de vos commentaires toujours si bienveillants, et je souhaite la bienvenue à tous les nouveaux abonnés.

Je vous remercie également d'avoir été si nombreux à participer au concours pour gagner mon "panier gourmand Made in Bretagne" : j'ai pris tous vos noms et vérifié les inscriptions, puis effectué le tirage au sort :) !

La gagnante est : Jodanelle !

Bravo et félicitations à toi !

Je vais t'envoyer un mail afin que tu me donnes tes coordonnées pour que je te l'envoie.

 

Pour relire mon article sur Les Paniers Bio Solidaires, c'est   ICI

 

Vous pouvez aussi cliquer là ! :)  ==> M'abonner 

 


06 septembre 2019

Article et Vidéo "Produits terminés"

S'il y a bien une chose que je suis habituellement, c'est être "organisée" !

Pourtant, cette année qui vient de s'écouler, m'a littéralement aspirée dans un tel "tourbillon"...que je n'ai eu de cesse de reporter plusieurs articles et objectifs que je souhaitais atteindre : ai-je procrastiné ?

Oui...et non !

"Oui", parce-que remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour-même n'est en soi, jamais très productif.

"Non", parce-qu'avec ce nouveau blog, et cette nouvelle activité, je voulais aborder tellement de sujets qu'il m'aurait fallu écrire un article chaque jour...et que cela m'était "physiquement" impossible si je voulais pouvoir être présente sur mes autres réseaux sociaux (instagram notamment) ... et puis aussi dans la "vraie vie" (hé oui, on a tendance à se laisser submerger au début).

De même, je ne voulais pas publier trop souvent pour "spammer" votre boîte mail et ne pas vous lasser :)

Alors, avec cette rentrée, je me suis à nouveau établie un calendrier, afin de voir clairement ce que je dois faire et écrire chaque jour...et travailler ainsi plus sereinement.

Et enfin, je vais pouvoir reprendre les vidéos pour aborder certains sujets qui s'y prêtent ...

L'un de ceux-ci est celui dont je vais vous parler aujourd'hui : les produits utilisés et terminés (en cosmétiques !) au cours de l'année passée...puis, sous la vidéo, je reviendrai avec un focus "compositions INCI"...

Je vous invite donc à faire une "pause café" : vous êtes bien installé(e)s ?

Bon visionnage et à tout de suite !

 

Produits terminés 2019

Tous ces produits que je viens de vous présenter ont donc été utilisés sur un peu plus d'un an, d'où la quantité !

Comme vous le savez, par ailleurs, nous achetons très peu et sommes en slow life : "consommer moins mais mieux".

C'est quelque chose que je vis au quotidien depuis toujours, ayant été ainsi éduquée.

Mais les cosmétiques et moi, c'est réellement une histoire d'amour, et le "tout Green" dans la salle de bain, est venu petit à petit...quoi que justement, je ne le suis pas encore tout à fait, car je l'avoue, j'ai parfois du mal à renoncer à certains produits que j'aime particulirement.

Pourtant, depuis que je "décortique" les compositions et fait certaines recherches quant à la réelle nocivité de certains ingrédients entrant dans la composition desdits cosmétiques...je j'ai de plus en plus de mal, du coup, cela m'a donné quelques idées...mais je ne vous en dis pas plus, vous le découvrirez au fil des articles et vidéos.

Je ne vais donc revenir ici que sur deux des produits de la vidéo, que je connais depuis de nombreuses années, et dont les résultats INCI m'ont juste donné "quelques sueurs froides" !

- Le premier est le Baume Lipikar AP+ de la Roche-Posay, pour lequel j'avais été sélectionnée par Sampléo pour être ambassadrice de la marque et du duo Lipikar+ Baume et la crème lavante (je me suis désinscrite de cette plateforme depuis d'ailleurs, car je ne souhaite plus tester que des produits le plus Green possible).

Ce Baume est donc typiquement le type de produit que j'ai acheté à plusieurs reprises, pour ma fille et pour moi même, tant j'ai été "bluffée" par les résultats sur ma peau, et la sienne.

Et lorsque j'ai écrit mon article sur lesdits produits, j'avais bien noté tous les ingrédients, vous laissant juger par vous-même, sachant que je n'étais pas à même de décortiquer les compositions....je les avais aimé (et je les aime toujours...au secours !), et comme beaucoup d'entre nous (mais heureusement, de moins en moins :) ), je m'étais arrêtée là.

Sauf que voulant éliminer le plus possible de composants nocifs pour notre santé, j'ai commencé à m'intéresser à "tout ça" !

Et là, j'ai bien cru défaillir en lisant et en comprenant (enfin) à quel point il fallait être vigilant, et que "recommandé par des professionnels", comme des dermatologues donc, n'était absolument pas gage de "bonne composition" !

D'ailleurs, celles et ceux qui me suivent sur instagram n'ont peut-être pas oublié la story sur la BB crème de cette marque que j'ai failli acheter...et qui était noté "0/100" !!!

Bref, dans ce Baume, on trouve donc des silicones (horreur), de l'huile minérale (dérivé du pétrole) et des PEG-100 Stéarate (soit, des microplastiques!) : joli cocktail non ?

Alors, bien sûr, le reste de la composition est "meilleure"...mais ai-je envie de continuer à me mettre ces "choses-là" sur le visage et sur le corps...idem pour ma fille ?!

Un article "spécial" pour vous expliquer ce que cela provoque et en quoi, au final, cela dérègle le fonctionnement de notre peau va arriver très bientôt : promis, je vais essayer de ne pas vous faire trop peur !

- L'autre produit que j'ai pourtant utilisé très longtemps, dû moins, plusieurs produits de la marque, à l'époque où elle était encore la propriété de ceux qui ont créé cette gamme (les Laboratoires Rivadis), le lait démaquillant Saint-Gervais Mont Blanc (désormais propriété de l'Oréal) !

 

shopping

photo prise sur le net

 

Oui, je sais, vous l'avez forcément vue passer dans un post Instagram et/ou Facebook !

Très sincèrement, j'ai également postulé pour l'un de leur dernier produit tant j'aime cette gamme qui avait réellement atténué les rougeurs de ma peau (sur le moment dû moins)...il n'en reste pas moins que là encore, en "décortiquant" la composition...j'ai été "un tantinet agacée".

Bien évidemment, on retrouve de l'huile de parafine (huile ménérale), dérivé d'hydrocarbures (pétrole donc), mais également des microplastiques.

Bien d'autres composants également, qui ne sont pas nécessairement "dangereux" pour notre peau au départ...mais qui le sont gravement pour l'environnement, et ça, désormais, je veux éviter le plus possible, jusqu'à les éliminer totalement de notre salle de bain...

