Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Green Life De Nath

1 juillet 2022

LaGreenLifeDeNath Blogueuse Voyage et Slow Travel

LaGreenLifeDeNath Blogueuse Voyage et Slow Travel
Destination France Et Ailleurs Je m'appelle Nathalie , la cinquantaine, mariée et maman de deux enfants, ainsi que "grand-maman" de deux petits garçons. Je suis native de la Vienne , l'un des nombreux département ( le 86 ) de la Nouvelle Aquitaine. Blogueuse...
Publicité
Publicité
3 novembre 2023

Guide complet sur la Slow life 

Guide complet sur la Slow life

ou Comment se réapproprier son temps pour une meilleure qualité de vie ?

 

Voici un article invité rédigé par Elodie d’Elo rédac’, qui avait très envie d’écrire sur le sujet de la slow life, suite à sa transition personnelle et professionnelle dans ce mouvement, plus en cohérence avec ses valeurs écologiques.

Spoiler Alert : Dans la volonté de présenter toutes les déclinaisons de la slow life, cet article est assez long, alors pour vous diriger vers l’information qui vous intéresse particulièrement utilisez le sommaire et enregistrez cet article dans vos favoris pour y revenir plus tard.

Je vous recommande toutefois de lire l’introduction avant pour avoir la base de la réflexion de cet article.

 

Slow Life Prendre le temps de regarder un Coucher de soleil

 

La slow life a pour principe de base de ralentir votre quotidien pour enfin prendre le temps pour vous, pour vos plaisirs, pour vos proches, tout en travaillant et en vivant votre vie sans culpabiliser. Mais aussi, vivre une meilleure vie en respectant davantage l’environnement et profiter des belles choses que nous offre la Nature.

Pour cela il est important de comprendre une base fondamentale : le temps est une construction mentale. Cela veut dire que vous aurez toujours du temps, il est impossible d’en manquer. Le temps n’est pas un luxe, c’est une ressource inépuisable, car une minute fera toujours une minute dans votre journée. Cela ne changera jamais. Si vous n’avez plus de temps, c’est que vous n’êtes plus là.

La société de surconsommation vous fait accélérer dans votre tête à un rythme que vous ne pouvez gérer, ce qui génère du stress et pompe votre énergie. Vous avez la tête constamment remplie de choses à penser, vous êtes surmenés par l’extérieur. C’est tout cela dans votre tête qui vous fait prendre plus de temps pour réaliser une tâche et vous fait culpabiliser en fin de journée si vous n’avez pas terminé votre « to do list ». Mais le temps ne s’étire pas, une minute fera toujours une minute.

Alors au lieu de penser que le temps pose problème, recentrez-vous sur vous et regardez la liste de vos tâches et de votre organisation. Mais surtout, comprenez que c’est vous qui construisez votre temps. Plus vous accélérez le rythme en vous disant que vous devez en faire plus, plus votre stress augmente et nuit à votre concentration et votre efficacité. Et c’est un cercle vicieux. La slow life veut que vous repreniez le contrôle de votre temps, que vous redeveniez créateur de votre quotidien et de votre manière de vivre, non plus la société. Vous ne manquerez jamais de temps, mais vous devez pouvoir mettre le « holà » à vos « to do list » à rallonge.

 

Sommaire :

L’Origine du mouvement Slow : Une révolte à l’italienne !

Une vision humaniste de la Slow Food globale et responsable

Le slow parenting apaisant pour une cellule familiale « cocooning »

Une slow education expérientielle pour favoriser la découverte et la créativité

Une slow cosmétique naturelle qui se veut rassurante et créative

La slow fashion : plus qu’une mode, un courant qui se doit être persistant

Le slow tourism authentique et écoresponsable pour vous ressourcer

Adepte de la slow life en perso, passez en mode slow entrepreneur

Le slow marketing ou slow communication au centre des préoccupations humaines et écologiques

Un management 2.0 plus humain version slow

Résumé en questions sur la slow life et ses déclinaisons

 

Slow life style

L’Origine du mouvement Slow : Une révolte à l’italienne !

Tout a commencé le 20 mars 1986, lorsqu’un commerçant en Italie, Mr Bahbout, se met à penser que l’Italie est prête pour accueillir une franchise du géant McDonald's … Mais la réalité fut tout autre ! Implantée dans la magnifique ville de Rome, près de la Place D’Espagne, soit l’un des plus beaux quartiers anciens du pays, la franchise au grand "M" jaune faisait tache dans l’architecture italienne, et n’a pas été accueilli les bras ouverts !

Les Italiens étaient divisés, entre les curieux qui faisait plusieurs heures de queue pour goûter les hamburgers et ceux qui se révoltaient d’avoir un fastfood près de la célèbre Place d’Espagne, si touristique !

Malgré les attaques incessantes dans les journaux et les manifestations comptant des milliers de personnes, Mr Bahbout ne pliait pas ! C’est alors que Carlo Petrini, journaliste gastronomique, exerça une révolte digne d’un Italien : à coup de pasta !

Accompagné de quelques activistes, Carlo distribua ce jour-là des plats de pâtes à tous les manifestants, authentiquement préparés dans les règles de l’art local.

Le message a été percutant et Carlo se sent satisfait aujourd’hui du résultat ! Certes, le gigantesque McDonald's a bien ouvert et est toujours en place, mais les partisans amoureux de leur belle ville de caractère ont obtenu du commerçant qu’il réduise le "M" de l’enseigne à une taille raisonnable, pour respecter l’esthétique architecturale du quartier romain.

Toutefois, le journaliste gastronomique n’a pas souhaité s’arrêter là ! Pour lui, le problème qui est survenu à Rome en 1986, n’a été que l’élément révélateur d’une montée en puissance d’une homogénéisation de la nourriture à travers le monde entier. Et cela était hors de question ! Carlo Petrini veut de la diversité culinaire, le respect des traditions et des cultures pour une richesse en bouche. Mais pas que, il voit plus loin, il prend conscience de tout ce à quoi est relié la nourriture et qui disparaît petit à petit.

Le journaliste engagé créé donc cette année-là l’association Slow Food pour défendre une nourriture bonne, saine et juste. En 1989, il rejoint à Paris les représentants de 15 pays pour signer le manifeste Slow Food, qui marque la naissance du mouvement international. Des milliers de villes de par le monde sont désormais « lentes », adeptes du logo de l’escargot et de la charte l’accompagnant de 72 critères pour devenir « Cittaslow ».

 

Une vision humaniste de la Slow Food globale et responsable

Au commencement, la slow food avait pour but de défendre les traditions régionales culinaires, le plaisir de la gastronomie, la nourriture savoureuse au sens propre et un rythme de vie plus lent, pour reprendre le temps de cuisiner de bons légumes bien frais. Mais aujourd’hui, le slow food reconnait comme une évidence la relation de la nourriture avec l’environnement, les personnes, la culture et l’histoire, mais aussi avec la politique.

Le père fondateur du slow food, s’inquiète de l’impact néfaste de la modernité des fastfoods initiant et véhiculant de fausses idées sur la nourriture, modifiant ainsi le comportement des consommateurs de manière durable sur les générations à venir.

La slow food consiste en premier lieu dans une pratique conviviale, comme cela a toujours été, dans les festivités locales, les repas familiaux et même les temps d’apéros professionnels, lors d’événement qui marquait un ralentissement et un moment plus chaleureux propice à la connaissance plus approfondie. Pour mettre en pratique une telle convivialité, rien de mieux que préparer de bons petits plats tous ensemble, déguster des recettes traditionnelles ou encore faire découvrir une spécialité locale.

Pour cela, rien de mieux qu’un repas fait maison ( ou par un chef cuisinier ) avec de bons produits frais et de saisons, parfumés et pleins de saveurs ! Aller les acheter chez le producteur, au marché ou en boutique de vrac pour favoriser le circuit court est une bonne solution pour vous garantir aussi qu’ils soient sains.

De plus, ces lieux de prédilection pour trouver vos aliments vous permettent de générer moins de pollution par les transports de produits, mais aussi limiter les déchets et votre consommation de produits transformés. Redécouvrir la cuisine, les aliments et les saveurs un peu gâchés par des consommations industrielles faibles en goût est comme un jeu curieux, où vos sens sont à nouveaux mobilisés et votre appétence titillée !

En plus, si vous pouvez choisir de consommer chez des producteurs qui respectent les animaux et les végétaux lors de la production des produits, c’est le pompon ! Vous reprenez tous les nutriments mis à disposition dans les produits frais, vous concourrez à l’économie locale, à un prix juste pour les producteurs et artisans, et vous valorisez le bien-être des vivants durant toute la chaîne alimentaire.

Cette redécouverte de votre cuisine, faite pour la plupart durant les confinements, est très importante pour vous ramener un équilibre de vie : cesser de manger sur le pouce et accroché au téléphone, cesser de dire à votre corps qu’il se débrouille pour faire fonctionner la plomberie avec les mêmes nutriments quasi quotidiennement, au lieu de bénéficier de la richesse de tous ceux qu’offre la Nature, et aux saisons où vous en avez besoin.

La slow food permet donc un mieux être par les aliments, pour ralentir au moment des repas, recréer du lien autour de la nourriture ( vive les apéros dinatoires improvisés ! ), prendre plus soin de con corps et sa santé, et être plus attentif à l’environnement.

Tout ceci concourant au final à un relâchement mental. Pourquoi ? Déjà, manger varié vous permet de vous sentir mieux ( selon des études, varier ses assiettes lutte contre l’état dépressif, donc si vous avez une période frittes steak et que vous perdez de l’énergie, pensez à ajouter un légume ). Ensuite, vous décompressez en faisant une « activité manuelle » qui vous donne du plaisir par chacun de vos sens.

Parce que prendre le temps de se faire à manger, seul ou accompagné, c’est une activité aussi légitime que de travailler. Parce que vivre n’est pas travailler, vivre c’est un ensemble de moments de votre vie dans laquelle le repas et la nourriture ont une place importante.

 

Vive l'apérovive les bons desserts faits maison

 

 

Le slow parenting apaisant pour une cellule familiale « cocooning »

Depuis le début des années 2000, en Amérique, la slow life gagne la sphère privée et surtout les relations familiales, pour accomplir un ralentissement dont ont besoin les enfants, mais plus largement c’est la cellule familiale qui s’en voit changée et apaisée. Comment être parent autrement depuis les confinements ? Comment créer une cellule familiale plus à l’écoute et attentive aux besoins de chacun ?

C’est Carrie Contey, psychologue et co-créatrice de l’association « Slow family living », et autrice du livre du même nom, qui a fait émerger cette nouvelle manière de vivre en famille, inspirée du mouvement slow né en Italie.

Après un ralentissement sur les temps de repas, ici il s’agit de ralentir en se concentrant sur les enfants, revenir à leur rythme naturel de vie et d’apprentissage, qui ne peut que donner lieu à une continuité saine de développement.

Dans une société où la surinformation est maîtresse, la pédagogie s'ensuit en devenant chaque année plus exigeante avec les enfants, et les parents se font entraîner dans ce tourbillon de mode poussant leurs enfants à engranger de plus en plus d’informations et faire de plus en plus d’activités.

Cette course à la performance et la stimulation permanente pesant sur ces petites épaules ont des conséquences importantes : burn-out, hyper-activité, fatigue et perte de concentration, qui diminuent les capacités d’apprentissage des enfants. Cependant, moins les enfants aboutissent à des résultats ou réalisent une progression significative à l’école, plus l’exigence augmente et le stress s’intensifie, en réduisant la confiance en soi des enfants et moins ils arrivent à progresser. La boucle du cercle vicieux est alors bouclée !

Aujourd’hui, le slow parenting pointe du doigt la recherche fondamentale du bien-être et d’une meilleure vie pour les enfants, au sein de la cellule familiale, en apprenant à reprogrammer ses journées à la maison, ses occupations et ses temps à ne rien faire. C’est une prise de conscience de la vie familiale actuelle qui est à réaliser pour la faire évoluer et établir un nouvel équilibre.

Encore une fois « le moins pour le mieux » ! Pas besoin de surcharger l’emploi du temps de vos enfants pour qu’ils en aient plus dans la tête, au contraire ! On diminue les activités pour les enfants, on choisit des temps pour des activités qu’ils aiment, des temps pour leur faire découvrir de nouvelles choses afin qu’ils apprennent à faire des choix par eux-mêmes, faire renaître l’engouement de la prise de décision et stimuler leur créativité.

Mais il est aussi nécessaire de prévoir des temps seul, sans occupation, pour solliciter leur créativité, qu’ils réapprennent à réfléchir pour s’occuper, sans forcément passer par les écrans. Vous pouvez également choisir une liste de tâches/corvées ménagères à leur faire faire, seul ou avec vous, pour qu’ils gagnent en autonomie et se responsabilisent peu à peu.

L’important dans cette démarche est d’avoir des activités ensemble, favorisant la communication, le rapprochement émotionnel dans le partage de moments sans écrans ( le grand ennemi de la cellule familiale épanouie ), l’amusement ensemble et des moments d’apaisement. Car être parent ne veut pas dire simplement être une autorité qui dit « oui » ou « non ». Le slow parenting tente donc de vous aider à vous réapproprier votre temps de vie tous ensemble et le recréer à votre rythme et selon vos propres besoins.

Il y a le temps de l’école et le temps du travail qui sont régulés pour coordonner des milliers de personnes, puis il y a le vôtre, dont vous seul avez la charge de le réguler comme vous le souhaitez. « Ralentir » aujourd’hui, c’est prendre conscience que votre temps est le vôtre et que, ni la société et les normes qu’elle met en place, ni les personnes à l’extérieur, ni les événements imprévus ne peuvent vous prendre votre temps, ni cette capacité à créer votre réalité et celle de vos enfants.

Vivez le moment présent avec vos enfants ! Que ce soit au goûter ou au repas pour échanger sur la journée ( rappelez-vous l’idée de la slow food ), sans téléphone ou télévision pour que chacun soit à l’écoute de tous. Cela permet de redonner de l’importance à chaque membre de la famille, de renouer la communication, ou de parler de ses sentiments s’il y a un problème ou un mal-être passager.

Le truc avec les écrans, c’est que c’est un piège qui nous pompe toute notre énergie. Une fois devant un écran, vous vous immobilisez et vous n’en bougez plus ! Vous vous exposez au marketing des pubs qui vous vendent du rêve en permanence, sans même vous rendre compte que votre cerveau absorbe tout.

Si vous voulez tester le slow parenting, faites simple et choisissez une soirée durant laquelle il n’y a rien à la télé, et proposez autre chose : dîner long avec ou sans invités, jeux en famille, sortie cinéma ou lieux d’activités, une balade ( eh oui, on n’y pense pas, mais pas besoin d’être en campagne pour ça ), etc.

Bien sûr, garder une soirée film est aussi une très bonne activité familiale de détente, il faut juste faire la part des choses avec les écrans, afin qu’ils ne soient plus systématiques le soir. Les moments familiaux c’est comme la nourriture, c’est meilleur lorsque c’est varié et dans la demi-mesure ! Cette manière de vivre peut être très bénéfique aussi à une famille dans laquelle les membres sont un peu chacun dans leur coin, qu’ils ont tendance à oublier que la vie est là pour que vous viviez simplement, en prenant plaisir à ce que vous faites.

Dernière petite activité, à laquelle on pense moins en famille, c’est la lecture d’un livre. Je ne parle pas de l’heure du couché ici, je parle de passer par exemple, une heure ou deux le dimanche ( où personne ne sait jamais quoi faire ), à lire un chapitre tous ensemble par semaine. Vous placez ainsi dans vos moments familiaux un moment plaisir, de détente imaginaire ( donc différent du reste ), vous obligeant par sa nature à ralentir, tout en diminuant le stress. Selon la National Reading Compaign et les données physiologiques qu’elle a recueillies, six minutes de lecture diminuent votre stress de 60%.

 

Slow lifestyle en famille

 

Une slow education expérientielle pour favoriser la découverte et la créativité

Dans la continuité du slow parenting et la mise en lumière de plus en plus évidente du mal-être des enfants, lié à l’apprentissage et au stress exercé sur eux, la slow education repense l’apprentissage et aimerait réformer l’école pour recaler l’éducation sur le rythme naturel des enfants. Après la cellule familiale on s’attaque donc à l’école !