D'ailleurs, à part dans un ou deux shampooings (mais ils sont quasi terminés), et le baume de rasage de mon mari (mais ça y est, j'en ai trouvé un qui me semble top : yes !), je crois bien que nous ne sommes pas trop "mauvais"...dans la salle de bain dû moins...et je dis bien "pas loin", car il y a encore possibilité d'améliorer, mais j'estime que nous sommes plutôt en "très bonne voie"...et puis Rome ne s'est pas construite en un jour :)

Pour l'instant, il reste le "problème dentifrice" que je n'arrive pas à résoudre car nous n'avons aimé aucun des essais faits.

Aujourd'hui donc, je suis beaucoup plus attentive à ce que j'achète ou ce que l'on me propose (mais oui, il m'arrive de refuser certains partenariats : on ne va pas commencer à "gaspiller" en plus !!!).

Et vous, où en êtes-vous dans votre consommation des produits de la "salle de bain" ?

Auriez-vous un dentifrice green à me conseiller ?

 

Pour "l'anecdote", la vidéo du jour n'est pas celle que j'avais tournée à l'origine et dont j'étais très fière, car tout était réuni : bon son, bonne lumière, pas de bruits indésirables, le regard "droit dans les yeux" (lol)....et "boum", mauvaise manipulation...tout effacé : j'ai donc dû la "retourner" l'après-midi...mais bon...je compte sur votre indulgence :)

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous, vous souhaite un très bon week-end, une très belle semaine et vous remercie de vos gentils commentaires :)

Un grand merci également à tous les nouveaux venus sur le blog : je vous souhaite la bienvenue ! N'hésitez pas à partager avec nous votre expérience, c'est toujours un tel plaisir de vous lire :)  <3

 

Et pour relire mon article sur La Roche-Posay, cliquez ==> ICI

Et un grand merci à   Christèle Les Carnets d'Une Quadra  : n'hésitez pas à aller voir sur son blog, elle a écrit un très bel article sur sa remise en question et son passage au "Green" :)

30 août 2019

Vive la rentrée 2019 !

Août vit ses derniers jours, et nous allons bientôt tourner la page des vacances scolaires : septembre se profile à l'horizon avec toutes ses promesses de renouveau, de belles découvertes...

1

Habituellement, je suis toujours heureuse de partir, et toujours ravie de revenir, de revoir mon "chez moi", mon jardin, ma famille, mes amis...

Cette année pourtant, le retour a été emprunt de nostalgie : nous étions si bien en Bretagne, et je l'avoue, je serais bien restée...

0

Qu'on se le dise, la magie opère en ces lieux !

Ils vous transportent dans un autre temps, une autre dimension : la Bretagne vous envoûte par ses charmes sauvages...

1

...si tout se passe comme prévu...nous y retournons l'été prochain...j'ai hâte !

En attendant, je vous proposerai plusieurs articles sur cette belle région dans les semaines à venir...mais je vais les distiller et alterner avec d'autres sujets.

Quels seront-ils ?

Hé bien je ne vais pas tout vous dévoiler afin de garder un peu de suspens, mais il y aura de nouvelles découvertes autour de ma région, certaines en collaboration avec l'Office de Tourisme de Grand Châtellerault, d'autres grâce à de belles rencontres faites sur Instagram.

Nous parlerons Slow life - Green life, mon notre mode de vie, avec tout ce que cela implique, mes dernières découvertes cosmétiques, qu'elles soient personnelles, ou en partenariat.

Et bien sûr, des mises en avant de mes amies créatrices, que je n'oublie pas (même si aujourd'hui je n'expose plus, je reste liée à jamais à l'artisanat car cela rejoint mon mode de vie et de consommation...et il y a tant de talents !).

Et puis je vous réserve quelques surprises pour décembre...mais chuuut !

En attendant, je tenais à fêter comme il se doit le premier anniversaire de ce blog (et les deux ans sur Instagram) en vous proposant un jeu-concours, pour vous remercier de votre soutien, de votre fidélité et de tous vos adorables commentaires qui aujourd'hui, ont fait de celui-ci une si belle aventure que je vis grâce à vous et avec vous (il est passé premier cet été, puis deuxième aujourd'hui, dans les recherches Google "blog Nouvelle Aquitaine" en tout juste un an !!!).

Alors, on embarque pour une deuxième année ?!

cocours_blog

Pour tenter de gagner ce lot, il vous suffit d'être abonné au blog, et de me dire en commentaire...où vous avez passé vos vacances, et si comme moi, vous aimez découvrir les spécialités gourmandes des régions où vous allez !

Alors...place à la gourmandise !

Ce lot contient :

- un pot de caramel beurre salé artisanal à tartiner de 300g (un article sur Sylvie et sa crêperie "Avel Vras", où l'on vient de très loin pour déguster ses crêpes bio et autres merveilles qu'elle fait elle-même)

- un savon artisanal

- une boite de caramels

- un cahier et son stylo en papier et carton recyclés

...un bonus pour celles qui joueront aussi sur Instagram :)

Le tout, sponsorisé par ma CB !! ;)

Et si d'aventure, vous aviez envie de partager ce concours sur vos réseaux sociaux, n'hésitez surtout pas ! :)

Il se terminera le jeudi 12 septembre à minuit, et je vous donnerai le résultat dans mon article le vendredi 13 septembre.

Alors, où avez-vous passé vos vacances ?

Avez-vous ramené vous aussi des spécialités de la région où vous étiez ?

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite un très bon week-end.

Je vous remercie à nouveau pour tous vos adorables commentaires, et je souhaite la bienvenue aux nouveaux abonnés.

Pour relire mon article de la Rentrée de l'an dernier, c'est par ICI ! :)

Vous pouvez aussi cliquer là ! :) ==> M'abonner  

23 août 2019

La courgette dans tous ses états : le hachis camarguais !

Quand je vous ai proposé il y a quelques semaines, deux recettes toutes simples à faire avec les légumes d'été, je vous avoue que j'ai été ravie de voir l'accueil que vous leur avez réservé.

Aujourd'hui, j'ai donc eu envie de vous en proposer une autre, toujours avec des courgettes, mais également des tomates, les deux légumes d'été par excellence !

Ce plat demande un peu plus de temps de préparation, mais c'est également un plat très complet, qui se suffit à lui-même, et très équilibré puisque proposé par Weight Watchers.

Ici, on adore, et j'en fais régulièrement, chaque été.

Il s'agit du hachis camarguais.

Pour 4 personnes, vous aurez besoin de :

- 1 oignon émincé

- 2 cuillères à café d'huile d'olive

- 90g de riz

- 1 cuillère à café d'ail en poudre

- 450g de viande hâchée à 5%

- 1 boîte de tomates (ou 5/6 belles tomates)

- 1 cuillère à soupe de concentré de tomates (j'avoue, je n'en mets pas...mais c'est dans la recette !)

- 1/2 cube de bouillon de volailles dilué dans de l'eau (personnellement, je ne mets que de l'eau et je sale à ma convenance car le bouillon est toujours trop salé je trouve)

- 4 courgettes

- 30g de parmesan râpé

- 30g de gruyère râpé

- des herbes de Provence

- sel, poivre

Commençons donc cette recette !

Dans un premier temps, faire revenir l'oignon avec une cuillère à café d'huile pendant 3 minutes.