À l’heure où l’on exige des enfants de moyenne section de maternelle de savoir écrire et compter, des professeurs et des directeurs des Usa et d’Angleterre repensent une pratique éducative, qui arrive timidement en France, s’inscrivant dans la démarche slow, dans le but de lutter contre le décrochage scolaire et l’abandon scolaire.

La pratique favorise un allègement des apprentissages, en gardant des objectifs réalisables en termes de quantité, sans oublier la qualité de vie à l’école qui implique d’apprendre à développer son relationnel, sa communication, son potentiel émotionnel et ses compétences.

Mais le problème de l’éducation dans une société de consommation, c’est que l’accent est mis sur l’apprentissage des compétences pour former les enfants à produire le PIB du pays dès le plus jeune âge, réprimant au dernier plan l’émotionnel ( fondement même de l’humain ! ) ce qui nuit au bien-être à l’école.

La slow education, comme la présente Joan Domènech dans son « Éloge de l’éducation lente », est inclusive quel que soit le niveau de rapidité d’apprentissage des élèves. Elle privilégie l’application individuelle pour permettre à tous les enfants d’avancer à son rythme et éventuellement de s’entraider. C’est une éducation qui met en avant la communication entre les enfants, et certains établissements utilisent même du mobilier adapté à cette ouverture d’esprit pour ne pas créer de barrière physique entre les enfants.

L’enfant, à l’instar des adultes, doit reprendre la maitrise de son temps pour lui permettre de diminuer son stress et augmenter son estime de soi, en voyant tout ce qu’il accomplit dans le temps de sa journée, au lieu de sortir de l’école avec des « Je n’ai pas réussi ça », « Je n’ai pas pu finir », « J’aurais moins parce que je ne suis pas allé au bout », etc.

La slow education est pensée en décloisonnement des matières, avec l’utilisation de méthode participative pour valoriser les échanges, la mise en place de temps non productifs pour permettre le développement de la créativité.

Contrairement à l’éducation traditionnelle qui veut que l’on mette en place un savoir dans les têtes des enfants, à tel moment de la journée pour tel savoir, et passer à un autre savoir à ce moment-ci de la journée, ici on fait acquérir le savoir à l’enfant quand il est prêt à le recevoir. Et un enfant stressé et éprouvant de l’anxiété ne peut être disposé à recevoir un savoir.

Finalement prendre le temps d’apprendre, c’est aussi prendre le temps de se découvrir des talents et des centres d’intérêt, comme les choses moins attrayantes. La slow education c’est apprendre le monde qui nous entoure, s’éveiller par l’expérience et se découvrir soi-même. Soit tout ce dont les enfants en bas âge devraient avoir à se préoccuper.

Une phrase de l’auteur que j’aime beaucoup et que je pense suffisante pour résumer cette philosophie éducative : « L’éducation nécessaire du temps sans temps ». Atteindre un objectif pédagogique est une chose, mais déterminer un temps pour l’obtenir est contre-productif à mon humble avis.

Joan Domènech veut une rénovation de l’éducation et c’est effectivement le terme qui convient : un chantier dont les fondations mêmes sont à revoir. La société a avancé, les Hommes ont avancé, mais l’éducation n’a jamais été repensée pour s’adapter à cette métamorphose de l’humain et de ses besoins dans cette nouvelle société consumériste.

 

Prendre le temps de lire

 

Une slow cosmétique naturelle qui se veut rassurante et créative

C’est Julien Kaibeck, aromathérapeute et cosmétologue, qui crée en 2012 l’association Slow cosmétique en Belgique pour démocratiser une cosmétique naturelle et transparente, mais aussi alerter sur tout ce qu’on trouve dans les produits industriels traditionnels. Entre perturbateurs endocriniens, éléments naturels mais pas vraiment, greenwashing et une liste d’ingrédients longue comme le bras incompréhensible. Stop !

Il faut prendre conscience de quelque chose de très important avec la cosmétique, que l’on apprend généralement lorsqu’on change de manière de consommer : les produits cosmétiques nourrissent votre corps ! C’est-à-dire que tout ce que vous mettez dans votre corps et sur votre corps/peau pénètre votre peau et va dans votre sang et vos tissus, tous ces ingrédients de tous ces produits vont dans vos organes, dans vos cheveux, etc.

Voilà quelle importance la cosmétique a, à l’intérieur de votre corps, au-delà de l’aspect visible de votre beauté extérieure. C’est pourquoi il est important de vous alerter sur tout ce que vous consommez comme produits cosmétiques.

Les exigences de la slow cosmétique se portent à la fois sur le produit et sur le marketing choisit par l’entreprise, qui doit être transparent et responsable, et se répartissent en 4 critères : l’environnement, le raisonnable, l’intelligence et le sain.

La cosmétique que vous utilisez en mode slow doit être éco-conçu et avec des ingrédients naturels ou bio, voire peu transformés ( pas de toxicité, pas de pétrochimie ou de chimie plastique, etc... ). Suivant la voie de la slow food, valorisant et respectant les producteurs locaux, les ingrédients en slow cosmétique doivent provenir d’un circuit court et être locaux également, ainsi que permettre une rémunération juste.

Le label slow cosmétique créé par l’association, bien que ne garantissant pas les produits végans, impose le respect de traitement des animaux et des végétaux dont ils sont issus et les personnes à qu’ils sont destinés. Ils doivent être éthiques et respecter des promesses réalistes.

Par exemple, permettre d’utiliser un seul produit au lieu de 5 produits pour votre routine est vivement encouragé. Vous consommez mieux et moins. Le produit est plus cher en général qu’un produit traditionnel, mais c’est parce que ces produits sont un concentré d’ingrédients naturels et de principes actifs issus de la nature, qui permettent de répondre à plusieurs besoins en un produit. Ces produits vous permettent un gain de temps dans votre routine non négligeable.

Prendre du temps pour soi doit être un plaisir, vous avez le droit et il est légitime que chaque jour vous faites quelque chose pour vous faire du bien, pour vous aimer, pour aimer votre corps et éprouver un bien-être à vous occuper de vous. C’est tout aussi légitime que de travailler. Mais ce temps que vous vous accordez ne doit pas être source de stress, la semaine par exemple, comment faire une routine d’une heure le matin ? Avec tout ce qui existe vous devez pouvoir faire une mise en beauté avec un soin unique complet, sans avoir à courir derrière pour « rattraper le temps ».

Se réapproprier son temps c’est aussi se donner le choix de faire les choses différemment que ce que vous faites actuellement, pour mieux l’adapter à ce que vous souhaitez mettre en priorité dans votre vie. Toujours dans une optique de profiter de votre vie. Ce n’est pas la société qui la vie votre vie, mais vous.

Le petit plus, si vous finissez par n'utiliser que des produits naturels ou DIY fait à partir des aliments de votre cuisine ( ce qu’encourage aussi la slow cosmétique ), vous réalisez une dépollution de votre corps, intérieur et extérieur. Vous donnez des éléments naturels variés à votre corps ( en complément de votre alimentation ), donc ceux dont il a besoin pour faire son travail. Les produits pétrochimiques que vous avez utilisés finissent par être expulsés, mais comme vous n’en consommez plus, petit à petit votre corps fonctionne mieux.

Il faut savoir aussi que la pratique de la Slow cosmétique rejoint en certains points le zéro déchet. D’ailleurs, il est intéressant de savoir que l’association met en place des ateliers pour apprendre à créer vos propres cosmétiques, en informant sur différentes huiles essentielles et naturelle à utiliser. Mais pour avoir des recettes de cosmétiques, vous pouvez aussi opter pour un bon livre de recettes zéro déchet, vous y trouverez des recettes de produits pour toute la maison !

Vous avez envie d’en apprendre un peu plus sur la slow cosmétique ? Voici un article qui devrait vous plaire ! En plus, vous pourrez découvrir « Esprit Léger », une marque dans le mood slow !

 

 

Slow Cosmétique Alors ça Pousse

 

La slow fashion : plus qu’une mode, un courant qui se doit être persistant

Le terme de la slow fashion n’a été créé qu’en 2007 par la chercheuse, consultante et militante du design Kate Fletcher, qui fut la première à rapprocher au mouvement Slow food tous les événements depuis 1990 dans le monde de la mode, visant à éveiller les consciences sur l’impact de la production rapide des vêtements, la « fast fashion ».

La slow fashion a été initiée par des articles de presse, des stylistes, des créateurs comme : Katharine Hamnett, Giorgio Armani, Natalie Chanin,  Stella McCartney, tous mettant en valeur une possibilité de créer en respectant la nature, en traitant correctement les animaux et végétaux ou en travaillant avec les artisans locaux.

L’idée de la slow fashion était alors née et lancée dans le monde de la mode. Elle s’est répandue et concrétisée par les publications d'Elizabeth L. Cline ou encore l’écrivaine de mode Georgia Straight, qui a inventé le terme de « Slow clothes movement », avant d’arriver à la publication de l’article de Kate Fletcher dans « The Ecologist », en 2007 où elle créa le terme de « Slow fashion » s’inscrivant dans le mouvement international slow.

L’objectif de la slow fashion n’est pas de dire « arrêter d’acheter », comme d’ailleurs c'est le cas pour tout le mouvement slow food, mais dans le secteur de la mode des préjugés s’installent vite : « Si tu achètes de seconde main c’est que tu n’as pas d’argent », « Acheter de seconde main c’est sale », « Acheter des vêtements écoresponsables c’est trop cher, je préfère aller à Primark », « Je n’achète pas de fast fashion, j’achète chez Zara, H&M et Mango, c’est cher là-bas donc.. ».

Avec la slow fashion il s’agit aussi de consommer autrement, et dans cet après COVID tout le monde sait maintenant, comprend ce que signifie « consommer autrement ». Avec la hausse des matières premières, les consommateurs réfléchissent avant de faire un achat et se disent « Est-ce que j’en ai besoin ? Non, j’ai déjà ça qui pourrait aussi me servir à ça, donc je ne l’achète pas ». C’est exactement la même chose dans la mode.

Vous restez dans le plaisir, vous restez dans la volonté d’être beau et présentable, de vous faire du bien, vous restez dans votre volonté d’être unique et d’exprimer votre personnalité, mais vous abordez le prix de manière différente. Le prix dans la mode traditionnelle c’est du marketing. Ils ont tellement descendu les prix de production en baissant la qualité et en exportant la production à l’étranger, qu’il s’agit ensuite simplement de savoir quel bénéfice ils veulent faire pour déterminer leur prix de vente.

Mais en slow fashion le prix c’est quoi ? C’est le choix de créer avec des artisans locaux donc donner à manger à des Français ( soyons pragmatique pour être concret ) sans faire travailler des enfants dans des usines à l’étranger. C’est choisir des matières premières naturelles et créer des habits 100% naturel, pas 10% naturel et le reste en polyester, nylon ou élasthanne produit par du pétrole. Ou des vêtements créés exclusivement avec des tissus réutilisés pour éviter qu’ils arrivent dans l’océan.

Mais ce prix c’est aussi un vêtement sur la durée. L’obsolescence programmée des habits comme de tous les produits de la société de consommation, fait que vous gardez vos habits en bon état plusieurs mois, voire un an si vous avez de la chance. Ce n’est plus suffisant. Aujourd’hui, sauriez-vous reconnaître une vraie bonne qualité de tissu entre vos mains tellement vous avez été habitués à vivre dans la consommation de produits faits pour être jetés ?

Ce prix c’est tout ça ! Mais si vous en êtes à acheter des vêtements écoresponsables, ce n’est pas que vous avez gagné à l’EuroMillions, mais uniquement que vous avez compris par exemple que superposer plusieurs t-shirts et pulls l’hiver n’a pas de sens si vous pouvez juste avec un pull sur un t-shirt, car il est vraiment chaud, voire même un t-shirt sous un manteau d’hiver réellement épais. Si un jour vous abordez cette démarche slow, vous comprendrez que c’est un rapport à l’argent aussi que vous modifiez et vous vous rendez compte que c’est l’élément le plus stressant de votre vie.

Prenez le temps de vous habiller et de vous aimer mais aussi, prenez le temps de réfléchir à ce que vous portez pour que vos actions soient en cohérence avec qui vous êtes. Ralentir dans la consommation de la mode, c’est plus complexe, mais c’est rarement par là que l’on entre dans la slow life. C’est tellement complexe d’arriver à ne plus surconsommer les habits, qu’il faut d’abord être un peu dans le slow, dans la diminution de moins consommer avec un soupçon de minimalisation ( qui va de pair au final ) pour arriver à comprendre ce que représente un prix slow fashion.

La slow fashion vous la connaissez, vous la regardez de loin et vous vous dites « J’irai bien mais je n’ai pas d’argent pour le moment ».

Alors je vous dis : « N’y allez pas ! ». Mais lisez sur le sujet de temps en temps. Apprenez quelles sont les marques qui constitue la fash fashion et celles qui ont de vrais engagements. Prenez le temps d’apprendre sur ces sujets importants, mais plaisants, des sujets qui vous touchent personnellement, sans vous frustrer. Car nous allons tous à notre rythme. Soyez curieux et regardez sur internet les créateurs écoresponsables qui se trouvent dans votre ville et les vides dressing slow ou de marques ( pour éviter les Primark & Co ). Visitez-les sans acheter, regardez les marques et les matières. Parlez aux gens.

Le jour où vous serez assez en confiance avec votre porte-monnaie, alors vous saurez qui aller voir et où aller.

 

Miroir mon beau miroir, La Slow Fashion et moi - 2

( trente ans que j'ai ce chemisier, acheté lors d'un défilé de mode ! )

 

Le slow tourism authentique et écoresponsable pour vous ressourcer

Le slow tourism est directement issu du slow food. Comme je l’ai expliqué, la nourriture est intimement liée à tous les événements de la vie, aux émotions que cela implique et à votre état d’esprit. Le slow est un choix de vie quotidien qui ne prend pas fin parce que vos vacances arrivent.

Vous pouvez faire la découverte du slow trousim au milieu d’une vie moins lente ou partir en slow pour vous permettre de garder un rythme d’escargot durant vos vacances et profiter de vos voyages avec la même intensité nouvelle que dans votre quotidien. Après tout, les vacances sont faites particulièrement pour prendre du temps pour soi ! Le slow tourism vous incite à profiter de ce temps comme vous le feriez chez vous, mais en voyage et guidé par l’aventure !

Au programme slow : faites un voyage riche et authentique, prenez le temps de découvrir la localité que vous visitez, utilisez des moyens de transports respectueux de l’environnement et pratiquez un tourisme durable valorisant le patrimoine naturel et local.

Autrement dit, vous redevenez acteur de votre voyage en participant à des activités locales uniques que vous ne feriez nulle part ailleurs, vous utilisez tous vos sens pour découvrir la nature et le terroir : les magnifiques paysages, l’odeur des fleurs et des produits artisanaux, les saveurs des spécialités et les bruits inconnus de ce nouveau lieu qu’ils soient animaliers, mécaniques ou humains. Partez à la rencontre de nouvelles personnes et échangez avec eux pour apprendre des anecdotes, la culture et les habitudes locales, ce qu’ils vous recommandent comme lieux culturels, naturels ou patrimonial.

Dites adieux aux voyages centrés sur les lieux ultra-commerciaux dont le seul but est de vous vider le porte-monnaie, les franchises ou les géants internationaux et l’homogénéisation de tous les produits qu’on vous vend ( nourriture, déco, ustensiles, habits ... ). Vous redevenez actif et maître durant votre séjour, c’est-à-dire que vous ne vous laissez plus guider par les chemins préconstruit de votre esprit qui vous amène dans des lieux où votre temps est dicté par la consommation. Ce qui ne veut pas dire obligatoirement « direction la campagne » !

Préférez visiter les artisans, les artistes, les fermes et les champs de vignes, et lieux spécifiques à la ville que vous visitez. Renseignez-vous sur les festivals locaux et fêtes locales liées à l’Histoire de la ville, immergez-vous dans les traditions et le folklore, mettez un petit soupçon d’inhabituel dans votre voyage qui l’enrichira rapidement. Vous allez ainsi encore une fois privilégier les circuits courts et la rémunération des acteurs locaux. Sans oublier que les liens que vous tisserez avec eux et vos souvenirs vous permettront de les aider à rayonner au-delà de leur frontière, et donner envie à d’autres d’aller les découvrir. La convivialité est vraiment un maître mot dans le slow tourism ( un principe très fortement lié à la slow food ).