Pour éviter que ça ne prenne au fond de la poèle, je rajoute toujours un peu d'eau après une minute...je déglace en quelque sorte.

Ajouter le riz et l'ail et faire cuire pendant 5 minutes en remuant régulièrement pour éviter que ça n'attache à la poèle...et là encore, vous pouvez rajouter un peu d'eau.

Repartir ensuite le riz dans un plat allant au four.

 

1

 

Remettre une cuillère à café d'huile dans la poèle.

Faire revenir la viande hâchée;

Ajouter ensuite les tomates et le concentré.

Saler, poivrer.

Etaler le mélange viande hâchée / tomates sur le riz.

 

2

 

Faire cuire les courgettes quelques minutes dans la poèle, avec un grand verre d'eau (vous pourrez en rajouter si vous avez peur que ça prenne au fond de la poèle...bon, vous avez compris ma façon de faire je pense ! lol).

Les verser et les étaler ensuite dans le plat, sur le mélange tomates / viande.

 

3

 

Ajouter le bouillon de volaille (ou l'eau)...j'en mets 200 ml environ...mais chacun ajustera selon sa convenance (c'est un hâchis, un gratin, pas une purée ! lol).

Saupoudrer de gruyère et de parmesan.

Parsemer d'herbes de Provence.

Cuire 40 minutes au four à 180°

 

4

 

Ensuite ?

 

5

 

Régalez-vous ! :)

Comme je vous le disais précédemment, c'est un plat très équilibré et complet puisque vous avez des légumes, de la viande et des féculents (riz).

A vous d'ajuster votre entrée et votre dessert pour parfaire le tout.

Alors, que prendriez-vous en entrée et en dessert pour un menu encore plus équilibré ?

Mettez-moi l'eau à la bouche !

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite un très bon week-end (et une bonne semaine) .

Je vous remercie de tous vos adorables commentaires et vos gentils messages : cela me touche énormément :) <3

Je remercie également mes nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue...n'hésitez pas à partager avec nous vos expériences !

Et pour relire les recettes du flan de courgettes à la menthe, cliquez ICI  !  :)

                         ==> M'abonner  

16 août 2019

Dormir dans une cabane dans les arbres, un rêve réalisé...enfin !

Aujourd'hui, dernière réédition d'un article avant de reprendre le cours normal sur la blogosphère, avec la rentrée scolaire qui se profile...et je vous emmène à nouveau dans un endroit que nous avons tellement adoré que nous y sommes allés deux fois !

Mais il y a encore tant de belles choses et de beaux endroits à tester...

Avezvous déjà tenté l'expérience "cabane dans les arbres" ?

*************************************************************************************************************************************

En avril dernier, pour mon anniversaire, ayant eu l'opportunité de décourvir "Les Cabanes de Gros Bois" (merci Instagram !), je m'étais mise en tête de réaliser l'un de mes rêves : dormir dans une cabane dans les arbres.

 

SmallLogoLesCabanesDeGrosBois_fi4048196x332

 

Toutefois, comme la "Familiale" n'était pas terminée, nous avions alors décidé de tester leur roulotte.

 

11

 

Pour ne pas faire de "doublon" avec mon autre blog, je vous mettrai le lien de l'article écrit alors, à la fin de celui-ci...  :)

Ravis de ce séjour où nous avions été totalement conquis par l'univers de Nathalie et Manu, nous nous étions promis de garder contact, et de revenir pour essayer leur cabane familiale.

Fidèles à eux-mêmes, ils ont dû donner beaucoup de leur personne et de leur temps pour construire le projet dont ils avaient rêvé, et qu'ils ont pu en partie réaliser grâce à une cagnotte participative sur Ulule.

J'ai suivi l'évolution de la contruction de leur cabane familiale sur Instagram, et sur leur page Facebook, puis, dès la fin des travaux, nous avons pris rendez-vous pour une nouvelle nuit...

Photo 395

Première nouveauté : grâce à un interphone, juste à côté de l'un des poteaux soutenant le panneau de l'entrée, il est désormais possible de leur signaler notre arrivée !

Avouez que c'est super pratique pour tout le monde ! :)

Après nos retrouvailles chaleureuses, nous avons pris "possession" des lieux : une visite "virtuelle" s'impose...je vous emmène !

la_cabane

Je vous conseille de ne pas avoir trop le vertige car avant d'arriver dans votre nid douillet, il vous faudra gravir quelques marches : nous sommes ici à un peu plus de 4 mètres si je me souviens bien :)

Une superbe terrasse vous invite à profiter de la vue...

Photo 380

N'est-il pas magnifique cet arbre autour duquel est construit la terrasse, et par là même, la cabane ?!

Photo 378

Photo 379

Encore une fois, tout comme pour la roulotte, tout a été pensé pour votre bien-être : ici, c'est le plaisir de dormir dans une cabane...mais avec un maximum de confort ( bah oui quoi, moi, j'avoue, mes rhumathismes aiment bien un certain confort ! lol).

1

Un bien agréable petit coin cuisine, quand vous restez plusieurs jours, ou même un soir, comme nous, mais que vous préférez rester dans votre nid, plutôt que d'aller au restaurant !

2

Notre lit d'amoureux, entre la salle d'eau et les toilettes (un grand luxe, les toilettes sont séparées de la SDB! lol).

Photo 369

Photo 370

Pour ceux qui s'interrogent, je précise que la douche est de taille standard : un vrai luxe je vous dis ! :)

Photo 371

C'est ici que j'ai ressenti pour la première fois...la cabane bouger ! Bon, très légèrement, je vous rassure :)

3

Notre demoiselle a dormi quant à elle, dans son grand clic-clac, rien que pour elle !

Photo 373

Quand vous lirez mon premier article, vous ferez connaissance avec la mini basse-cour qui nous avait tellement conquis...

Comme Nath et Manu savaient que nous attendions avec impatience de faire connaissance avec leur nouvel ami, c'est avec une grande joie que nous avons rencontré Balthazar, Monsieur l'âne, tout mignon, qui adore les caresses...et se rouler dans la poussière, après que Manu ait passé tant de temps à le brosser ! mdr

 Photo 372

Après avoir terminé notre petit tour, c'est avec grand plaisir que nous avons pris l'apéritif, tous ensemble pour évoquer toutes les belles choses et rencontres qu'ils ont pu faire depuis notre première visite, ainsi que de leurs espoirs pour l'avenir...mais ça, c'est juste entre eux et nous ! :)

Après leur départ, et un bon repas concocté avec les légumes de chez nous, nous nous sommes couchés...après tout, nous étions là pour ça non ?!!!

Photo 383

Le lendemain matin, ma fille était déjà sur "le pied de guerre" en attendant la cloche retentir, et pour pouvoir remonter le panier du petit déjeuner...

Photo 381

Nous avions gardé en mémoire notre premier petit déjeuner dans la roulotte : il était tellement bon et copieux qu'il nous avait aussi servi de "4 heures" !