Vous faites le choix de construire votre temps, selon votre besoin et vos envies réelles. Il est choisi plutôt à l’instar d’un carpe diem qu’une organisation par des guides et des chemins touristiques balisés par des partenariats économiques. Vous gardez le ralentissement en slow tourism hors du quotidien du travail, pour faire un ressourcement plus important, prendre conscience de soi, de vos proches et vous recentrer sur l’authenticité autour de vous, comme à l’intérieur de vous, cette richesse qui vous apporte une meilleure connaissance de vous et de la vie qui vous entoure.

C’est le temps des moments de bien-être, de partage, de ressourcement du corps et de l’esprit pour exercer un lâcher prise sur le mental, notamment en essayant de mieux respirer en se débarrassant du stress de l’organisation quotidienne. Le fait d’employer des moyens de transports doux pour l’environnement, vous permet aussi de slow travel pour ceux qui ont beaucoup plus de mal à ralentir leur rythme.

Vous pouvez opter pour le vélo, la trottinette ( non électrique ), le skateboard ou le cheval, la vache si vous êtes à la campagne. Sachant que 20% des déplacements font moins de 1 km et que 50% d’entre eux se font en voiture, c’est énorme !

En bref, immergez-vous dans un autre lieu, une autre temporalité, avec d’autres personnes, dans d’autres traditions culturelles et historiques, pour couper complètement votre cerveau de votre quotidien.

Si vous souhaitez découvrir davantage le slow tourism et connaître une organisatrice de voyage qui peut vous aider pour votre premier voyage slow par exemple, l’article que j’ai rédigé pour Les Escapades de Flo pourra vous aider.

 

Slow tourisme, prendre le temps

 

 

Adepte de la slow life en perso, passez en mode slow entrepreneur 

Le slowpreneuriat, slow entrepreneuriat ou slow business est plutôt destiné aux entrepreneurs seuls, mais cette pratique peut tout à fait s’appliquer aux dirigeants des PME par exemple ou startup. Le but de cette démarche est de créer un environnement de travail efficace et serein, tout en équilibrant votre vie personnelle et professionnelle.

Selon Pierre Moniz-Barreto, le slow business repose sur la décélération et la détoxification. Autant dire que ce n’est pas une mince affaire ! Donc vous vous détendez, vous ralentissez dans votre tête et vous vous posez pour comprendre déjà ce qui fonctionne le mieux dans votre business. Faites un tri comme un ménage de printemps, et cessez de rallonger vos « to do list ». Posez-vous des objectifs sur le long terme, au mois et à l’année : ainsi vous avancerez.

Le centre de votre affaire c’est vous, si vous lâchez en cours de route parce que vous êtes surmené cela ne sert à rien, et en plus, si vous lancez votre business c’est parce que vous aimez votre métier non ? Alors prenez du plaisir dans votre travail ! Si vous avez des process que vous pouvez standardiser, faites-le, cela vous libérera du temps et de l’espace dans votre tête pour ne pas avoir à y penser. Si vous pouvez déléguer certaines tâches à des sous-traitants comme l’administratif, cela vous permettra de moins vous éparpiller et soulager encore votre esprit.

Mais surtout, essayez d’identifier votre bon rythme de travail. Par exemple, sur une semaine tentez de caser à la fois votre prospection, vos travaux clients, votre administratif, vos temps de pause journaliers, vos temps de repas (différents des temps de pause), vos loisirs, vos rendez-vous pro et perso. Est-ce que cela fonctionne ? Est-ce que toutes ces tâches sont à réaliser toutes les semaines ? Faites des ajustements pour la semaine suivante.

Également le slow business vous encourage à travailler votre concentration. Faites un peu le tri dans tout ce qui vous déconcentre dans votre environnement. Principalement, ce sont les sonneries et notifications de téléphone intempestives qui viennent en tête de liste.

Désactivez la sonnerie des notifications et gardez celle des appels, d'autant que sur la plupart des smartphones vous pouvez choisir ce que vous mettez en sourdine. N'oubliez pas aussi de fermer votre boîte mail. Mettez-vous une plage ou deux par jour pour vous en occuper, puis fermez-la. Ne restez pas pendu en attente devant celle-ci pour répondre dans l’immédiateté et vous couper sans arrêt dans votre travail.

Ralentir votre temps en slow business, je dirai que cela revient un peu au temps sans productivité que l’on encourage pour les enfants, le ralentissement vous permet d’être plus créatif, productif et efficace puisque vous ne demandez plus à votre cerveau de traiter trop de choses en même temps. Il peut se concentrer sur une tâche à fond et développer les idées liées, plus loin que lorsqu’il est constamment sollicité.

Encore une fois, faire moins c’est faire plus en efficacité et faire mieux pour ses clients. Nous sommes ici dans le cadre de la vie professionnelle, que nous avons bien segmentée par rapport à la vie personnelle. Mais c’est votre vie. Le côté professionnel de votre vie est régulé par rapport à la masse de personne qui travaille aussi dans le monde, mais à votre échelle c’est votre vie.

Et si vous n’êtes pas heureux dans votre travail, si vous sentez que votre travail vous pèse ou si cela va trop vite dans votre tête et que tout se mélange, vous avez le droit de le dire et de gérer votre temps autrement. Car c’est le temps de votre vie dont il est question, pas celui de l’entreprise où vous travaillez (salarié, entrepreneur ou autre) ni celui de la société, ni celui des collègues. C’est votre vie et personne d’autre que vous ne peut réorganiser le temps de votre vie au quotidien pour que vous alliez mieux.

 

Plage de Châtelaillon-Plage - 2

 

Le slow marketing ou slow communication au centre des préoccupations humaines et écologiques

Que ce soit dans la communication ou le marketing, ces métiers sont très proches, l’authenticité et le naturel sont rois ! Mais le maître mot comme dans l’écologie est la « sobriété » : Less is more, ou le slogan français : « Faire moins mais mieux ».

Dans l’optique du ralentissement qui est promu par le slow marketing, vous prenez le temps de penser votre stratégie, penser ce que vous allez communiquer et à qui, pour adapter vos actions marketing. Prendre le temps de réfléchir avant d’agir pour cibler les bonnes personnes, apprendre à connaître ces personnes en leur parlant ou en communiquant d’une manière ou d’une autre avec eux, dans le but de pouvoir coller ce que vous offrez à leur réalité. Sinon à quoi pouvez-vous bien servir ? Créer des besoins dans un océan de besoins inutiles, que les consommateurs commencent à identifier de plus en plus comme tels, ne fera que vous desservir.

Mais le plus difficile dans le slow marketing est de ralentir ! Ici cela veut dire « lâcher prise » ! Ne courez pas après les clients ou consommateurs en publiant partout et à tout-va, sans aucun sens. Abandonnez une fois pour toute la quantité ! La quantité de réseaux sociaux, la quantité de publications, la quantité de posts, la quantité d'anxiété, etc.

Nous ne sommes plus dans l’ère du rêve absolu et du produit ou service parfait. Les consommateurs sont désormais dans la course du temps mais aussi l’inquiétude de leur santé et bien-être, plus que jamais cela n’a été auparavant. Comme je l’ai expliqué en introduction, le stress et l’empressement sont liés, tout autant que la réalité dans laquelle ils sont. Un marketing quantitatif incessant ne fait qu’ajouter à ce stress et son inutilité fait fuir les consommateurs.

Vous pouvez donc avoir un vrai marketing à impact qui fait sens, en rédigeant des articles basés sur les besoins qu’ils émettent, tout en expliquant le choix d’une prospection moins encombrante et intrusive dans leur quotidien, à laquelle ils vont adhérer directement !

Combien de personnes ouvrent leur boite mail en découvrant des tas d’articles de blog inutiles qui ne sont que des redites sans nouvelle information ? Quant au contenu direct des mails, combien sont vraiment rédigés pour vous ? Le gros problème du marketing traditionnel et de sa communication est qu’ils se basent plutôt sur le résultat et le ROI, et dans la tête des entreprises, il est difficile d’accepter que « moins c’est mieux » !

Le marketing table sur le travail de masse et sort des gros chiffres pour impressionner, alors que le slow marketing table sur la réalité des consommateurs. L’humain est mis de côté dans le traditionnel ! Alors on est et reste dans la généralité au niveau du contenu.

La stratégie du slow marketing est centrée sur le blog, c’est pour cela que l’on parle principalement d’articles et de mails. C’est une stratégie d’attraction pour montrer au client potentiel, quand il arrive à vous que vous êtes en capacité de répondre à son besoin. Au contraire de la stratégie traditionnelle qui va chercher le client potentiel qu’elle ne connait pas, lui créer des besoins pour vendre les produits et services créés.

 

En slow on se base sur le client et le consommateur, mais dans la méthode traditionnelle, la stratégie est exclusivement basée sur l’entreprise qui vend, et crée des contenus égocentrés sur elle et son besoin. Le slow marketing soutient donc une stratégie moins intrusive et plus respectueuse du client. Elle promeut aussi à l’instar du mouvement slow la transparence des entreprises et une communication authentique.

Ce marketing est orienté pour les entreprises écoresponsables et éthiques, car il permet aussi de limiter l’impact carbone sur l’environnement par la sobriété. Ceci se traduit par un nombre de contenus moins important à créer et publier, mais de meilleure qualité. Ainsi vous faites économiser l’attention de votre client potentiel et son travail de recherche d’informations sur un sujet que vous avez traité de manière complète dans votre article.

Les avantages de cette pratique pour les entreprises, c’est d’avoir une communication qui lui ressemble vraiment, qui est expressive et lui permet de s’adresser précisément à des profils de cibles plutôt qu’à des stéréotypes, elle produit moins de carbone puisqu'elle prévoit de créer moins de contenus et fait attention à optimiser l’éco-conception de son site.

Côté client, vous êtes attentif à lui et il le voit, vous ne le harcelez pas de pubs, d’annonces, de SMS, de bannières ou autre pour faire votre pub. Vous acceptez qu’il n’est pas besoin de vous à l’instant T, mais qu’il soit tout à fait intéressé par votre service ou produit, mais pour plus tard puisque lui aussi fait les bons choix pour son entreprise comme vous. Vous parlez d’humain à humain et avez donc ce respect sans forcing de prospection, sans pour autant être passif. Quant à vos contenus, vos clients potentiels savent que quand ils en ouvrent un, ils trouveront un contenu riche avec toute l’information à ce sujet [ou presque].

La stratégie slow marketing dans son ensemble préconise également l’utilisation des réseaux sociaux et du SEO, comme la vidéo, les avis et tutoriels. Mais comme pour l’aspect blog, pour tous ces usages soyez dans la sobriété. Ne vous embarquez pas sur tous les réseaux si ce n’est pas nécessaire, écologiquement cela ne fait pas sens !

Alors quoi rime de prendre le temps en marketing ? Pourquoi ralentir ? Vous devez prendre plus de temps en amont sur votre stratégie pour travailler la cohérence de vos actions et vos valeurs. Vous devez pouvoir exprimer la personnalité de votre entreprise pour appeler au travers de vos actions les bonnes entreprises/consommateurs. Mais pour cela, vous devez aussi prendre le temps de savoir qui sont ces entreprises/consommateurs et quelle est leur réalité. Autrement, votre marketing n’aura aucun sens.

Vous allez penser immédiatement chiffres en lisant ceci, mais n’oubliez pas une chose : Google dit qu’il veut que vous vous préoccupiez plus des visiteurs de votre site que de ses robots, et ce que veulent vos consommateurs c’est quoi ? Moins de blabla, plus d’informations utiles et moins de remplissage de boite mail. Donc du slow marketing !

Le slow marqueting tout en sobriété numérique écoresponsable ?  Agence Slowmarketing ( Eloredac.com )

 

Slow life style

 

Un management 2.0 plus humain version slow

Le slow management reprend les besoins fondamentaux de la pyramide de Maslow pour travailler la motivation des équipes, alors que le management traditionnel se réfère plutôt au Taylorisme accès sur la productivité. Nous avons d’un côté les employés au centre d’une démarche de « productivité fonction du bien-être des salariés » et de l’autre des salariés considérés comme une ressource de l’entreprise au même titre que les machines.

La philosophie du slow management englobe la responsabilité environnementale de l’entreprise, éthique et sociale. Elle se rapproche aussi des mouvements de la décroissance, du management équitable et d’autres encore. Elle remet l’humain au cœur de ce métier. La productivité de votre entreprise ne va pas au-delà et n’est pas prioritaire sur la santé et l’épanouissement de vos salariés. Au contraire c’est un travail sur l’équilibre que vous devez faire.

L’entreprise tente de pallier les besoins fondamentaux de ses salariés, comme les besoins physiologiques, ce qui se traduit généralement par gagner assez d’argent pour manger, dormir et se vêtir. Puis le besoin de sécurité, qui se base aussi beaucoup sur l’argent pour avoir un toit sur la tête et avoir un cercle affectif stable. Donc au travail, encouragez la communication et les relations entre les employés et avec les cadres.

Ceci aboutissant au besoin d'appartenance d’une équipe de travail avec des relations saines, sans concurrence et dans la bonne entente, voire un cercle amical professionnel. Cette démarche amène à satisfaire le besoin d'estime des salariés et d’accomplissement personnel pour obtenir le respect de ses collègues et leur confiance.

Le besoin d'accomplissement arrivant donc naturellement grâce à la mise en avant du potentiel des salariés, de la mise en valeur de leur travail, de l’écoute active. Sollicitez une communication plus active entre employés mais aussi entre vous et eux. Ouvrez les portes de votre bureau et promenez-vous à la rencontre de vos employés. Vous renouez contact avec eux, avec leurs problématiques et leur réalité du quotidien professionnel. Vous serez plus à même à palier les problèmes d’équilibre vie pro/perso de votre personnel et améliorer leur bien-être.

Mais la vie professionnelle ne s’arrête pas à la porte du bureau, vous pouvez encourager les échanges en dehors du travail pour lier des affinités et faire que tous se sentent inclus dans une équipe et dans l’entreprise. Résultat : une équipe plus à l’aise en tant qu’individu et en groupe, moins de stress et plus de légèreté dans les relations de travail.

Au-delà du côté humain, du comportement plus naturel et moins quantifié par le profit et la productivité comme le souhaite la société de consommation, cette pratique managériale met aussi en valeur les gestes écoresponsables à petite échelle et que les salariés peuvent reproduire également chez eux. Par exemple, la limitation des déchets, la diminution de la consommation de l’énergie, la mobilité douce.

Le respect de l’humain et de la Nature est donc au cœur de ce management avec des rapports de confiances, durables et basés sur une communication sincère. Prendre le temps ici, comme dans tout secteur professionnel auquel s’applique le slow, se traduit au final par un retour à l’essentiel, à l’authentique, au comportement naturel et à une mise en action en cohérence avec ces valeurs humaines.

Vous êtes plus en conscience de tous les problèmes qui ont cours sous vos yeux car vous vous rapprochez des personnes de votre quotidien professionnel. C’est une nouvelle proximité qui s’installe, qui conforte des relations et en créés de nouvelles, une nouvelle manière de travailler ensemble, plus riche et encourageante, dans une bienveillance productive.

 

slow management

 

 

En espérant que cet article vous aura plu et aura pu vous permettre d’approfondir le concept de la slow life dans la vie privée et professionnelle. Si vous avez des questions ou des infos complémentaires, n’hésitez pas utiliser les commentaires !

Belle journée à tous !

 

Résumé en questions sur la slow life et ses déclinaisons

L’Origine du mouvement Slow : Une révolte à l’italienne !

C’est dans les années 80 en Italie que le mouvement slow est né, lors d’une manifestation où Carlo Petrini a distribué des pattes pour exprimer son mécontentement face à l’homogénéisation de la nourriture dans le monde.

Une vision humaniste de la Slow Food globale et responsable

Selon Carlo Petrini la slow food est globale car elle touche autant à la culture, à la tradition locale, à l’héritage, aux liens familiaux, à la convivialité, à la politique et à l’équité de la rémunération des artisans sur toute la chaîne, à partir de la productivité jusqu’à sa commercialisation, à travers le monde.

Le slow parenting apaisant pour une cellule familiale « cocooning »

Le slow parenting est le fait de vivre plus au rythme naturel des enfants au quotidien afin de permettre une dépressurisation et un allègement de leur agenda. Mais renouer avec leur rythme naturel encourage au final toute la famille à changer ses habitudes et ralentir pour se retrouver davantage ensemble.

Une slow education favorisant la découverte et la créativité

Place au ralentissement à l’école avec la slow education, pour ne plus surcharger la tête des enfants et permettre leur épanouissement également dans l’apprentissage. Mais, le but ici

est surtout de permettre l’apprentissage essentiel des enfants, non pas de toutes les connaissances que la société souhaite inculquer aux enfants.

Une slow cosmétique naturelle qui se veut rassurante et créative !

Acheter n’importe quoi est désormais terminé, nous entrons dans une ère où nous voulons savoir ce qu’il se trouve dans les produits que nous consommons. La slow cosmétique promeut cette transparence, des produits sains ou fait soi-même, qui ne polluent pas. Son label permet d’identifier des marques respectant ces critères.

La slow fashion : plus qu’une mode, un courant qui se doit d’être persistant

La nouvelle façon de consommer doit arriver à plus forte raison dans la mode à cause de sa pollution des mers et océans, et c’est désormais chose faite avec la slow fashion. Préférez des habits écoresponsables et faisant travailler des artisans locaux et éthiques. Mais pas la peine de vous stresser pour passer à la slow fashion, informez-vous avant et faite ça à votre rythme.

Le slow tourism authentique et écoresponsable pour vous ressourcer

Le mouvement slow ne s’arrête pas si vous partez en vacances, c’est un art de vivre. Le slow tourism vous encourage de pratique un tourisme différemment que centré sur les lieux commerciaux. Allez à la rencontre des habitants locaux, faites des activités typiques, soyez au contact de la nature et baladez-vous en mobilité douce.

Adepte de la slow life en perso, passez en mode slow entrepreneur !

Être entrepreneur n’est pas chose facile, maintenir un équilibre vie pro et vie perso non plus. Le slow business vous permet de vous équilibrer, de faire le trie dans ce qui est essentiel et permettre d’évacuer du stress et de la charge mentale au quotidien pour vivre pleinement votre activité.

Le slow marketing ou slow communication au centre des préoccupations humaines et écologiques

Le slow marketing valorise l’authenticité et la communication naturelle et personnalisée. Vous travaillez avec vos éléments différenciant pour créer une communication en accord avec vos valeurs afin d’être pertinent. Mais également faire ce travail en sobriété permet de diminuer l’impact numérique sur l’environnement.

Le slow management plus humain et respectueux

Le slow management se base sur l'idée que plus vos salariés sont bien dans votre entreprise et dans leur équipe et plus ils seront productifs. Mais en même temps, attention à ne pas retomber dans le « toujours plus ». Vous devez ralentir et vous recentrer sur leur bien-être et le vôtre, non pas pour les recharger derrière mais pour leur permettre un épanouissement tout en aboutissant aux objectifs réalisables de productivité.

 

 

Cet article a été rédigé par Élodie Lenoir – Elo rédac’, agence de slow marketing.

13 octobre 2023

Châtelaillon-Plage : En vadrouille avec Nathalie, par Kenza Fazilleau

Spa marin, casino, glaces, terra aventura… Voici quelques mots-clés de notre petite virée entre copines.

Trois jours passés à Châtelaillon-Plage avec pour seule consigne : “Tout ce qui a été dit pendant notre séjour appartient à notre séjour !”

 

Mais voici comment tout ça a commencé :

“Et si on partait quelques jours, toutes les deux ?” 

Une petite phrase anodine en apparence, prononcée par Nathalie mais qui revêt une réalité complexe quand on a des emplois du temps si ce n'est compliqués, tout du moins bien chargés… 

Qu'à cela ne tienne, on a dit qu'on partirait, on partira ! Peu importe la rentrée scolaire des enfants, l'organisation des plannings de chacun et les rendez-vous divers, on part !

Non, en vrai, tout n'a pas été si simple tant dans la planification que dans le lâcher-prise, mais avec un peu d'organisation, d'aide et de distanciation, bah finalement, on y arrive.

Bref, les dates sont calées, l'hébergement est réservé, les valises sont bouclées. Let's goooo !!

 

Plage des Boucholeurs à Châtelaillon-Plage

 

JOUR 1 : les Aventurières

Je ne connaissais pas la route pour aller à Châtelaillon-Plage, je me suis donc laissée guider ( en fait, c'est moi qui conduisais alors en vrai de vrai, je me suis bel et bien laissée guider ! ) mais au-delà de cela, je me suis complètement remise entre les mains de Nathalie afin qu'elle me fasse découvrir cette ville à travers son regard.

Nous sommes donc arrivées à midi et en avons profité pour déjeuner dans un petit resto avec vue sur la mer. J'avoue, le séjour commence bien !

Dans l'après-midi et après avoir déposé nos valises à l'appart' nous avons commencé un petit tour de la ville.

Mais pas de n'importe quelle manière : nous avons lancé l'application Terra Aventura et avons choisi le parcours Beau séjour à Chatel' qui offre une vision de Châtelaillon-Plage sous un angle artistique.

En pratique : 

  • niveau de difficulté des énigmes : 2 / 5 ( parfait ! )
  • niveau de difficulté du terrain 1 / 5 ( trèèèès bien !! )
  • durée : 1 à 2 heures ( euh plutôt 2 heures pour nous mais bon, on aime bien papoter marcher 🤪 )
  • kilométrage : 3 kms ( sûrement plus vus nos allers / retours !! )

 

Bref, nous voici lancées dans une aventure riche en découvertes architecturales, patrimoniales et culturelles mais aussi ( surtout ) très riche en fous-rires, poses photos et émerveillements.

Et croyez moi ou non, mais nous avons réussi notre aventure et avons trouvé LA cache ( mais pas les poiz, il n'y en avait plus :( ).

Pas grave, on a réussi, c'est ce qui compte !

 

Après cette longue quête, direction le logement où une longue soirée papotage nous attend et surtout une bonne nuit de repos car une chouette journée nous attend le lendemain…

 

Fin de parcours Terra Ventura à Châtelaillon-PlageKenza à la Fin du parcours Terra Ventura à Châtelaillon-Plage

 

JOUR 2 : les Épicuriennes

Réveil aux aurores, petite marche le long de l'océan, direction le Spa marin La Grande terrasse, pour ma toute 1ère séance de spa de toute ma vie !!

Ce n'est pas sans une certaine appréhension que je me rends à cet endroit, mais je suis en confiance, Nathalie me chaperonne.

Arrivées au spa, nous n'avons qu'à suivre les indications des hôtesses.

On accède à un cocon en fait, et c'est relativement agréable de se laisser aller.

Quand on entre enfin dans l'eau : le bonheur, la révélation ! Ça va être trop bien !! Nous avons 3 heures pour en profiter, et c'est ce qu'on a fait !! 

Bassin à jets, couloir de nage, jacuzzi extérieur, solarium vue océan, hammam, sauna, fontaine à glace…Comment vous dire, tout ceci est extrêmement plaisant !

Comment n'ai-je pas pu profiter avant de ce détachement total, de cette sensation de bien-être et de légèreté que j'ai ressenti durant toute cette matinée ?!

Je sais déjà que j'y retournerai !!

 

Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, c'est avec une marche toujours le long de l'Océan que nous regagnons tranquillement notre appartement.

Je ne vous cache pas que j'ai eu besoin d'une petite sieste pour ne pas gâcher trop vite les bienfaits du spa 😇…

Même de courte durée, cette petite sieste m'a reboostée car une autre activité nous attend en cette fin d'après-midi !

Non, je ne vous parle pas de la délicieuse glace que nous avons dégustée vue sur mer, ni même de l'attrait des vitrines que nous avons admirées sur le chemin… Non ! Je vous parle d'un moment hors du temps passé au… Casino Joa

Alors vous allez me dire : de toute façon, au Casino, on ne gagne jamais.

Alors, comment vous dire…?

Fin du suspens : c'est vrai, nous n'avons pas gagné le jackpot, MAIS… nous avons passé un tellement bon moment à jouer, gagner puis remiser et regagner puis remiser et surtout beaucoup, beaucoup nous amuser, rire et profiter que finalement, oui !!! Nous avons gagné : de la joie de vivre, des souvenirs, des anecdotes à raconter et surtout le profond sentiment que de passer un tel moment valait bien les quelques euros dépensés ( parce que oui, nous sommes raisonnables et que nous n'avons pas misé beaucoup ( 20 euros ), manquerait plus qu'on n'ait plus assez de sous pour retourner au spa un jour !! )

Bref, après cette folle soirée Casino, retour à l'appart' pour débriefer notre séjour et déjà l'heure de faire les valises car demain, c'est le départ.

Eh oui, déjà…

 

Le Casino Joa à Châtelaillpn-Plage Kenza et moi

 

JOUR 3 : les Déprimées 

Non, j'abuse avec mon titre !

J'aurais dû écrire les Rêveuses car nous n'avions déjà qu'une idée en tête : organiser une autre virée toutes les deux pour revivre des moments hors du temps, se lâcher ( un peu ) et refaire le monde ( beaucoup ! )

 

BILAN DE CE SÉJOUR ( Spoiler : séquence émotion ) 

Au-delà d'avoir découvert une ville particulièrement accueillante, apaisante et idyllique, j'ai grâce à ce séjour, pu me prouver que partir quelques jours sans mari et enfants était non seulement quelque chose de réalisable pour moi mais en plus de totalement à portée de main.

Je m'explique : quand on a des enfants, une famille, on a du mal à s'autoriser quelques heures de temps pour soi. Alors quasiment 3 jours, autant vous dire que c'est utopique. Eh bien non, croyez-moi : si je peux le faire, vous pouvez le faire ! Certes, cela demande un peu d'organisation, de la bonne volonté de tous mais c'est surtout en montrant cet exemple à mes enfants que je veux leur prouver indirectement qu'ils sont acteurs de leur vie et que rien ne doit les empêcher de faire ce qu'ils ont envie de faire, de le rendre possible.

Et je ne peux terminer ces quelques lignes sans mentionner ma formidable amie Nathalie sans qui ce séjour n'aurait pas été possible.

Sais-tu que ces quelques mots “Et si on partait quelques jours toutes les deux ?” a révolutionné ma façon de voir les choses.

Alors un grand MERCI à toi d'être telle que tu es. Je vous souhaite à tous d'avoir une Nathalie dans vos vies ( enfin ne la prenez pas tous, hein ?! Il faut qu'elle ait du temps à passer avec moi quand même !!! )

Allez, je vous laisse reprendre le cours de vos activités en espérant que parmi vos prochains projets, vous aurez envie de contacter un.e ami.e et de lui dire “Et si on partait quelques jours tout.e.s les deux ?…”

 

Kenza et moi à la sortie du Casino Joa de Châtelaillon-Plage 2

 

Un grand merci à toi ma Kenza pour ta confiance, c'était un moment entre parenthèse que je n'oublierai pas de sitôt, comme une petite bulle de bonheur, avec une amie chère à mon coeur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette jolie petite station balnéaire, je vous invite à lire ( ou relire ) mon article "City Guide Châtelaillon-Plage" : vous aurez toutes les infos nécessaires pour vous concocter votre propre escapade !

Et pour une escapade dans la Vienne, n'hésitez pas à consulter le site de Cocottes et Collibri, le Gîte de Kenza, ou son compte instagram, et pourquoi pas, réserver pour quleques jours : elle saura vous guider et vous conseiller sur les activités à faire, ainsi que sur les bonnes adresses ! :)

 

Etes-vous déjà parti.e.s en solo, avec un ou une amie ?

Est-ce que vous y avez déjà pensé, sans avoir jamais oser le faire ?

 

Pour l'heure, je vous souhaite une bonne journée : je suis ravie de ce retour en douceur sur le blog.

Je publierai probablement un article par mois, et peut-être dans la Newsletter, je reviendrai sur cette longue absence.

Je remercie les nouveaux abonnés, ainsi que les fidèles, qui me suivent depuis longtemps, de même ceux qui me suivent également sur instagram, le réseau où je suis le plus active actuellement : tous vos commentaires et messages privés me touchent et me donnent cette envie de continuer à vous proposer de nouvelles destinations.

A très bientôt mes amis.

 

abonnement newsletter

 

27 janvier 2023

City Guide : que voir, que faire à Châtelaillon-Plage en Charente-Maritime

Il y a presque trente ans, je suis tombée amoureuse d'une petite station balnéaire, en Charente-Maritime : Châtelaillon-Plage.

A l'époque, mon oncle et ma tante venaient d'emménager à la Jarne, à cinq minutes de cette jolie ville !

J'ai souvent projeté de venir vivre à proximité de la mer ( souvenirs de jeunesse à l'île de Ré ? ), mais je n'ai jamais pu réaliser totalement ce rêve. Toutefois, j'ai la chance de pouvoir y aller régulièrement, voire plusieurs fois par an, seule ou en famille. Et c'est à chaque fois le même plaisir de revenir faire un petit coucou à mes amis Châtelaillonnais, revoir l'océan, la plage et tout ce qui rend cette station unique en son genre.

Car croyez-moi, il a de quoi faire à Châtelaillon-Plage, entre balades en bord de mer, le port, le casino, le golf et mini golf, l'hippodrome, le centre de thalasso thérapie, et puis les bonnes adresses pour manger, dormir, et se cultiver, les nombreuses manifestations...oui, une chose est certaine : on ne s'ennuie jamais à Châtelaillon-Plage !

Et c'est tout cela ( ou presque ) que nous verrons dans cet article !

 

150 port

 

A savoir sur la ville

  • Dans le nord-ouest du département de la Charente-Maritime, Châtelaillon-Plage est une commune littorale située à 12 kilomètres au sud de la Rochelle et 18 kilomètres au nord de Rochefort.
  • Une ligne ferroviaire la relie à ces deux villes grâce à sa petite gare : il est donc aisé de venir y passer quelques jours via le train !
  • A titre indicatif, il faut un peu plus de 4 heures de Paris à Châtelaillon-Plage, en train.
  • Vous l'ignorez peut-être, mais la plage de Châtelaillon est totalement artificielle, et nécessite un ensablement régulier, sinon, la force des vagues la ferait disparaitre...

Mais peut-être est-ce aussi tout ce qui lui donne ce charme si particulier ?

On se souvient toutefois de Xynthia ( la ville est sur un territoire où les risque d'inondations sont très importants ) qui a laissé son empreinte dans les esprits, nous rappelant combien l'équilibre ne tient parfois qu'à un fil, et à quel point la nature seule, aura toujours le dernier mot.

 

 152 port

 

Tout comme Châtellerault, ( Castrum Araldus ), "Châtelaillon" aurait pour origine "Castrum Allionis", fortification construite au X ou XI ème siècle par un certain Allion.

Au fil du temps et des "déformations de langage", la commune s'est appelée "Chatel Aillon" en 1793, à sa création, puis "Chatelaillon" en 1801...avant de devenir "Châtelaillon" ( avec l'accent ) ... et enfin " Châtelaillon-Plage" en 1928.

Avec l'apparition du chemin de fer, de nombreuses villas "1900" sont construites, et certaines sont toujours là !

 

113

114 44

 

Et si nous partions en balade avant de continuer avec les bonnes adresses ?

Oui, je l'avoue, me promener dans tout Châtelaillon-Plage est ce qui me ressource le plus...surtout lorsque je longe le bord de mer !

Place aux photos....

 

154 port

 

Une chose que je me dois de vous signaler car "extrêmement" importante pour moi ( si si ! lol ) : des toilettes sont installées dans plusieurs endroits de la ville, dont notamment près de la plage.

Hé bien moi, je dis "bravo" à la ville ! :)

 

116

 

Des dispositifs sont mis en place pour protéger la dune, si fragile...et la plage....

 

2

1 3

6

5

7 8 9 10

18

11 12

 13

14 15

 

Le Bistrot du Port...je n'y suis encore jamais allée ! le croyez-vous ? lol

Bon, promis, dès les premiers beaux jours, à l'ouverture, j'y fais un arrêt !

 

17

23

22

24

 

Le Carrelet de la Grande Terrasse ( Centre de Thalasso )

J'adore le noir et blanc en photo, cela donne un petit côté rétro qui me fascine.

 

29

30

31 32

34

41 39

40

42

72

77 83

 

Très belle intiative également, la plage est accessible aux personnes à mobilité réduite.

 

81

151 port 147 port

149 port

 

Les lieux incontournables

  • Le Marché couvert, construit en 1885, à l'instar de l'église ( à voir plus bas ).

Personnellement, j'adore m'y rendre chaque matin ( ou presque ! lol ) : c'est un lieu où tout le monde se retrouve, avec toujours sa bonne humeur, et l'idéal pour acheter des produits frais, quels qu'ils soient.