Photo 386

Imaginez un peu : un litre de jus d'orange fraichement pressé à la main par Manu...tellement rien à voir avec un jus d'orange acheté ! Du coup, nous avons tout bu !

Ensuite :

- une thermos pour le café, et une autre pour le lait.

- 2 sachets de chocolat Milka

- plusieurs sachets de sucre

- un petit pot de miel

- 3 pots de confitures et gelées faites par Manu également

- 3 portions de beurre doux

- 3 portions de beurre salé

- quasiment une baguette traditionnelle toute "fraîche" (oui tiède quoi !)

- 3 croissants

- 3 pains au chocolat

Photo 387

Comment vous dire ?...Hé bien nous n'avons pas mangé à midi !!!

Photo 389

Hélas, tout à une fin, et l'heure du départ est arrivée, trop vite, mais c'est ainsi, toutes les bonnes choses ont une fin...

Alors, après un dernier regard par la fenêtre, depuis notre lit, nous avons redescendu ce bel escalier (imaginez quand même que c'est Manu qui a tout construit, aidé par Nathalie !).....

Photo 390

Photo 398

J'ai quand même fait la curieuse et je suis allée regarder de plus près comment la cabane tenait...

Photo 394

Nous étions tristes de devoir partir si vite, mais impossible de le faire sans un dernier câlin à notre nouvel ami Balthazar !

Photo 397

Et puis, il me fallait également prendre en photo cette autre nouveauté destinée aux réceptions, et pour toutes occasions...il vous suffit de téléphoner à Nath et Manu pour en savoir plus et réserver :)

Photo 401

Un dernier passage à l'accueil pour laisser un mot dans le livre d'Or, prendre quelques prospectus pour de prochaines escapades...

Photo 402

Merci Nath, merci Manu pour votre accueil encore une fois si chaleureux.

Vous le savez, quand nous sommes partis, nous avions la "boule au ventre"...Je n'avais pas envie de rentrer chez nous...Nous n'avions pas envie !.....

Vous êtes d'adorables personnes et j'espère du fond du coeur que tous vos rêves se réaliseront...

Photo 429

Bon allez, un dernier bisous à tous de la part de notre ami Balthazar ! :)

Photo 374

Pour en savoir plus sur notre séjour dans la roulotte :  Un anniversaire inoubliable...dans une roulotte !

Et pour connaitre les tarifs et modalités de réservation, cliquez sur le lien suivant :  Les Cabanes de Gros Bois

Avez-vous fait l'expérience d'un séjour "insolite" ?

De quoi s'agissait-il ?

Que me recommanderiez-vous pour nos prochaines escapades ?

Pour l'heure, je vous souhaite un bon week-end et une très belle semaine.

Je vous remercie pour vos adorables commentaires toujours si bienveillants <3

Je souhaite également la bienvenue à mes nouveaux abonnés : n'hésitez à laisser des commentaires et à partager votre expérience avec nous, c'est toujours un plaisir de vous lire :)

4

 


09 août 2019

Citron-Cerise : un Salon de Thé aux effluves d'Orient...à Châtellerault (Vienne 86) !

Parce que je profite des derniers jours de vacances, je n'ai pas écrit d'article cette semaine.

Pourtant, il se passe quelque chose d'absolument fou et incroyable : mon blog est numéro UN des "blog Nouvelle Aquitaine" (et deuxième si on met un S à "blog", soit "Blogs Nouvelle Aquitaine") depuis hier !

J'avoue que je n'en reviens toujours pas, j'ai l'impression de rêver.

Pour cette occasion, j'ai eu envie de repartager avec vous l'article que vous avez le plus aimé, avec 209 "j'aime", via le Logo en-dessous de l'article !

Même si ce n'est pas celui qui a eu le plus de commentaires ici, il en a eu énormément sur tous les autres réseaux sociaux et je vous en remercie humblement car c'est celui où je vous ai parlé de l'adorable Lana et de son incroyable parcours : bienvenue donc à Châtellerault, ma ville Natale, et au Salon de Thé Citron-Cerise :) <3

Je vous remercie du fond du coeur et vous souhaite de belles vacances...ou un bon bon week-end :)

******************************************************************************************************************

Et si nous partions en Orient ?

Non, ne vous inquiétez pas, je vois votre sourire et votre question : mais que va-t-elle encore nous raconter ? Lol

Hé bien  parce que depuis fort longtemps déjà, je suis adepte de ces lieux chaleureux, où les effluves épicées ne font que rivaliser avec les délices visuels...je voulais partager avec vous l'un d'entre eux, que j'ai découvert depuis peu, à Châtellerault (Vienne 86)...

Le Salon de Thé !

 

1

 

Un peu d'histoire :

Autrefois réservés à la fine fleur (bourgeois, aristocrates), les Salons de Thé ont longtemps été associés à un certain "luxe", et on ne peut oublier les images de serveurs portant des gants blancs, emprunt d'un charme suranné...

Saviez-vous qu'en Chine, il existe encore des Salons ouverts depuis la Dynastie Tang, soit avant l'an 740 ?

Je l'avoue, je l'ignorais également et c'est en faisant mes recherches pour cet article que je l'ai découvert !

De fait, les Salons de Thé sont très souvent assimilés à ce pays : chez eux, depuis "toujours" dirons-nous, ces Maisons de Thé (littéralement) sont des lieux où ils pouvaient se détendre en consommant différents thés, seuls, ou à plusieurs, en "Salon privé"...

Les plus célèbres d'entre eux étant ceux de la région du Sichuan, notamment parce que leur philosophie de vie les amène à prioriser les bons côtés de la vie, et que les moments (et sorties) entre amis en font partie intégrante...

Au début du XXème siècle, l'Europe propose sa "version" du Salon de Thé : essentiellement destiné aux femmes, c'est un lieu de rendez-vous littéraire où l'on discute "prose et poésie" autour de boisson chaudes, tel que le thé...

Fort heureusement, aujourd’hui, ils se sont démocratisés et sont ouverts à tous...avec un petit côté "So British", puisque l'on peut aussi y déguster de beaux (et bons) cupcakes...oui, la gourmande qui est en moi n'est jamais bien loin !

J'ajouterais que pour ceux qui n'aiment pas le thé...d'autres boissons chaudes sont proposées !

 

Revenons à Châtellerault...et à Citron-Cerise !

 

1_BIS

 

Lorsque j'ai appris qu'un Salon de Thé allait ouvrir dans le centre-ville, je n'ai pu m'empêcher de me réjouir : encore un bon point pour la ville qui se redynamise grâce à tous !

Très vite, je me suis intéressée à l'histoire de Lana, qui m'a touchée...il fallait que j'apporte ma "pierre à l'édifice", aussi humble soit-elle !

Journaliste Irakienne ayant dû fuir son pays, en 2009, suite à un article où elle défendait les droits de la femme, cela m'a ramené plus de 30 ans auparavant, où dans mon collège (George Sand), un frère et une soeur ayant fuit leur pays (le Vietnam), avec leurs parents (suite aux horreurs de la guerre qui sévissait là-bas), étaient devenus mes amis...

...je me souviens de ce courage : tout recommencer, repartir de zéro, dans un pays, une ville, où on ne connait ni la langue...ni personne...et pourtant, se relever, si digne, si humain... Quelle leçon d'humilité ! Quelle leçon de vie...tout court !

Lana est de ceux dont l'Aura vous touche, vous bouleverse...

 

2

3

4

 

Pourtant, cette jeune femme d'apparence si frêle est une "combattante" : pendant plusieurs années, elle s'est "retroussée" les manches pour obtenir son droit d'asile français...quand on connait les méandres de notre bureaucratie, on ne peut que l'admirer !

La suite fut également mouvementée : papiers en poche, début 2016, un autre parcours du combattant l'attend !

Alors que tout le monde lui déconseille Châtellerault (un certain "snobisme" existe encore de nos jours, consistant à "préférer" les villes moins "ouvrières"), elle persiste et signe : elle veut rester dans cette ville, et avec l'aide de la municipalité, elle finit par avoir "gain de cause" et à dénicher son local.

Restait à trouver l'argent manquant pour investir dans du matériel...Ce sera chose faite grâce au soutien de tous et à la cagnotte en ligne sur "Jadopteunprojet.com"....où son projet a séduit, et vite été "bouclé"!

 

Que peut-on déguster chez Lana ?

Ayant, très jeune, appris à cuisiner et à pâtisser, c'est très tôt le matin qu'elle se met en cuisine (elle fait tout toute seule) afin de proposer, en accompagnement du thé, ou café, divers gâteaux , cupcakes et autres cookies...

Mais elle prépare également divers légumes et autres tartes que l'on peut savourer pour le déjeuner : dépaysement garanti !

Un brunch est également proposé le week-end :)

 

Mon expérience :

Quand j'ai découvert ce lieu, je me suis tout de suite sentie "transportée" dans un univers doux et chaleureux...à l'image de Lana...

 

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

 

L'endroit est petit, certes, mais tel un cocon, plusieurs espaces sont bien définis...et finalement, on s'y sent tellement bien que l'on peine à partir.

J'avais alors rendez-vous avec Aurélie et Céline, de l'Office de Tourisme de Châtellerault, et je les remercie de m'avoir permis de rencontrer enfin Lana, avec laquelle j'avais déjà "discuté" via Instagram.

Mes papilles se sont délectées des saveurs de l'Orient pour un déjeuner où (presque) tout est à volonté...mais où un seul passage suffit si l'on veut se garder une petite place pour l'un des nombreux gâteaux aux divers parfums que Lana a préparé le matin-même.

Ces derniers, accompagnés d'un thé (à la menthe pour ma part)...ont fini de me convaincre : je reviendrai très vite !

Je remercie Lana pour son geste qui m'a beaucoup touché : un assortiment de biscuits aux parfums de son pays...que nous avons dégusté autour....d'un thé, à la maison ! :)

Si vous habitez Châtellerault ou ses environs, je ne saurais que trop vous conseiller cet endroit qui vous enchantera, c'est certain !

Citron-Cerise se situe en centre-ville, dans la rue Bourbon...au 51 : Lana vous y accueillera avec sa gentillesse et son sourire <3

 

Y a-t-il des lieux chez vous, dans votre ville qui vous ont séduit et où vous aimez retourner régulièrement ?

Quels sont-ils ?

Et dites-moi dans quelle ville...que je les note pour le jour où j'irai à leur découverte !

Si d'aventure, nous n'aviez pas lu mon article sur Energipo, une start-up Châtelleraudaise, misant sur le bien-être en entreprise, avec des activités ludiques comme le vélo-smoothies, c'est par  ICI , rires et sourires garantis ! :)

Pour l'heure, je vous souhaite un très bon week-end, et une très belle semaine : je vous donne rendez-vous vendredi prochain pour parler de....ha ha, plusieurs sujets sont en suspens, alors, ce sera la surprise ! :)

Je vous remercie de l'accueil que vous avez réservé à mon dernier article : cela m'a beaucoup touchée.

Je souhaite également la bienvenue à mes nouveaux abonnés : n'hésitez à laisser des commentaires et à partager votre expérience avec nous, c'est toujours un plaisir de vous lire :)

Enfin, merci à tous, pour vos adorables commentaires qui mettent à chaque fois, mon coeur en joie !

 



02 août 2019

Elénature : ma nouvelle routine capillaire...ou pas !

Quand j'ai commencé ce blog, j'avais décidé de ne parler que des produits cosmétiques (et autre) que j'avais aimé, préférant la positivité et parce qu'un produit peut ne pas convenir à une personne mais totalement à une autre...Il y a tellement de facteurs à prendre en compte.

Et puis, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis dit-on...

Quand j'ai été sélectionnée pour faire partie des ambassadrices de la marque Elénature, comme à chaque fois qu'une collaboration s'annonce, j'ai été ravie : j'étais déjà conquise par le charme tout simple de leurs packagings et les promesses annoncées.

 

ELENATURE

Elénature est une très jeune marque puisqu'elle n'existe que depuis ce début d'année...mais elle a déjà conquis de nombreux utilisateurs/trices, et toutes les ambassadrices ayant beaucoup aimé ce duo, j'ai longuement hésité à donner mon propre avis...

Pourtant, je pense malgré tout que ce n'est pas manquer de respect envers la marque de donner son ressenti, même s'il ne correspond pas aux attentes...

Et puis cettte jeune marque fait visiblement beaucoup d'efforts pour proposer des produits de qualité :

Labellisée Ecocert et Cosmébio, elle nous fait de nombreuses promesses...

  • 95% au moins du total des ingrédients sont d’origine naturelle.
  • 95% au moins du total des végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique.
  • 10% au moins du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique

Tout cela annonçait donc une belle routine capillaire...

Mais premier "bémol", sur le packaging, bien en évidence, il est stipulé que les produits sont : "sans silicones, sans phénoxyéthanol, sans parabènes etc..."

Sauf qu'aujourd'hui, vous l'ignorez peut-être, mais toutes les mentions "SANS" sont illégales : en aucun cas ceci ne doit être un argument de vente...car parfois, il y a tromperie....

Et de fait, depuis quelques temps, dès que j'ai un produit entre les mains, j'aime le scanner via l'application Yuka afin de connaitre véritablement sa composition.

Mais attention, là encore, il est important de garder l'esprit "critique" et de ne pas jeter pour autant tous vos cosmétiques : vous trouverez des produits "Slowcosmetique" mal notés, simplement parce qu'il y a des allergènes, ce qui pourtant peut paraitre "logique" sachant que certaines plantes peuvent avoir ces "propriétés"...ça n'en restera pas moins de bons produits !

Donc, pour en revenir à ce duo, premier "bémol" disais-je, alors qu'il est écrit en gros "sans sillicone, sans sulfate"...je vois apparaître : "sans sillicone et sulfate nocifs" !!!