Mon "péché mignon" ? Le stand de Pascal "Tout Autour du Fromage" ! Toujours souriant et de bons conseils.

 

63 port

62 63

 

  • L'église de Chatelaillon-Plage

En 1882, une chapelle est construite, au mileu des champs, face à la mer. Des nefs latérales seront ajoutées, après l'abside ( en 1906 ), en 1926, puis 1933.

Mais avec l'essor de la ville, des pétitions seront signées, afin de l'agrandir encore.

En 1985, la commune rachète l'église, puis, en 2001, suite à d'importants dégâts causés par la tempête du 28 décembre 1999, des travaux de remise en état sont entrepris.

Mais c'est en 2019 que la commune lance un gros projet de rénovation de l'église Sainte Madeleine, qui se concluera par son inauguration en octobre 2020.

Chose inhabituelle, c'est un artiste en fresques, Amaury Dubois, originaire de Lille, né en 1980, à qui l'on confiera le travail ....pour un résultat haut en couleurs : à voir absolument !

 

l'église de Chatelaillon-Plage 1

l'église de Chatelaillon-Plage 8 l'église de Chatelaillon-Plage 3

l'église de Chatelaillon-Plage 2

l'église de Chatelaillon-Plage 4 l'église de Chatelaillon-Plage 5

l'église de Chatelaillon-Plage 6 l'église de Chatelaillon-Plage 7

l'église de Chatelaillon-Plage 9

 

  • La Grande Terrasse, Hôtel, Spa, Restaurants

Rien de tel que de se plonger dans un espace bien-être où tout est mis en place pour vous choyer, vous dorloter.

Ici, vous pouvez manger, dormir, vous faire masser, vous relaxer, vous détendre : un véritable cocon de bien-être vous dis-je !

Et vous avez le choix aussi....de ne rien faire...

Pour ma part, la première fois, je suis allée dans l'espace marin : toute une matinée pour seulement 35 euros.

Pour ce prix, l'accès aux bains ( piscine, bulles, jets ) est illimité ( enfin pour la matinée donc, mais c'est déjà beaucoup ! ).

Sinon, vous pouvez également réserver un soin "spa Nuxe".... je vous laisse consulter tout ce qu'ils proposent.

Idéalement, un séjour dans leur Hôtel, un dîner dans leur restaurant étoilé, et un rendez-vous au Spa Nuxe ne serait pas pour me déplaire. :)

Il est également possible de louer le carrelet que vous avez vu un peu plus haut : croyez-moi, dès que je peux, je réserve...depuis le temps que j'en rêve.

Pour la "petit histoire", ce Spa appartient au groupe CGR : mais oui, les cinémas !

Bon, promis, la prochaine fois, je prends des photos de l'intérieur.

 

La Terrasse Thalasso à Chatelaillon-Plage

La Terrasse Thalasso à Chatelaillon-Plage 2

La Terrasse Thalasso à Chatelaillon-Plage 3 La Terrasse Thalasso à Chatelaillon-Plage 5

 

  • L'Equipe By Stéal, coiffeur coloriste

Etre en vacances, ce n'est pas seulement "visiter", c'est aussi prendre le temps de prendre soin de soi. Et le coiffeur fait partie de ces rendez-vous importants.

Encore faut-il en trouver un qui soit à votre écoute et en qui vous pouvez faire confiance.

Là encore, je dois avouer que je vais très peu chez le coiffeur : ayant les cheveux longs, je les coupe la plupart du temps moi-même.

Pourtant, lors de mon dernier séjour, j'étais venue dans une démarche toute particulière, puisque je voulais entièrement me relooker ( oui je sais, tout de suite les grands mots ! lol ). Il fallait donc commencer par trouver LE coiffeur ( ou la coiffeuse ) en qui je pourrais avoir confiance.

Après avoir donc fait le tour des différents salons, c'est vers L'équipe By Stéal que je me suis tournée, et je ne le regrette pas une seconde.

Un accueil chaleureux, souriant et surtout : on vous écoute vraiment.

Je recommande donc vivement ce Salon et son équipe dynamique.

Pour prendre en savoir plus, je vous invite à aller voir sur le site de l'office de tourisme où ils sont référencés !

 

 L'équipe by Stéal à Chatelaillon-Plage

 

Merci à vous pour tout : je reviens bientôt ! :)

 

L'équipe by Stéal à Chatelaillon-Plage 2 L'équipe by Stéal à Chatelaillon-Plage 3

 

  • Melle Cabestan

De toutes les boutiques ( et il y en a quelques unes ! ), celle-ci est vraiment celle que je recommande : c'est une nouvelle équipe qui a pris la suite de l'ancienne boutique, et comment vous dire ?

C'est le jour et la nuit ! lol

Ici, l'accueil est chaleureux également et on ne vous pousse pas à acheter, on vous aide vraiment à trouver ce qui vous va le mieux, et ça, ça fait toute la différence à mes yeux.

Il est facile à trouver : juste à côté du Majestic Hôtel, sur le grand boulevard ( la rue principale ) !

 

Melle Cabestan Boutique à Chatelaillon-Plage

 

  • La Médiathèque La Malle D'Allionis

En 2019, la Médiathèque s'est refait une beauté : nouveau look presque totalement upcyclé ( j'adore ! ), nouveau nom !

Désormais, c'est à la Malle d'Allionis que nous pouvons venir nous poser, que l'on soit Châtelaillonais ou simplement de passage.

Car ce n'est pas seulement un lieu où la littérature est reine, ici, s'il est possible de se lover dans un fauteuil pour plonger dans le dernier roman sorti, l'on peut également venir y travailler grâce à l'espace wi-fi, installé dans le magnifique espace ( oui, je pèse mes mots ! ) du Café du Voyageur.

En plus, pour la modique somme de 1 euro, vous pourrez déguster un délicieux chocolat chaud, ou toute autre boisson ( thé, café... ).

Selon les jours, un accès à des lunettes de réalité virtuelle vous est également proposé : je n'ai pas encore osé tenter l'expérience, mais j'avoue avoir vraiment hésité car la dernière fois où j'y suis allée, l'on pouvait partir en "Safari dans une réserve Africaine" !

Vous voulez en savoir plus ?

Renseignez-vous au 05 46 30 55 53

Ou venez découvrir le site en vidéo !

Horaires d'ouverture

Lundi, mardi, mercredi, vendredi, samedi : 10H00 / 12H00 et 15H00 / 18H00

Jeudi : 15H00 / 18H00

Fermée le dimanche

Pour y accéder, c'est simple : suivez la flèche après la mairie ! lol

 

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage

 

Oui oui, elle est juste en face de la Police Municipale ! :)

 

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 2 Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 3

 

Mais regardez comme c'est magnifique : une déco qui ne me déplairait pas du tout pour ma propre maison ! :)

 

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 9

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 5 Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 10

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 7

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 6 Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 8

 Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 12

Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 11 Médiathèque La Malle d'Allionis à Chatelaillon-Plage 13

 

  • Le Centre Aquatique

Il y a le Spa certes, mais il y a également la piscine, créée bien avant ce dernier. Et lorsque l'on est en famille, il est parfois plus simple ( et plus sympa pour les enfants, petits ou grands ) de se retrouver à la piscine. D'autant que celle-ci est très bien équipée.

Pour y être allée, j'avoue que je serais bien restée dans le jacuzzi !

Si je ne suis pas fan des tobogans en règle générale, je pense qu'il y a de nombreux adeptes donc ici, vous trouverez votre bonheur...et ferez celui de vos enfants.

Pour en savoir plus sur tous les équipements, n'hésitez pas à consulter cette page. :)

 

Centre Aquatique Centre Aquatique 2

 

  • Le Casino Joa

Quand Châtelaillon-Plage commence à devenir une station balnéaire renommée, il est décidé de construire un lieu d'exception pour les personnes de passage. Le Casino est donc inauguré en 1893, en juillet exactement...dans une ambiance "Belle Epoque".

Détruit dans la seconde moitié du XX ème siècle, il est reconstruit à l'identique.

De nombreux chanteurs des années 60 sont venus donner quelques spectacle : si vous tendez bien l'oreille, il n'est pas impossible que vous entendiez leurs voix résonner !

Désormais devenu un incontournable de la station, il n'est plus seulement un lieu de jeux de toutes sortes, il est possible de venir y manger, ou bien simplement prendre un verre.

Le cadre est tout simplement magnifique et si je ne "joue" pas, j'aime en revanche y venir siroter un cocktail ( sans alcool ! lol ).

Les tarifs ne sont excessifs alors...ne vous privez pas !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Casino Joa de Châtelaillon-Plage.

 

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 3

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 4 Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 1

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 2

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 7 Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 5

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 6

Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 8 Le Casino Joa de Chatelaillon-Plage 9

 

Où manger et se régaler à Châtelaillon-Plage ?

De nombreux restaurants, pizzerias, crêperies sont installés. Je ne vais donc pas tous les évoquer : j'en oublierais forcément !

Il est toutefois des adresses qui sortent du lot comme on dit, et lorsque l'on vient à Châtelaillon-Plage, le premier nom que l'on vous donnera est clairement mon lieu "fétiche" :

  • Le Bains des Fleurs

Impossible de faire un arrêt dans la station balnéaire sans passer par le Bains des Fleurs : ils sont présents depuis le début du XX ème siècle...et on comprend pourquoi dès la première dégustation ! Toutefois, cela n'a pas toujours été une adresse où l'on venait manger.

A l'origine, s'est Hermine Flucheau, une veuve qui s'installe en 1901 à cette adresse et qui propose alors cabines en bois et baignoires pour prendre des bains chauds.

Puis, en 1921, la maison est rachetée par un jeune couple plein d'enthousiasme, bien décidé à faire de cet endroit un véritable lieu de convivialité.

En 1924, ils font alors construire cette belle bâtisse : "Le Café Bains des Fleurs" est né !

Et jusqu'aux début des années 70, les bains douches serviront encore.

Mais en 1975, Nelly et Marc Verdier, nouveaux propiétaires décident de donner une autre direction à ce lieu et le "Bains des Fleurs" devient alors "Bar crêperie". Ils seront "maîtres des lieux" pendant 27 ans.

C'est désormais Jérome Lacaud, Marie et toute une équipe chaleureuse qui vous accueille, et les crêpes sont toujours aussi délicieuses !

Petit conseil : n'hésitez pas à téléphoner pour réserver car les places sont "chères" et prises d'assaut !

Il suffit d'aller sur leur site pour en savoir plus et connaitre les tarifs ( très raisonnables ).

 

Le Bain des Fleurs à Chatelaillon-Plage

 

  • Le Glacier des Dunes

Installé depuis peu, il s'est très vite fait une réputation...largement méritée : la gourmande que je suis a vérifié à plusieurs reprises avant de vous recommander cette adresse que j'estime "incontournable" !

Venez, commandez, et installez-vous face à la mer...dégustez, savourez....

 

Le Glacier des Dunes à Chatelaillon-Plage

 

  • Hôtel restaurant Les Flots

Seriez-vous étonnés si je vous disais que l'hôtel a servi de décor à un film tourné en 2011 par Jean Becker pour son premier film "les papas du dimanche" ? Il faut bien avouer qu'il a charme fou...

Je ne suis jamais allée dans la partie hôtel, c'est pour cela que je le place seulement dans la section "où manger" ! :)

Mais pour vous faire une idée des lieux, allez voir leur site.

Attention, ici, les mets sont raffinés et donc les tarifs sont un peu élevés, mais tout est relatif et fonction de ce que l'on recherche.

Pour ma part, j'ai finalement eu l'opportunité de venir tester leur cuisine ( un grand merci à l'équipe pour l'invitation ! ), en compagnie de mon amie.

Je vous poste quelques photos ( prises avec le portable et non avec l'APN que je n'avais pas emmené ce jour-là ) .... pour vous donner une idée de la qualité de la présentation, digne d'une restaurant étoilé ( bon, en même temps, le chef vient d'un grand restaurant qui l'était ! ;) ).

Et comment vous dire ? Les mets ne sont pas seulement "beaux", tout est diviniment raffiné et délicieux.

L'accueil est chaleureux et pas seulement avec nous : j'ai bien regardé les autres convives ! lol

Le menu testé est celui appelé "Menu découverte", à 35 € : autant vous dire que ce tarif est largement justifié et presque "raisonnable" pour cette qualité.

Après, évidemment, lorsque l'on est en famille, le montant peut vite être un frein, pourtant, je compte bien y retourner avec mon mari et notre fille.

Quoi qu'il en soit, nous avons passé une excellente soirée, et mes papilles s'en souviennent encore !

J'ajouterais pour terminer, qu'il est recommandé de réserver au 05 46 56 23 42 pour être sûre d'avoir une table.

 

Les Flots à Chatelaillon-Plage Les Flots à Chatelaillon-Plage 2

Restaurant Les Flots à Châtelaillon-Plage Soupe de poisson Restaurant Les Flots à Châtelaillon-Plage Plat

Les Flots Restaurant Châtelaillon-Plage Dessert Les Flots Restaurant Châtelaillon-Plage autre Dessert

 

  • L'Atelier des Cousins

Je connaissais cette adresse du temps des anciens propriétaires, mais si je n'ai donc pas testé depuis, mon premier contact avec les nouveaux maîtres des lieux a été excellent : nous cherchions désespérément une chambre familiale ( pour mon mari, ma fille et moi ), mais c'était pour une date bien précise ( Châtel en Fête ), et tout était réservé partout. Nous voyant dans la panade, la nouvelle propriétaire s'est vraiment démenée pour nous aider, et cela, croyez-moi, je ne l'oublierai pas, même si au final, nous n'avons pas pu réserver chez eux ( ils étaient eux aussi complets ).

Donc, là encore, c'est dans la section "restauration" que je classe cet établissement, car je ne connais que cette partie là...d'avant.

Je ferai un édit et je vous en parlerai davantage, dès que je l'aurai testé et discuté à nouveau avec les propriétaires.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à aller sur leur site, vous comprendrez pourquoi ils ont déjà une très belle renommée.

 

L'Atelier des Cousins à Châtelaillon-Plage

L'Atelier des Cousins à Châtelaillon-Plage 3 L'Atelier des Cousins à Châtelaillon-Plage 2

 

Il y a encore de nombreuses adresses sur le front de mer ( et dans le centre-ville ), mais je vous ai donné ceux que j'aime particulièrement.

Deux autres adresses testées lors de mes dernières escapades :

  • Le Régent

Enseigne fondée par Marc Vanhove ( que vous avez pu voir dans "Patron Incognito" sur M6 ) et parrainée par Philippe Etchebest, je suis donc allée dans ce "Bistrot" lors de mon dernier séjour à Châtelaillon-Plage.

Je vous avoue que s'il n'y a rien à redire sur la cuisine ( un plat pour une quizaine d'euros ), ni sur le lieu, je n'y retournerai pas car ce n'est pas ce que je recherche...

Heureusement, je n'étais pas seule, mais en compagnie d'une amie...

 

Le Régent à Chatelaillon-Plage 2 Le Régent à Chatelaillon-Plage 4

 

  • Les Frangines

Situé juste à côté des Halles, je m'étais promis d'y aller dès que j'ai vu cette "nouveauté" !

Tout à fait ce que j'aime et vraiment idéal pour se faire plaisir et passer un moment convivial.

Fondé par deux soeurs ( je parie que vous n'aviez pas deviné ! lol ), ici, l'on déguste une cuisine familiale, concoctée par l'une des deux soeurs, pendant que l'autre se charge de vous accueillir, avec un sourire et une chaleur qui nous met tout de suite à l'aise.

Et même si le lieu n'est pas très grand, tout y est pour passer un moment agréable (en plus de vous régaler ).

A noter : le soir, c'est l'activité "bar avec planches à partager" qui prend le relais du côté "restaurant", qui lui, n'est ouvert que pour le déjeuner.

En tout cas, je recommande à cent pour cent et je vais y retourner très clairement !

N'oubliez pas de réserver au 05 46 66 97 56 pour être sûr d'avoir une place.

Et pour en savoir plus, n'hésitez pas à aller sur leur site Facebook.

 

Les Frangines Restaurant à Chatelaillon_Plage - LaGreenLifedeNath

Les Frangines à Chatelaillon-Plage Les Frangines Châtelaillon-Plage

Où dormir à Châtelaillon-Plage ?

  • Le Majestic Hôtel

A 150  mètres de la plage, construit dans le style "Belle époque" ( 1927 ), cet hôtel nous a totalement conquis ( je dis "nous" car nous y sommes allés en famille ! ).