Plusieurs fois j'ai cru mal lire, mal interpréter, mais une autre amie (Mireilleover60 pour celles qui la connaissent) l'a visiblement remarqué aussi puisqu'ellle l'a elle-même signalé.

Vous avouerez que "sans sillicones nocifs", ça n'est pas la même chose que sans sillicone !

Et c'est là où je voulais en venir, car ceci m'a mis "mal à l'aise" : même si je suis passée aux produits green depuis très longtemps, il m'arrive parfois encore d'utiliser des produits plus conventionnels, et cela ne me dérange pas outre mesure puisque je le fais en connaissance de cause...ce qui me dérange, c'est cette mention qui ressemble à une tromperie...

Ceci étant, j'ai donc commencé ma routine...

On nous promet, grâce à ce duo, du "fun, du plaisir, de la sensorialité avec des produits agréables à utiliser, pour des cheveux aériens, souples et soyeux".

Mon avis :

Pour ce qui est du shampooing, il fait bien son travail, avec une mousse agréable...cependant, l'aspect irisé et "jaunâtre" ne m'a pas vraiment plu, tout comme l'odeur, qui ne m'a absolument pas transportée...On est loin de la sensorialité et du fun...

La baume après-shampooing, quant à lui, m'a plus convaincu, en démêlant bien mes cheveux, mais rien de transcendant non plus...

Conclusion :

Je pense que parfois, en voulant "bien faire", on en oublie le principal : le moment du shampooing se doit d'être un moment agréable, plein de sensorialité, de bien-être...or, en voulant proposer des produits "parfaits", ressemblants à ceux proposés en cosmétique conventionnelle, Elénature a perdu de vue que peut-être, ce que l'on recherchait dans la green cosmétique, c'était justement des textures différentes...des plaisirs inédits...

Peut-être suis-je depuis trop longtemps adeptes et consommatrice de produits naturels ?

Que puis-je donc dire de plus, si ce n'est que, ces produits testés sont sûrement de bons produits...mais avec certaines choses à revoir...notamment sur les mentions, qui doivent absolument disparaitre pour au moins, être en accord avec la légalité...?

 

Vous est-il arrivé également de ne savoir que penser d'un produit ?

Que recherchez-vous dans une routine capillaire ?

Et connaissez-vous cette jeune marque, que vous pouvez retrouver  ICI ?

N'hésitez pas à relire mon article sur une gamme de produits naturels que j'utilise depuis des années, en cliquant  ICI .

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite une très belle semaine...et peut-être aussi de bonnes vacances pour celles et ceux qui le sont ou qui vont l'être !

 

Je vous remercie pour tous vos gentils messages qui me touchent à chaque fois par la bienveillance qui en ressort.

 

Je remercie également mes nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue...n'hésitez pas à partager avec nous vos expériences :)

 

 

 

 

 

 

26 juillet 2019

Sirops maison : un B-A-BA 100% gourmand !

S'il y a bien une recette que je me réjouis de faire chaque année, c'est bien celle du sirop de menthe !

J'avoue même en avoir testé plusieurs, mais il en est une qui a fait l'unanimité à la maison : sûrement pour le côté ludique de la préparation, car même un enfant peut la faire (la cuisson étant réservée à l'adulte).

Une recette testée et approuvée à 100% donc !

Voici une sorte de "pas à pas" pour que vous puissiez la faire chez vous (si vous le souhaitez)...

Pour cela, il vous faudra :

- 1 grand pot de confiture vide

- 1 entonnoir

- 1 bouteille fermant hermétiquement

- de la menthe (bah oui hein, c'est mieux pour faire du sirop de menthe ! lol )

- 200g de sucre en poudre

- 250 ml d'eau

 

1

 

 

Après avoir cueilli la menthe, effeuillez : on ne garde pas les tiges.

 

Coupez, ou ciselez, les feuilles...avec des ciseaux.

2

Versez une ou deux cuillères à soupe de sucre au fond du pot.

3

 

Recouvrez d'une poignée de feuilles de menthe : continuez à alterner les couches, en terminant par le sucre.

Mdr : même "floutée", on devine en arrière-plan, le nom de la marque inscrite sur nos verres !

 

4

5

6

7

 

J'ai testé avec la menthe verte, ainsi qu'avec la menthe chocolat.

 

8

 

 

Après avoir fermé votre pot, vous le laissez à température ambiante (ou au soleil) pendant quelques jours en secouant de temps en temps pour que le sucre s'imbibe bien des "sucs de menthe" : moi, avec les chaleurs au moment où je l'ai fait, je ne les ai laissé que deux jours !

 

Après ce temps, vous verrez que le sucre s'est imbibé d'eau, et que la menthe est un peu "cuite".

 

9

 

 

Après ces quelques jours, versez le contenu du pot dans une casserole ou un faitout.

 

Recouvrez avec les 250 ml d'eau.

 

Faites chauffer quelques minutes à feu doux, jusqu'à complète dissolution du sucre et stoppez avant ébullition.

 

10

11

12

 

 

Filtrez et mettez en bouteille à l'aide de l'entonnoir.

 

Fermez puis retournez la bouteille pour la stérilisation.

 

13

 

Laissez refroidir, puis gardez au frais !

 

14

Deux menthes, deux couleurs (et goûts) différentes, mais un même régal pour un sirop 100% naturel !

 

15

 

J'ai trouvé cette recette sur le livre des Editions Terre Vivante : Les enfants, vous venez jardinez ?

Mais entre nous...je dois avoir toute leur collection de livres et je suis abonnée à leur revue 4 Saisons ! :)

 

****************************************************

Ceci étant dit, chaque année, il n'y a pas que le sirop de menthe qui "titille" nos papilles : fraises et framboises sont également "mises en bouteille" !

Pour le sirop de fraises (ou framboises), c'est une recette que je fais depuis plusieurs années maintenant :

 

Il faut :

 

- 1 kilo de fraises

 

- 75 cl d'eau minérale

 

- 600g de sucre en poudre

 

Ici, c'est un peu plus "simple", car pas de préparation au préalable :

 

Lavez et coupez les fraises.

 

Mettez-les dans un faitout avec le sucre et l'eau.

 

16

 

 

Portez à ébullition et laissez frémir 5 mn environ.

 

17

18

 

 

Laissez refroidir, puis filtrez.

Remettez alors ce premier "sirop" sur le feu et portez-le à ébullition

 

19

 

Laissez frémir 5mn.

Versez dans une bouteille.

 

20

 

Fermez puis retournez-là pour stérilisation.

 

21

 

 

Et voilà !

 

Il ne reste plus qu'à se régaler...

 

Alors, qui testera ? 

Connaissiez-vous ces recettes ?

En avez-vous d'autres à partager avec nous ?

 

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite une très belle semaine...et peut-être aussi de bonnes vacances pour celles et ceux qui le sont ou qui vont l'être !

 

Je vous remercie pour tous vos gentils messages qui me touchent à chaque fois par la bienveillance qui en ressort.

 

Je remercie également mes nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue...n'hésitez pas à partager avec nous vos expériences :)

 

Cliquer ICI pour relire mes recettes de gaspacho et du flan de courgettes à la menthe :)

 

 

 

 

19 juillet 2019

En Vendée, Dormir à La Loire Fleurie, visiter l'Île de Noirmoutier et Les Marais Salants !

Edit du 19 juillet : parce que les vacances sont là, et avant de vous emmener dans de "nouvelles contrées", je vous invite à redécouvrir cet article publié il y a un mois et qui compte parmi ceux que que vous avez préféré...

Alors, prêts à partir en Vendée ?

Sinon, où allez en vacances cette année ?

Gros bisou à tous et très belle semaine...et un grand merci d'être toujours plus nombreux à me suivre : merci à tous, je vous aime :) <3

*********************************************************************************************************************

Lors du grand pont de l'Ascension, nous étions invités à fêter les quarante ans de ma belle-soeur, en Vendée...

Comme la fête était le samedi, nous avons décidé d'en profiter pour louer un mobilhome du jeudi au dimanche : hé oui, l'appel du bord de mer est toujours très fort chez nous !

Pour une certaine tranquilité, nous ne souhaitions pas être directement "à la mer"...mais juste à quelques kilomètres, 7 plus précisément...7 kilomètres de Saint Jean de Monts, et un petit peu plus de L'Île de Noirmoutier...mais si peu !

J'ai donc cherché via Booking.com et sélectionné La Loire Fleurie, à Le Perrier (85300).

Ce dernier m'ayant été par la suite "chaudement recommandé" par les parents de ma belle-soeur, j'avoue que nous n'avons pas été déçus : un accueil chaleureux, un environnement calme et agréable...il ne nous en fallait pas plus pour être aux Anges !

1

Déjà, en regardant ces photos, je suis sûre que vous comprenez pourquoi j'ai été séduite ! :)

1 BIS

L'adorable Marie Pottier, propriétaire des lieux nous a accueilli avec son joli sourire, et nous a conduit vers notre Moblihome...

2

Le hall d'accueil me faisait penser à un joli jardin d'hiver...

3

En dehors des Mobilhomes, un Gîte est également disponible à la location...mais il ne restait plus qu'une seule semaine de disponible...en juillet !

Il faut dire que les tarifs sont très raisonnables : moins de 600€ la semaine en été !!!

Et pour ce prix, vous avez un petit jardin privé...ainsi qu'un barbecue ! Ha mais si, c'est important le Barbecue en été !! :)

Bon, je n'ai pas de photos de ce jardin, car le Gîte était donc loué ....

4

5

6

7

Hé oui...il y a toujours un arbre qui m'attend quelque part ! :)

8

9

10

Notre Mobilhome...avec tout le confort pour 6 personnes : deux chambres, dont une avec un grand lit et une avec deux lits une place, un grand salon avec une banquette/lit pour 2 personnes, une salle d'eau, avec douche, des WC, et bien sûr le coin cuisine avec réfrigérateur, four micro-ondes, évier, plaques de cuisson...et plein de rangements !!!

J'avais tourné une vidéo de présentation...mais...mauvaise manip et hop ! lol

11

Bien sûr, ici, vous ne trouverez pas de piscine ni autre ...seulement le calme et la tranquilité, ainsi que le charme surrané des jeux de notre enfance...

Mais il se trouve que c'est ce que nous recherchions : un esprit familial et convivial !

D'ailleurs, dès le premier jour, notre fille s'est trouvé deux copines, ce qui n'est jamais arrivé dans les autres campings où nous sommes allés jusqu'à maintenant... Tout est dit !

12

Et j'avoue que Cocotte (si si, c'est son nom!) et sa copine nous ont bien fait rire quand elles nous rendaient visite : ici, se sont les Reines car se sont les seuls animaux qui se promènent librement ! :)

 

poules

 

13

Pour plus d'infos et réservations, il est possible de téléphoner à Marie au 02 44 36 63 47

Vous pouvez également envoyer un mail : contact.laloirefleurie@gmail.com

ou cliquer sur ==>   Camping La Loire Fleurie

 

La Loire Fleurie

crédit photo @laloirefleurie

 

****************************************************

Le vendredi, nous hésitions entre deux destinations : Saint Jean de Monts et L'Île de Noirmoutier : c'est finalement cette dernière que nous avons choisi !

 

1

Mon mari et ma fille ne connaissaient pas le Passage du Gois, une route qu'il n'est possible d'emprunter qu'à marée basse (car totalement submergée le reste du temps !)...mais nous avons opté pour le pont : grand bien nous en a pris car il y avait un monde fou sur cette route...au moins, nous n'avons pas été bloqués par la mer ! :)

2

Sur place, nous avons réalisé l'un de mes rêves depuis toute petite : visiter un Marais Salant, en l'occurrence, celui de M. Aguillon , "La Nouvelle Brille" (85680 La Guérinière)...et "coup de chance suprême", deux visites seulement dans la journée...dont une à l'heure même où nous sommes arrivés !

Je vous présente donc ce Monsieur, Saunier de son état, ainsi s'appelant les producteurs de sel.

1

2

Saviez-vous que le marais était innondé, ou "mis en eau", en hiver, à partir d'octobre ?

En fait, afin de préserver notamment les "murets" (appelés Vettes, ou Diguettes) qui forment les "cases" des marais, il est nécessaire de le faire : ceux-ci étant en argile, ils sont relativement fragiles face au vent, la pluie, les gelées et autres intempéries.

C'est donc pour éviter l'érosion qu'il est important de le faire.

Puis, en février/mars, il est à nouveau vidé (grâce à un système d'écluses), puis nettoyé de la vase qui s'est accumulée...jusqu'à l'argile du fond...

3

Le sel n'est pas récolté au gré des envies : chaque marais a un sens de circulation de l'eau, et chaque bassin sa spécificité : l'oeillet (n°5) étant le dernier de chaque parcelle où l'on récolte le gros sel et la fleur de sel ...

Copie_de_IMG_20190531_120627

Comment se forme la fleur de sel ?

Avec l'évaporation, dûe à la chaleur du soleil, des petits cristaux se forment en surface et se rassemblent, sous le souffle du vent, puis se collent formant alors de petites plaques ressemblant à du givre : c'est la fleur de sel !

Celle-ci est donc le "premier sel" qui est récolté, et ce, plusieurs fois par jour...à l'aide d'une lousse (en photo plus bas).

La fleur de sel se caractérise par sa couleur blanche...

En cuisine, pour savourer pleinement son goût, il est conseillé de l'utiliser en fin de cuisson, contrairement au gros sel.

5

6

7

Ci-dessus, la lousse, sorte de grande pelle, servant à recueillir la fleur de sel.

Sur la photo en-dessous il s'agit de l'ételle, sorte de racloir à long manche, servant quant à lui, à la récolte du gros sel.

8

9

10

Pour le gros sel, il faut attendre plusieurs jours (deux à trois, selon le temps et la chaleur) entre chaque récolte, et lui étant plus lourd que la fleur de sel, il se forme dans le fond de l'oeillet.