Tombés sous le charme des lieux, mais également des propriétaires, Cédric Gaillard et son adorable femme ( qui n'était pas là le jour où j'ai pris les photos ), cet hôtel a "quelque chose en plus" : une "âme" !

Bien que rénové, et donc disposant des "commodités modernes", il n'en reste pas moins ancré dans cette époque révolue mais Ô combien inspirante.

Pour comprendre mon ( notre ) coup de coeur, rendez-vous sur le site du Majectic : une visite virtuelle vous y attend !

J'ajouterai que les tarifs sont très raisonnables  : à partir de 52 euros en basse saison !

De même, bien que situé dans le centre-ville, le calme est au rendez-vous.

Notez également que l'hôtel ne dispose pas de chambre pour personnes à mobilité réduite.

 

Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage 2

Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage 5

Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage 3

Cédric Gaillard

Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage 4 Le Majestic Hôtel à Chatelaillon-Plage 6

 

  • L'Hôtel Victoria

Je n'ai pas encore eu l'occasion de découvrir cet hôtel, tenu par Salima et Emmanuel, et pour tout dire, c'est Anne-Sophie, directrice de la communication de Châtelaillon-Plage qui m'en a parlé.

Idéalement situé en face de la gare, et à quelques mètres de la plage, ainsi que du centre-vile, je n'ai pu m'empêcher de venir me rendre compte par moi-même... Et je vous avoue que je suis déjà séduite par cette magnifique bâtisse.

Comme il est possible d'avoir accès au Café, ouvert tous les jours, même si l'on n'est pas client de l'hôtel, je viendrai donc faire connaissance des lieux lors de ma prochaine visite à Châtelaillon-Plage.

En attendant, si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'Hôtel Victoria.

 

Le Victoria à Chatelaillon-Plage 3

Le Victoria à Chatelaillon-Plage 4 Le Victoria à Chatelaillon-Plage 5

Le Victoria à Chatelaillon-Plage 2 Le Victoria à Chatelaillon-Plage

 

  • Le Rayon de Soleil

Il ne s'agit pas là d'un hôtel, mais d'une maison familiale de vacances, tenue par une association, créée en 1903.

Ce sont donc des bénévoles qui gère les lieux, et chaque centime est entièrement investi dans l'amélioration et l'entretien des locaux.

Située en plein centre-ville, et donc à quelques mètres de la plage, c'est le lieux idéal pour se retrouver en famille...à moindre frais, permettant ainsi des vacances accessibles à tous !

Ouverte de début avril à fin septembre, nous ne l'avons jamais testée non plus mais cela ne devrait pas tarder ! :)

Je vous invite à en lire davantage sur le site du Rayon de Soleil.

 

Le Rayon de Soleil à Chatelaillon-Plage

 

  • Résidence Atlantica

Pour des vacances tranquilles, en famille, en toute indépendance, des appartements idéalement situés face à la mer, à deux pas du centre...et des "bonnes adresses" ! :)

Là encore, je n'ai jamais testé mais j'en ai eu de bons retours, et j'espère pouvoir y séjourner dans quelques temps.

 

Résidence Atlantica à Chatelaiilon-Plage

 

  • Ma bonne adresse à moi

Depuis quelques mois, je viens plus régulièrement à Châtelaillon-Plage. Il me fallait donc une adresse où descendre, sans que cela ne plombe mon budget.

Et j'ai vraiment eu beaucoup de chance ( oui bon, j'ai quand même cherché un peu, mais c'est ce que j'adore ! lol ), car pour 165 euros ( taxe de séjour comprise ), je suis logée dans ce bel appartement du lundi au vendredi : oui, cinq jours !

Les propriétaires possèdent plusieurs appartements, pouvant recevoir jusqu'à huit personnes, mais celui-ci est vraiment mon "petit cocon", et je m'y sens tellement bien.

Il se présente comme un petit "loft", mais très honnêtement, je n'utilise pas du tout la partie du haut ( celle où il y a le grand lit ). D'ailleurs, sur le clic-clac, il s'agit de la parure de draps que j'avais amené la dernière fois et que j'avais laissé lorsque j'ai pris ces photos !

J'adore cette petite bulle.

De fait, comme j'y vais souvent, je ne vais pas vous donner l'adresse ici ( vous comprendrez aisément pourquoi je pense ), mais si vous souhaitez venir à Châtelaillon-Plage et que vous ne souhaitez pas aller vers les autres adresses que je vous ai donné, n'hésitez pas à me contacter en privé, je vous donnerai le numéro et / ou le mail de la propriétaire. :)

 

Dormir à Chatelaillon-Plage

Dormir à Chatelaillon-Plage 2 Dormir à Chatelaillon-Plage 3

 

Infos pratiques

  • La Mairie

24 avenue de la Libération ( rue principale )

téléphone : 05 46 30 18 18

Horaires d'ouverture :

- du lundi au vendredi de 9H00 à 12H30 et de 13H45 à 17H00

- le samedi de 9H00 à 12H00

Site de la Mairie

 

Mairie de Chatelaillon-Plage 2

Mairie de Chatelaillon-Plage 3 Mairie de Chatelaillon-Plage

 

  • L'Office de Tourisme

5 avenue de Strasbourg

téléphone : 05 46 56 26 97

Horaires d'ouverture :

- octobre à mars : du lundi au vendredi de 14H00 à 18H00

- avril, mai, juin et septembre : du lundi au samedi de 9H00 à 12H00 et de 14H00 à 18H00

- juillet et août : du lundi au samedi de 9H00 à 19H00 sans interruption et le dimanche de 10H00 à 18H00

Site de l'Office de Tourisme

 

  • La Gare

1 rue Félix Faure

Horaires d'ouverture :

du lundi au vendredi, de 5H50 à 20H00

 

La Gare de Chatelaillon-Plage

 

Mon avis

Je pense que vous l'avez compris, quand je vous disais au tout début de cet article que j'étais tombée amoureuse de cette station balnéaire ( puis ensuite ma petite famille quand je lui ai fait découvrir les lieux ), ce n'était pas un vain mot.

J'aime y revenir pour me ressourcer seule, et parfois aussi en famille ( et vice versa ! ).

Le temps y est souvent clément ( oui bon, sauf quand la tempête se déchaine, mais c'est tellement rare ! lol ), les Châtelaillonais accueillants et souriants, bienveillants également !

Tout est là pour passer des moments paisibles, ou au contraire pour faire la fête : il y a forcément quelque chose qui vous correspond... y compris si vous avez envie...de ne rien faire, juste profiter de l'endroit et vous promener.

Trente ans déjà que je connais Châtelaillon-Plage, et pourtant, je l'aime toujours autant !

Alors, vous ai-je donné envie de découvrir cette jolie petite station balnéaire ?

Des questions ? N'hésitez pas, je me ferai une joie de vous y répondre.

En attendant, qui vient avec moi pour ma prochaine escale dans la ville ?

 

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

120 port

13 janvier 2023

Un début d'année sur les chapeaux de roues !

Presque deux mois que je n'ai pas publié sur le blog !

Alors, je profite de ce premier billet avant tout, pour vous souhaiter une très belle et heureuse année 2023 par ici aussi ! :)

Un article aurait dû paraitre en décembre, mais "embarquée" dans un flot de bonnes nouvelles, c'est-à-dire de beaux projets validés, j'ai préféré gérer cela en priorité, et donc, décaler la date de publication.

De fait, il est fort probable que cette année, je ne pourrais éditer qu'un article par mois.

Vous le savez déjà si vous me suivez sur instagram, mais un long travail d'écriture m'attend tout au long de cette année : je vais parcourir la Vienne, mon département, afin de vous emmener avec moi à la découverte de cette région méconnue.

Cela fait plusieurs années que l'idée germe dans ma tête, et cette année, après diverses rencontres et soutiens, il est temps de passer à la phase suivante : l'écriture et les shootings.

Mais ce n'est pas tout !

En parallèle, de belles collaborations ont été validées, et je vais donc partir dans d'autres régions de France...mais je vous dirai où exactement en temps voulu ! :)

Un début d'année qui commence comme 2022 s'est terminée : sur les chapeaux de roues donc !

 

Nathalie vue par Justine Gagne Photographe 1Nathalie vue par Justine Gagne Photographe 2

 @justinegagnephotographe

 

Hé oui, parce qu'une fois n'est pas coutume, j'ai préféré vous parler dans un premier temps de mes projets, avant d'évoquer ces beaux moments que j'ai vécu il y a quelques semaines.

Notamment, un passage sur Radio France Bleu Poitou, dans le cadre de l'émission Nationale "La France, l'hiver", présentée par Johann Guerin ( de Radio France Bleu Paris ) : autant vous dire que je n'en menais pas large comme on dit !

Déjà, quand Antoine Plouzennec ( journaliste sur Radio France Bleu Poitou ) m'a contactée, j'ai d'abord cru à une blague : "pourquoi viendait-on me chercher moi, pour parler de ce que je fais ?" ... Vous voyez, le genre de réaction quand on sait que notre "notoriété" n'est pas "spectaculaire", mais à l'image de ce que l'on est : quelqu'un qui avance doucement mais sûrement ( oui enfin ça, l'avenir seul nous le dira,! lol ).

En plus, j'étais avec des invités habitués à passer en radio, dont Guillaume, dit "Le Cantinier" sur les réseaux : 529,3K abonnés sur Tik Tok... autant dire que j'en suis loin ! mdr

Etaient également présents Olivier Héral ( directeur de la création du Futuroscope ), Isabelle Soulard ( historienne ) et Luc Turlan ( auteur illustrateur reconnu, et l'un des rares auteurs à avoir une école à son nom...de son vivant ! ).

Que du beau monde je vous dis !

Et une émission où le Poitou, le tourisme "slow", lutte contre le gaspillage etc... étaient à l'honneur.

Vous pouvez réécouter l'émission en Replay :)

 

Nathalie vue par Justine Gagne Photographe 3Nathalie vue par Justine Gagne Photographe 4

 @justinegagnephotographe

 

Enfin, j'ai également vécu une expérience extraordinaire, avec une photographe de talent et tellement humaine, adorable... Justine Gagne ( retenez bien son nom, je suis sûre que vous en entendrez parler dans les mois et années à venir ).

Après une thérapie de courte durée, mais "libératrice", je voulais conclure par une séance photo pour me réconcilier "définitivement" avec mon image.

La vie a alors mis sur mon chemin cette jeune femme avec laquelle j'ai rapidement pris rendez-vous...

Je peux vous assurer que j'avais "mal au ventre" avant de commencer cette séance...mais grâce au talent, à l'écoute de Justine, qui a su me mettre en confiance, j'ai pu vaincre ma peur...et le résultat a été bien au-delà de mes espérances !

Les photos sont magnifiques : rien à voir avec le tourisme, on est d'accord, mais c'était une étape indispensable pour la suite de mon aventure, puisque je serai davantage présente "à l'image"...et que j'avais un gros problème à résoudre de ce côté là !

Enfin voilà, de belles et bonnes choses se profilent à l'horizon et j'ai hâte de partager avec vous.

En attendant, je vous donne rendez-vous très vite pour le premier "véritable" article de l'année, consacré à l'une de mes destinations favorites depuis une trentaine d'années : Châtelaillon-Plage !

 

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

 

Publicité
Publicité
11 novembre 2022

City Guide Montmorillon et alentours en Sud Vienne et Gartempe

Depuis que le blog s'est spécialisé dans le slow tourisme, une chose me tenait à coeur : vous faire découvrir ma région.

Je me suis donc lancée dans un pari fou, soutenue par certains amis et professionnels : vous emmener avec moi dans mes "échappées en terre de Vienne" !

Ce voyage durera quelques mois, avec à la clé, une surprise...mais nous en reparlerons d'ici là.

Donc, après vous avoir beaucoup parlé de Châtellerault ou de la Roche-Posay, c'est par le Sud Vienne que j'ai décidé de commencer ce tour, dans le Montmorillonais, site exceptionnel, où l'histoire n'a d'égale que sa Star reconnue de tous, le Macaron, ce délicieux biscuit moelleux à coeur !

Mais Montmorillon, c'est également "La Cité des Métiers du Livre et de l'Ecrit", avec un coeur de ville entièrement dédié à l'histoire de tous ces fascinants métiers, et qui a propulsé la ville "Capitale du Pays d'Art et d'Histoire".

 

Bienvenue à Montmorillon !

La Gartempe à Montmorillon

Montmorillon maison volets bleus Montmorillon

Table d'orientation de Montmorillon

 

Montmorillon, la ville, son histoire

Depuis que l'homme est sur cette terre, il a très vite compris l'intérêt des rivières pour sa survie.

Traversé par la Gartempe, ce site a donc très tôt été occupé :  des fouilles ont livré des témoignages de nos ancêtres datant de la préhistoire !

De plus, la région étant calcaire, elle possède de nombreuses grottes naturelles, procurant ainsi un abri "accueillant" à ces tribus.

Toutefois, ce n'est que vers la fin du XI ème siècle que remonteraient les origines, les fondations de la ville de Montmorillon :

Avec les rivalités féodales incessantes, le Comte du Poitou fait ériger une forteresse pour se protéger, sur la rive gauche de la Gartempe, sur un rocher surplombant la rivière. C'est ensuite à partir du bourg castral que la ville s'est développée.

Pendant la Guerre de Cent Ans, le château subit de gros dommages, et la forteresse, malgré quelques vestiges, a aujourd'hui disparu ( une Vierge a été installée au sommet d'une tour ronde, en 1888, à l'emplacement de la Motte Castrale, l'un des vestiges, et rebaptisé "le rocher de la Vierge"  ) .

 

Pont de Montmorillon et le rocher de la Vierge

le rocher de la Vierge 2 le rocher de la Vierge

 

  • Le Vieux-Pont

Au "pied" de ce rocher, un pont vient enjamber la Gartempe, reliant ainsi les deux rives de la ville.

Cependant, le "Vieux-Pont" ( ainsi est-il nommé ) aurait été reconstruit au XV ème siècle, à l'emplacement même du premier, datant pour sa part, du XII ème siècle.

Après de nombreuses crues dévastatrices, il n'a finalement conservé qu'une seule arche, et les restaurations du XIX ème siècle lui ont donné son allure actuelle...une fière allure je trouve !

De vieux plans semblent indiquer qu'une Porte de Ville fortifiée permettait d'accéder au pont...

 

Le Pont entrée de ville à Montmorillon

Pont Montmorillon 1 Pont Montmorillon 2

Le Pont entrée de ville à Montmorillon autre rive

 

  • L'église Saint-Laurent-et-Saint-Vincent

Le plus grand et beau monument que j'ai vu à ce jour à Montmorillon, c'est l'église Saint-Laurent-et-Saint-Vincent de la Maison-Dieu.

Un article entier pourrait lui être dédié tant son histoire est passionnante et captivante.

A l'origine, un prêtre et deux amis, souhaitaient rendre hommage à Sainte Marie-Madeleine en fondant une église en son nom. Mais faisant face à une sévère opposition, c'est finalement un établissement hospitalier qui voit le jour.

Au XII ème siècle, la "Maison-Dieu" est tellement reconnue qu'elle entre sous la protection de Guillaume le Troubadour, comte du Poitou et neuvième duc d'Aquitaine.

Mais entre guerres et révolutions, elle connaitra de nombreuses péripéties...

A ce jour, de nouveaux projets sont à l'étude pour réhabiliter ce lieu.

 

Montmorillon

1 Chauffoir Montmorillon 2 Chapelle Saint Laurent et Saint Vincent Montmorillon

3 Chapelle Saint Laurent et Saint Vincent Montmorillon

5 Chapelle Saint Laurent et Saint Vincent Montmorillon 6 Chapelle Saint Laurent et Saint Vincent Montmorillon

4 Maison Dieu Montmorillon

9 Maison Dieu Montmorillon

8 Maison Dieu Montmorillon

 

Montmorillon, Cité de l'écrit et des métiers du livre

Si tout comme moi, vous êtes passionnés de lecture, cette cité nichée en plein coeur du quartier médiéval de Montmorillon devrait vous enchanter !

Ici, tout est entièrement dédié aux métiers du livre, et les boutiques d'artisans ne manquent pas : que ce soit de la boutique de livres rares ( collectionneurs, cet endroit est fait pour vous ! lol ), aux enlumineurs, papetiers, calligraphes, illustrateurs...enfin, tout ce que vous pouvez imaginer en lien avec le livre ( jusqu'à la fabrication du papier, ou de la restauration de livres ), vous trouverez forcément votre bonheur ici.

A noter, chaque année, en juin, depuis sa création en 1990, par Régine Deforges, une manifestation littéraire a lieu et permet de rencontrer des écrivains : rendez-vous donc en juin prochain pour en voir plus !

 

ruelle Montmorillon

ruelle Montmorillon Cité des Métiers du Livre et de l'écrit

Boutique Livres à vous Montmorillon

Boutique Montmorillon Au temps des Rossignols Boutique Fantine's Créations Montmorillon

L'Artelier de la Gartempe Montmorillon

 

Regardez comme ces boutiques sont magnifiques !

 

Le Festin de Babeth à Montmorillon Le Festin de Babeth à Montmorillon 2

Le temps d'un été à Montmorillon

Atelier Au Coeur du Papier

L'autre Page The Glass Key Boutique à Montmorillon

Grande Place à la Cité de l'écrit à Montmorillon

 

  • Le Musée de la machine à écrire et à calculer

Ouvert en décembre 2008, ce Musée présente deux cents modèles de machines diverses, permettant d'écrire ou de calculer !

Je ne suis pas entrée cette fois-ci car le temps s'assombrissait, et je n'avais pas terminé mon "exploration" de la Cité.

Toutefois, j'ai pu admirer une magnifique exposition photos proposée dans la cour du Musée.

 

entrée Préface à Montmorillon Musée de la machine à écrire et à calculer

Musée de la machine à écrire et à calculer 3

Musée de la machine à écrire et à calculer 2 Musée de la machine à écrire et à calculer 4

La fabrication du papier de chiffon Montmorillon Affiche Cité de l'écrit à Montmorillon

Pierre Delaunay Photographe à Ruffec Exposition Montmorillon

Rannou-Métivier et le Musée du Macaron

Mais que serait Montmorillon aujourd'hui sans ses célèbres Macarons et son Musée, berceau de la marque Ranou-Métivier ?

Qui ne connait pas ce délicieux biscuit moelleux au coeur d'amande ?

Bien évidemment, d'autres marques ont depuis créé leurs propres "déclinaisons", et certains sont devenus tout aussi célèbres, mais la Maison Rannou-Métivier est celle à qui l'on doit "l'originale" ( oui, bon, en réalité, cette recette à base d'amande, de sucre et de blancs d'oeuf, date de bien avant la renaissance, mais cette famille s'est particulièrement distinguée tout de même en la remettant au "goût du jour" ).

L'histoire de cette Maison devenue une référence, débute en 1798, puis, en 1901, l'une des descendantes de la famille, Marie Chartier, mariée à Auguste Métiver prend la relève et transmet son savoir-faire à sa fille Madeleine ( moi je dis : il n'y a pas de hasard ! lol ), qui fonde en 1920, avec son mari Fernand Rannou, la Maison Rannou-Métivier.

Leur particularité ? Les Macarons sont proposés par douzaine à la vente, sur leur ( jolie ) feuille de cuisson...et c'est toujours vrai aujourd'hui !

Mais désormais, il en existe de plusieurs formats et selon nos envies : il est possible de choisir des "petits ou grands modèles".

En fonction des saisons et des mois, des "Variations Gourmandes ou Saveurs" sont également proposées : au mois d'octobre, j'ai pu goûter à des Macarons "noix et noisettes"...un délice absolu. Que dis-je : une "tuerie" :  Gourmands s'abstenir, sous peine de passer votre vie dans cette boutique dont les effluves vous font saliver dès la porte d'entrée franchie !

 

Bon à savoir : la préservation de ce savoir-faire traditionnel, depuis cinq générations, a valu à la Maison Ranou-Métier de recevoir le label "Entreprise du Patrimoine Gourmand", ce qui en fait l'une des premières entreprises agroalimentaires françaises à être distinguées par ce label.

Autre point important à noter : ils livrent dans toute la France !

Ca tombre bien, actuellement, ils proposent une saveur "poire-caramel", je crois que je vais me laisser tenter ! lol

N'hésitez pas à aller visiter leur boutique en ligne, histoire de vous mettre encore plus l'eau à la bouche : je précise que je ne suis pas sponsorisée par la marque ! :)

Vous constaterez également qu'ils ne font pas que des Macarons...ils proposent également des chocolats, des Calendriers de l'Avent, des thés, des cafés, et bien d'autres gourmandises !

Pour les fêtes de Noël, je me souviens que j'achetais chaque année à ma maman, des marrons glacés, qu'elle adorait particulièrement ( je parle au passé car hélas, elle ne peut plus en manger actuellement ), car à Châtellerault, nous avons la chance d'avoir une de leurs boutiques dans le centre-ville.

 

Rannou Métivier Montmorillon

Catalogue des 100 ans de Rannou Métivier les Macarons à Montmorillon Macarons Rannou Métivier à Montmorillon

 

Bonnes adresses : où manger, où dormir à Montmorillon ?

Ou, comment passer des Macarons, aux plaisirs de la table...!

- Où manger :

Après avoir fait le tour de la ville, plusieurs adresses ont retenu mon attention, dont deux juste au pied du Rocher de la Vierge, c'est-à-dire, juste avant de passer sur le pont.

  • Crêperie du Brouard

Adresse : 1 rue Montebello

Téléphone : 05 49 91 18 61

Je n'ai pas pu tester car j'ai pris tous mes repas "à la maison". Cependant, cela ne m'a pas empêchée de faire la "curieuse" et l'ambiance semble très sympathique : les clients avaient l'air ravi...ce que m'a confirmé la lecture des avis sur Tripadvisor , à une exception près, ce qui est plutôt rassurant car il est bon d'avoir aussi des avis contrastés.

En tout cas, les galettes semblent bien copieuses...et très apétissantes ! Le tout pour un prix très raisonnable.

 

Crêperie du Brouard à Montmorillon

 

  • Le Roman des Saveurs

Adresse : 2 rue Montebello

Téléphone : 05 49 91 52 06

Il y a fort longtemps, je suis venue à Montmorillon, et je me souvenais de ce restaurant à la vue imprenable (pour tout dire, c'est même la seule chose dont je me rappelais de la ville ! ). Je m'étais alors promis d'y revenir. Puis, les années ont passé...

Je ne pouvais donc pas ne pas évoquer cette adresse. Pour autant, je n'ai aucun souvenir des assiettes ! lol

En regardant les avis sur Tripadvisor, je constate que leur note est de 4/5, ce qui est plutôt bien, mais certains commentaires me laissent "dubitative"...à voir donc quand j'y retournerai.

 

Le roman des Saveurs à Montmorillon 2

Le roman des Saveurs à Montmorillon 3

 

  • Logis Hôtel Restaurant Gastronomique le Lelucullus

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin !

Ici, l'élégance rime avec des prix très abordables : une chambre pour trois coûte 85 euros ! Et partout où je suis allée poser des questions, c'est ce nom qui revenait à chaque fois. Cet établissement est reconnu au-delà de la ville, notamment pour sa gastronomie : c'est pourquoi je le mets dans cette "section", sachant qu'il m'a également été recommandé pour sa partie Hôtel.

Vous l'avez donc compris je pense : il est fort probable que je vous en reparle d'ici quelques mois car je compte bien y retourner avec ma petite famille...ou en solo, puisque je vadrouille souvent toute seule actuellement.

Adresse : 4 boulevard de Strasbourg

Téléphone : 05 49 84 09 09

Site pour réserver : Hôtel de France Lelucullus

Pas de photo pour ce site : je vous laisse aller voir par vous-même grâce au lien...et je me réserve pour un article futur ! :)

 

- Où dormir, les hébergements :

Je vous le disais ci-dessus, je ne vous recommanderais qu'un seul établissement, Le Lucullus.

Bien évidemment, il y a des gîtes et des chambres d'hôtes si vous préférez, mais pour une ou deux nuits, l'hôtel est tout de même bien sympa aussi !

Et puis surtout, je n'en ai testé qu'un ! lol

 

  • Chambres d'hôtes et cabane chez Nathalie Capillon

Nathalie ( oui, visiblement, c'est un nom que j'aime bien ! ), je l'ai rencontré via Instagram. Nous avons discuté, sympathisé et très vite, j'ai su que lors de mon séjour à Montmorillon, c'est chez elle que je me poserai.

Légèrement à l'écart du centre-ville, quasiment en pleine campagne, il est cependant possible de le rejoindre à pied...ce que j'ai fait justement, car c'est l'un de mes critères lors de mes escapades : pouvoir poser ma voiture afin de partir "explorer" tranquillement, en enfilant mes chaussures de marche.

Son terrain est juste magnifique, et si plusieurs chambres sont disponibles, j'ai eu la chance de pouvoir choisir celle qui me convenait le mieux, à savoir, celle où je pouvais me préparer mes repas, dû moins, les faire réchauffer.

Chaque matin, je prenais mon petit déjeuner, ultra copieux, préparé par Nathalie, avec des produits locaux, tous très savoureux. Et sans parler de la salade de fruits frais !

Je partais ensuite en direction de la ville, afin de faire mes repérages le premier jour, puis, pour reprendre certaines photos le lendemain.

Je remercie chaleureusement Nathalie pour son accueil et sa gentillesse qui m'ont beaucoup touché...et pour toutes ses attentions.

Pour aller voir de plus près les chambres et la maison, il suffit d'aller sur le site des Chambres de la Loge., vous y trouverez également les tarifs.

Et pour les amoureux des hébergements insolites, il y a une jolie cabane disponible sur le terrain, et sans aucun vis à vis !

Adresse : La Loge Monteil

Téléphone : 05 49 91 33 11

 

Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon

Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon La cabane Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon la terrasse de la Cabane

Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon le coin salon de la cabane Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon espace cuisine de la cabane

Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon La chambre de la cabane Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon Vue depuis la salle d'eau de la cabane

Montmorillon Maison d'hôtes chez Nathalie Capillon l'espace repos

 

Infos pratiques

  • transports / accès

Je dois bien l'avouer, je n'ai pas pensé à aller voir sur place, mais il y a bien une gare à Montmorillon, au 130 avenue du Général de Gaulle, non loin du Centre-ville ( et de toute façon, des bus passent régulièrement afin de vous y conduire ).

Il est donc possible de s'y rendre en train, ce qui est bon à savoir car depuis Paris, pour une trentaine d'euros selon les semaines, et deux heures et quart de trajet, vous pourrez venir vous évader le temps d'un week-end !

 

  • la mairie

Hôtel de ville de Montmorillon

 

La Mairie est ouverte du lundi au vendredi de 8H15 à 12H00 et de 13H30 à 17H30

Téléphone : 05 49 91 13 99

Adresse : 15 rue du Four, 86500 Montmorillon

Site : Montmorillon

 

Office de tourimse de Montmorillon jour de marché

  • L'Office de Tourisme

Rien de tel que de pousser les portes d'un Office de Tourisme pour recueillir de précieux renseignements, et ici, j'ai trouvé un accueil vraiment très chaleureux et très à l'écoute de mes besoins.

Adresse : 2 Place de Maréchal Leclerc, 86500 Montmorillon

Horaires d'ouverture :

- de mai à septembre, du lundi au samedi de 10H00 à 13H00 et de 14H30 à 18H00. Le dimanche, de 13H30 à 17H00.

- d'octobre à avril, du lundi au samedi de 10H00 à 13H00 et de 14H30 à 17H00

Téléphone : 05 49 91 11 96

Site : Office de Tourisme de Sud Vienne Poitou

 

Autre vue de l'Office de tourisme de Montmorillon

L'Office de Tourisme ( les deux photos ci-dessus ) a investi ce magnifique édifice, ancien Palais de Justice, construit en 1863

 

Bord de Gartempe à Montmorillon

le Vieux Pont de Montmorillon

 

Mon avis sur Montmorillon, Cité de l'écrit et des Macarons

Découvrir Montmorilllon, a été un véritable plaisir et une très belle surprise.

Située en limite du Berry et du Limousin, je suis littéralement tombée sous le charme de cette ville et de son quartier Médiéval, notamment sa Cité de l'écrit, qui m'a fait voyager dans le temps : j'aime beaucoup cette impression d'être comme dans un Musée à ciel ouvert !

C'est une petite ville ( 6369 habitants ) où il fait bon vivre, avec de bons restaurants, des boutiques toutes plus magnifiques les unes que les autres, un marché avec des commerçants très sympathiques : tout pour passer de bons moments en famille, en duo, ou en solo.

Il y a cependant quelques petits points négatifs : même si on ressent une volonté de redynamiser le centre ville, ce dernier manque d'animations. Et si les boutiques donnent envie de pousser la porte pour entrer...tout est quasiment fermé en dehors de la saison estivale, et c'est vraiment dommage car il y a réellement un énorme potentiel.

La Cité de l'écrit et des Métiers du Livre est un exemple unique en France, car même si Montmorillon n'a pas inventé le concept, c'est la seule ville où l'on peut rencontrer des libraires, mais également tous les métiers liés à cette profession, en faisaint revivre des métiers parfois oubliés ou peu connus...il en faudrait peu pour maximiser cette opportunité : pourquoi se limiter à quelques mois de l'année ?

Qu'en pensez-vous ?

J'y retournerai au printemps, peut-être alors en étant hébergée en plein centre-ville, ce sera différent, car vraiment, c'est une ville magnifique qui mérite d'être connue !

 

Il y a encore beaucoup à voir et à dire...

Aimez-vous ce genre de ville / village médiéval où l'histoire semble encore très présente ?

Qu'auriez-vous envie de savoir sur cette ville pour un prochain article ?

 

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

1 octobre 2022

S'évader à Groix en Bretagne grâce aux romans de Lorraine Fouchet

On se retrouve aujourd'hui pour parler une dernière fois de la Bretagne ( pour cette année dû moins ! lol ).

Après mon article sur nos Vacances à Arzon, dans le Golfe du Morbihan, puis celui sur Vannes, il me fallait absolument évoquer une auteure, une romancière, que j'ai découvert grâce à une amie tenant un gîte dans cette région : Lorraine Fouchet.

Véritable ode à Groix, l'une des îles du Morbihan, chacun de ses livres, depuis le jour où elle a rencontré les groisillons, nous emportent dans un tourbillon d'émotions, accompagnant les héros dans leur quête...

Bien évidemment, je ne suis pas "critique littéraire", toutefois, j'avais envie pour cet article, de vous donner mon humble avis sur ces lectures, qui m'ont accompagné tout l'été.

Après une courte biographie, je vous partagerai les titres, et le résumé, de huit de ses best-sellers ( que j'ai littéralement dévoré ), avant de conclure par mon opinion, mes réflexions...sur ce genre littéraire que j'avais mis de côté ces dernières années, au profit d'autres genres, tels les thrillers, ou policiers.

 

Entre Ciel et Lou - Lorraine Fouchet

 

 

 

 

 

Qui est Lorraine Fouchet ?

Fille unique de Christian Fouchet, ministre du Général de Gaulle, une grande partie de sa famille, côté maternel et paternel, était en lien étroit avec la Résistance. Certains sont même morts pour la France.

Un évènement tragique va bouleverser sa vie : son père meurt d'un infarctus, alors qu'elle n'a que 17 ans...et qu'elle vient d'obtenir son bac.

Inscrite à l'Université de Droit, ce décès et les dernières paroles de son père, lui disant que médecin était le beau métier du monde, vont la faire changer d'avis : elle s'inscrit finalement en Faculté de Médecine au Centre Hospitalier Universitaire de Necker-Enfants malades.

Après quinze années de médecine urgentiste, elle se consacre à l'écriture, et partage sa vie entre les Yvelines et l'île de Groix, dans le Morbihan.

Ses ouvrages ont reçu de nombreux Prix, dont un que je retiens : celui de Bretagne ( Priz-Breizh 2016 )

 

Petit clin d'oeil à mes amies qui se reconnaitront, son arrière-arrière-grand-père maternel, Eugène Mercier, est le fondateur de la Maison de Champagne Mercier !

 

 A l'adresse du bonheur - Lorraine Fouchet

 

Les romans de Lorraine Fouchet

Je les ai simplement mis dans l'ordre de lecture, et non en respectant l'ordre chronologique de parution, le premier cité étant donc ma "rencontre" avec cet écrivain.

Les résumés donnés sont ceux que l'on peut lire sur la quatrième de couverture de chaque ouvrage.