Au fur et à mesure de la récolte, il est mis en tas sur les "tables" : partie ronde au centre du chemin entre deux oeillets, où il va commencer à s'égoutter.

11

12

Après quelques temps, le gros sel est déposé sur des mulons, qui sont en fait de gros tas de sel, protéges par des bâches "trouées", afin de le laisser s'aérer et s'égoutter encore pendant plusieurs mois...il est alors prêt à la consommation.

Sa couleur est naturellement grise : c'est le gros sel marin alimentaire...n'ayant subit aucune transformation !

15

16

18

La fleur de sel est étalée sur des grandes tables, et brassées régulièrement, puis triées manuellement pour enlever les impuretés.

Une fois séchée, elle est alors elle aussi prête à la consommation.

19

20

22

A la fin de la visite, il nous était possible d'acheter différents sels de la production de Monsieur Aguillon...

Difficile de résister : je crois que nous avons fait le plein de toutes sortes de sels pour toute l'année !!!

sels

23

24

Nous sommes donc repartis, laissant le saunier à son travail...

C'est ensuite vers la direction de Noirmoutier en l'île que nous sommes allés...

3

4

Quelques petits ennuis nous ont empêchés de vraiment profiter de la beauté du village...notre voiture ayant eu un "coup de chaud", et moi, prise d'une soudaine migraine, nous ne sommes pas restés très longtemps et avons dû prendre le chemin du retour sans avoir vraiment eu le temps de visiter....mais nous reviendrons, c'est certain !

5

Le petit train est donc partis sans nous...

6

7

8

9

10

 

11

Nous avons toutefois déambulé dans les ruelles en dehors du centre-ville, et bien plus typiques, ayant gardées leur caractère propre : maisons blanches aux volets bleus !

12

13

14

15

16

17

18

20

En fait, si vous souhaitez visiter le "vrai Noirmoutier", je vous invite à aller à l'Office de Tourisme qui vous conseillera et vous guidera sur les balises à suivre : comme celle-ci.

21

22

24

Ces photos se rapprochent des souvenirs que j'avais de cette belle île, et je regrette de ne pas avoir pu en voir plus...mais ce sera pour une autre fois : nous avons tout de même bien profité de ce séjour !

Alors dites-moi, qu'avez-vous fait durant ce grand week-end ?

Etes-vous également partis (et où) ou restés chez vous ?

Connaissez-vous cette île dites "aux volets bleus" ?

Et j'aimerais également savoir une chose : êtes-vous plutôt "camping", "hôtel", "gîtes"...ou maison d'hôtes ?

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite un très bon week-end et une très belle semaine :)

Je vous remercie également de vos commentaires qui me font chaud au coeur <3

12 juillet 2019

Gaspacho Andalou, flan de courgettes à la menthe : les légumes d'été réveillent nos papilles !

Ca y est l'été est là, et bien là : les enfants sont en vacances, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, et le potager commence à bien donner !

Toutes les conditions sont réunies pour annoncer le top départ des bonnes recettes fraîches, avec les fruits et légumes du jardin.

La nature est bien faite, nous l'avons déjà vu dans un précédent article (je vous mets le lien à la fin de celui-ci), et ces derniers sont gorgés d'eau, prêts à nous désaltérer et à nous offrir de bons nutriments.

Souvent, on me demande si j'ai des idées de recettes pour "changer" des indétronables salades composées...

Justement, j'en ai quelques unes, piochées dans les nombreux livres de recettes que j'ai à la maison.

Celles que je vais vous proposer aujourd'hui sont extraites des livres de WW , garanties donc 100% plaisir et très peu caloriques, ce qui est encore mieux ! lol

La première est inspirée du traditionnel Gaspacho Andalou, soupe froide qui "normalement", est une émulsion huile/pain...avec différents légumes.

Ici, c'est une version bien plus allégée et digeste que vous pourrez savourer à volonté.

Pour 4 personnes environ, nous aurez besoin de :

- 500g de tomates (ou une petite boite)

- 25 cl de jus de tomates

- Du pain rassis

- 1/2 concombre

- 1 poivron vert

- 1/2 gousse d'ail (là, je l'avais oublié !)

- 1 oignon

- cuillères à soupe d'huile

- 2 cuillères à soupe de vinaigre

- sel, poivre

1

Après avoir lavé et/ou épluché tous les légumes et coupé le pain (mais aussi tous les légumes), mettre tous les ingrédients dans un bol mixeur (ou blender) dans l'ordre suivant...

2

3

4

5 BIS

6

7

8

9 BIS

Mixer le tout, goûter, puis assaisonner à votre convenance...

C'est le moment de ressortir vos jolies cocottes, moi, j'en ai profité pour utiliser celles (magnifiques) de Le Creuset, que j'ai gagné il y a quelques années :)

12

Régalez-vous après avoir laissé au réfrigérateur un moment, afin de servir bien frais !

10

11

14 BIS

Bon appétit !

**************************************

La deuxième recette est toute aussi simple et délicieuse, à condition d'aimer la menthe, c'est le flan de courgettes à la menthe.

Pour 6 personnes, vous aurez besoin de :

- 4 petite courgettes

- 4 oeufs

- 4 oignons

- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

- 1 bouquet de menthe

- sel, poivre

15

Après avoir pelé et coupé les courgettes et les oignons, les faire revenir à la poêle dans une cuillérée d'huile d'olive : personnellement, j'ajoute toujours un peu d'eau afin que cela ne grille pas !

Ajouter le sel et le poivre à votre convenance...

16

Pendant que les courgettes/oignons refroissent, préchauffer le four T6 (210°) et y faire chauffer un moule huilé.

Battre les oeufs en omelette, avec la menthe coupée...personnellement, j'ajoute toujours un nuage de lait...puis saler et poivrer.

17

Incorporer les oignons et les courgettes, puis, verser le tout dans le moule chaud.

Faire cuire 20 minutes.

18

Servir tiède, ou frais (nous nous le dégustons frais).

Vous pouvez accompagner ce plat d'un coulis de tomates pimenté...nous, nous le préférons "nature", mais si vous aimez les contrastes, le pimenté associé au petit goût de menthe vous ravira sûrement :)

19

Voilà, j'espère que ces recettes toutes simples vous donneront envie de tester !

Avez-vous vous aussi des recettes pour l'été à partager avec nous ?

 

Pour l'heure, je vous envoie de gros bisous et vous souhaite une très belle semaine...et peut-être aussi de bonnes vacances pour celles et ceux qui le sont !

Je vous remercie pour tous vos gentils messages qui me touchent à chaque fois par la bienveillance qui en ressort.

Je remercie également mes nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue...n'hésitez pas à partager avec nous vos expériences :)

 

Cliquer  ICI pour relire l'article sur Quatre Saisons

 

Si vous avez envie de tester la Box dont je vous ai parlé vendredi dernier  ICI , un concours est organisé pour tenter de la remporter.

Ca se passe ici ==>  Belle au Naturel