  • Face à la mer immense

Résumé : "En devenant romancière, Prune ignorait qu'elle serait aussi marieuse. Pourtant, grâce à l'un de ses livres, un couple va s'unir à Groix". Et elle est conviée à la noce. Elle accepte, elle qui s'était juré de ne plus remettre les pieds sur l'île. Il est peut-être temps de cesser de fuir. Sur place, fuir sera de toute façon impossible : une tempête retient les bateaux à quai. Les invités vont devoir se supporter plus longtemps que prévu...

Que serait un mariage sans aléas, petites vengeances familiales et rencontres sentimentales ? Certains sont là par affection, par amabilité, ou pour ne pas dormir seuls. Mais, après avoir été cerné par la mer immense, chacun repartira transformé."

 

  • Entre Ciel et Lou

Résumé : "Bretagne. Jo prévoit de profiter d'une joyeuse retraite sur l'île de Groix. Mais la deuxième vie qu'il imaginait aux côtés de sa bien-aimée, il devra l'inventer seul.

Son épouse est partie avant lui, en lui lançant un ultime défi : celui d'insuffler le bonheur dans le coeur de leurs enfants.

Il  n'a d'autre choix que celui d'honorer Lou, sa mémoire et ses voeux. Entre un fils sur la défensive et une fille cabossée par l'amour, la mission s'avère difficile mais réserve son lot d'heureuses surprises - car il n'est jamais trop tard pour renouer. En famille, on rit, on pleure, on s'engueule et surtout, on s'aime !"

 

  • Les couleurs de la vie

Résumé : "Fraîchement débarquée de son île bretonne à Antibes pour devenir dame de compagnie de Gilonne, Kim est frappée par la complicité qui unit cette ancienne actrice à son fils unique. Aussi, qu'elle n'est pas sa surprise lorsqu'elle apprend que celui-ciaurait disparu des années plus tôt... Gilonne est-elle victimed'un imposteur ? Guidée par son désir de protéger celle qui pourrait être sa grand-mère, Kim va tenter de percer le secret de cette mystérieuse famille.

Des vagues de tendresse, un parfum de Bretagne, une pincée de suspense et de l'humour à foison...

Lorraine Fouchet déploie ici toute la magie de son écriture."

 

  • A l'adresse du bonheur ( son dernier opus à ce jour )

Résumé : "En lisant les petites annonces, Pierre Saint-Jarme découvre que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt; est de nouveau sur le marché. Il se précipite pour la racheter.

Trop tard. Alors, il la loue, le temps d'un week-end, pour réunir la tribu sur l'île de Groix et organiser l'anniversaire d'Adeline, sa mère.

Mais Pierre n'est pas le seul à lire les journaux... Un accident survenu il y a trente-sept ans s'invite à la fête.

Tandis qu'Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l'île.

Et si vous pouviez racheter votre maison d'enfance ? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d'Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d'amour. Il appelle à éclairer la nuit de ceux qu'on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère."

 

 J'ai failli te manquer - Lorraine Fouchet  Tout ce que tu vas vivre - Lorraine Fouchet

 

  • Tout ce que tu vas vivre

Résumé : "Le coeur du père de Dom cesse de battre dans les bras d'une femme qui s'éclipse après avoir ouvert aux secours. Orphelin à quinze, Dom tente de recoller les morceaux et se lance sur la piste de cette mystérieuse amoureuse. Mais un nouveau coup de tonerre éclate lorsqu'il reçoit les condoléances d'un inconnu qui aurait rencontré ses parents en Argentine, juste avant la naissance de leur fille.

Seulement voilà, Dom est fils unique ! Cette révélation fracasssante en entraîne d'autres qui le conduisent à quitter son île de Groixpour aller doubler le Cap Horn, au pays des glaciers bleus, à la recherche de la vérité."

 

  • J'ai failli te manquer

Résumé : "Lise et Cerise n'ont en commun que la rime. Tout oppose la mère et la fille. D'ailleurs c'est simple, Lise voulait un garçon. A la mort d'Axel, mari et père adoré, les deux femmes se retrouvent en tête à tête, et se repoussent comme des aimants réfractaires. Mais une inconnue s'invite dans l'équation. Elle efface tout, même les ressentiments, et apporte d'inespérées retrouvailles. Car il n'est jamais trop tard pour s'aimer...

Dans la famille Venoge, on se déchire avec panache. Pourtant, la tendresse est bien là, en embuscade, et lorsqu'elle s'engouffre enfin dans la brèche, elle transforme les années perdues en heures gagnées.

Lorraine Fouchet nous l'affirme, le bonheur est réservé à tout le monde."

 

  • La mélodie des jours

Résumé : "Maman célibataire, Lucie s'installe dans un villagedu Vaucluse avec sa fille Léa pour y reprendre les rênes de la fromagerie locale. Mais une dure nouvelle lui coupe les ailes et la jeune femme se retrouve soudain bien seule : sans aucun visage familier que celui de sa fille, qu'elle tient à tout prix à protéger, où trouver le soutien nécessaire pour tenir bon ?

Sur le Site des Voisins, Lucie découvre, à travers les messages des uns et des autres, une solidarité insoupçonnée. Notamment celle de Charlie, le mystérieux inconnu dont les messages provoquants ou drôles l'encouragent chaque jour sur le chemin de la guérison.

Dans ce roman lumineux qui célèbre l'entraide et l'amitié, Lorraine Fouchet nous rappelle qu'il y a toujours de l'espoir tant qu'on est ensemble."

 

  • J'ai rendez-vous avec toi ( pas encore lu )

Résumé : "J'ai feuilleté tes agendas de 1944 à 1974. J'ai lu la page de ma naissance. Celle de ta mort. Et la suivante. Tu avais prévu de me téléphoner."

"Lorraine Fouchet a dix-sept ans quand son père meurt d'un infarctus. Ils avaient trouvé le temps de s'aimer, mais pas celui de se parler. Aujourd'hui, Lorraine renoue avec le passé et perce ce trop long  silence.

En puisant dans les souvenirs personnels et les archives publiques, elle offre le portrait intime et original d'un héros, Christian Fouchet, résistant et Gaulliste de la première heure. Entre confidences, humour et hommage, J'ai rendez-vous avec toi est une déclaration d'amour, un voyage à travers quarante ans d'histoire de France, une biographie qui s'apparente à un roman d'aventures, où s'inviteraient Saint-Exupéry, André Malraux ou  Alexandra David-Néel."

 

J'ai rendez-vous avec toi - Lorraine Fouchet   Les couleurs de la vie - Lorraine Fouchet

 

Mon avis sur l'ensemble des récits

Comme je vous le disais plus haut, il y a quelques temps que je ne lisais plus ce genre de littérature. Non que j'aie de rejets particuliers, mais après avoir lu et décrypté tous les genres, ou presque ( classiques, historiques, policiers, analyses, aventures, psychologiques, nouvelles, humour, science-fictions, théâtre, romans...etc... ), c'est presque systématiquement vers les policiers / thrillers que je me tournais.

Pourtant, auparavant, j'aimais alterner les lectures "sombres" avec d'autres plus légères, par exemple, passer d'un Stephen King à une Sophie Kinsela ( L'Accro du Shopping ), en faisant un détour par des découvertes plus "philosophiques" telles que "La Prophétie des Andes" ( James Redfield ), "Siddhartha" ( Hermann Hesse ).

Et puis, j'aimais suivre mes auteurs préférés : Amélie Nothomb ( le hasard de la vie : à plusieurs reprises, l'on m'a dit que je lui ressemblais ! Sûrement mes chapeaux, entre autres ! lol ), Didier Van Cawelaert, Clive Clussler, Bernard Werber, Guillaume Musso, Romain Sardou...et tant d'autres encore.

Ha oui, vous ne le saviez peut-être pas encore mais j'étais une grande lectrice "autrefois" ( j'ai beaucoup lu les auteurs dits "classiques" ). Et pour vous donner une idée de mon rythme de lecture, en plus des sept titres de Lorraine Fouchet, j'ai également lu plusieurs autres livres sur les deux mois de juillet et août ( je lis facilement un livre en un ou deux jours...car je dors peu ! lol ). Cela faisait tellement longtemps que je ne m'étais pas ainsi posée simplement pour prendre le temps de lire une histoire...qui plus est "sentimentale"...quand auparavant, jamais je ne serais restée deux jours sans ouvrir un livre et découvrir une nouvelle oeuvre.

 

Face à la mer immense - Lorraine Fouchet La mélodie des jours - Lorraine Fouchet

 

Ma "rencontre" avec Lorraine Fouchet a donc été comme un électrochoc : son roman "Face à la mer immense" m'a littéralement cueilli, embarqué dans une tempête émotionnelle. Chaque chapitre, tellement bien ciselé, me tenait en haleine, m'invitant à "vite" passer au suivant afin de connaître enfin le dénouement. Traversant moi-même à ce moment-là une période un peu "compliquée", je me suis réfugiée dans ces lectures, et avec ce "premier" roman, j'avais l'impression que chaque personnage pouvait devenir l'un de mes amis. Je me suis identifiée à l'héroïne, Prune. J'ai ri et pleuré avec elle... Je n'avais alors qu'une idée en tête : aller me réfugier sur l'île de Groix moi aussi, et faire la connaissance de ces personnages, de ces lieux... Rencontrer Prune, pardon, Lorraine Fouchet et discuter avec elle, comme je l'ai fait avec Bruno L'Her, mon auteur breton chouchou ( mais dont l'univers est bien plus sombre ).

Et dans chaque titre, la même trame se dessine : c'est la vie de tout un chacun qui pourrait être là, sur le papier. D'ailleurs, dans tous ses romans, il y a des décès, comme dans la "vraie vie", mais également ( et heureusement ) des retrouvailles, des rencontres...et bien sûr, de l'amour...et c'est bien cela qu'il faut retenir, comme une promesse de jours meilleurs. Ses livres sont plein d'humanité, de générosité, de bienveillance aussi...

Dans chaque histoire publiée, l'inspiration puisée dans la vie de l'écrivain.e transparait et c'est probablement ce qui donne vie aux protagonistes, ce qui les rend si attachants : ce supplément d'âme qui m'a tant bouleversé. En fait, ses héros pourraient tout aussi bien être votre voisine, votre oncle, votre frère ou votre soeur...votre père ou votre mère.

Bien évidemment dans "J'ai rendez-vous avec toi" ( que je ne l'ai pas encore lu ), tout son art doit très certainement y être décuplé, puisqu'il s'agit d'une autobiographie, telle une "lettre à son père", et je pense que je ne sortirais pas indemme de cette dernière lecture ! Peut-être même est-ce d'ailleurs pour cela que je n'ai pas encore pu le lire : je sais que mes émotions vont me submerger.

Vous l'aurez déjà compris, aucune autre conclusion possible : si vous avez une librairie près de chez, je ne saurais que trop vous conseiller d'y courir pour vous procurer l'un de ses ouvrages afin de vous envoler vous aussi, le temps d'un instant, du côté de Groix !

Mais la question est : aimez-vous lire vous aussi ?

Pensez-vous qu'une lecture puisse vous donner envie de découvrir un lieu, une région ?

 

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

 

 

16 septembre 2022

Visiter Vannes la Magnifique, ses incontournables à découvrir

Vannes, sa beauté envoûtante, son charme fou, son histoire, son architecture : tout ici n'est qu'enchantement, et propice à prendre son temps ( adeptes du slow tourisme ou slow travel, voici une destination faite pour vous ! ).

Cette Grande Dame sait se parer de ses nombreux atours pour vous séduire, vous enjoler, vous captiver : Vannes est une enchanteresse du Morbihan, et je comprends désormais pourquoi les Ducs de Bretagne y étaient si attachés.

Je n'ai d'ailleurs pas de mots assez forts pour traduire ce coup de foudre que j'ai eu en cet été 2022 !

Il lui fallait donc un article dédié, pour tenter de rendre grâce à sa beauté...tenter ai-je dit !

 

Vannes, l'incontournable trésor du Golfe du Morbihan

Découvrir Vannes, c'est comme effectuer un voyage dans le temps : l'impression que tout s'est figé au Moyen-Âge...avec cependant, de nombreuses commodités liées à la vie d'aujourd'hui.

Vannes la Magnifique, n'est que couleur et sourire ( ou presque ! ), et rien de tel que de se perdre dans les ruelles du Vieux Vannes pour se faire une idée de la vie à l'époque Médiévale.

Bien sûr, ces petites rues n'étaient certainement pas aussi "joyeuses", et la vie devait être rude parfois ( souvent ), mais de cela, nous ne parlerons pas ici : restons dans le présent et laissons le passé derrière nous, pour n'en retenir que l'Histoire et s'en imprégner "juste ce qu'il faut"...

 

Dès notre arrivée dans la Cité, ces jolies maisons colorées, à pans de bois, m'ont d'emblée séduite : comment résister à tant de beauté ?

Quelle allure n'est-ce pas ? Avouez que c'est sûrement plus agréable de vivre dans une telle demeure...que dans un immeuble tout gris !

 

Vannes 1 face au port

Vannes 2 face au port

 

Office de Tourisme de Vannes

Depuis le Port, la première chose à faire me semble-t-il, c'est de se rendre à l'Office de Tourisme.

C'est ce que nous avons fait, afin de prendre de précieux renseignements pour découvrir la ville, et aller "à l'essentiel" pour cette première visite.

Une info qui pourrait vous intéresser : l'Office est labellisé pour les 4 Handicaps. De fait, il est très facilement accessible grâce à ses divers aménagements.

 

Vannes 3 office de tourisme

 

Port de Vannes

A la fois Port de plaisance et de commerce, c'est au XV ème siècle qu'il fut construit, mais de gros travaux de réaménagement ont été effectués entre 2007 et 2009.

Quand le Parlement de Bretagne s'exile à Vannes ( vers 1604 ), l'on constate une forte accumulation de vase, freinant alors le courant de la rivière : une écluse est donc construite, en amont de la Porte Calmont ( à voir plus bas ), afin de réguler le problème.

Hélas, en 1754, une autre écluse doit être aménagée, car de nouveaux soucis apparaissent.

C'est à la même époque que de nouveaux quais sont construits.

En 1977, une porte à marée est mise ne place, permettant ainsi de maintenir un bassin à flot profond.

 

Vannes 6 port de Vannes

 

Porte Saint-Vincent

Percée dans le rempart au début du XVII ème siècle et reconstruite au XVIII ème, deux immeubles formant un hémicycle, l'encadrent depuis 1840 ( ils "ouvrent" leurs bras sur la Place Gambetta...que je n'ai pas prise en photo, honte à moi ! ).

Le blason sculpté au-dessus de l'arc, représente :

  • l'Hermine, symbole de la Bretagne,
  • une couronne à trois tours, symbolisant la ville fortifiée,
  • et deux lévriers ( un de chaque côté de la couronne ), offerts par les Bretons au roi de France, François I er, lors de son passage dans la ville en 1532.

 

Vannes 4 une des portes de Vannes

 

Avant de nous promener à pied, le petit train nous a semblé une très bonne idée pour découvrir les sites les plus emblématiques de Vannes : nous avons ainsi noté ce que nous voulions voir de plus près par la suite !

Et pour 7 euros par personnes, je recommande vivement !

 

Vannes 5 petit train

 

Le château de l'Hermine

Quelle stupéfaction d'apprendre qu'en réalité, il ne s'agit pas là du "vrai" château, mais d'une reconstruction !

En fait, c'est un hôtel particulier, construit à la fin de XVIII ème siècle, à l'emplacement même du château de l'Hermine.

Il ne subsiste rien de ce dernier, construit sur commande du duc Jean IV de Bretagne à la fin du XIV ème siècle, et devenu résidence principale des ducs de Bretagne, jusqu'à ce que François II décide de s'installer à Nantes.

Presque totalement détruit sous le règne de Louis XIII, une partie des pierres est alors utilisée pour réparer et renforcer les remparts de la ville, puis, par la suite, pour construire les quais du port de Vannes.

Il me vient alors une réflexion : nous avons donc marché "sur le château" en arrivant au port ! Quel sentiment étrange !

Enfin bref, la ville devient un temps propriétaire des ruines, grâce à Louis XIV qui lui offre "généreusement".

Puis, racheté et reconstruit en partie par un certain Julien Laforge, en 1794, il changera encore de mains à plusieurs reprises, avant de revenir à la ville...en 1976 !

Il devient alors un lieu d'expositions pour le festival annuel de la photographie, ainsi que pour diverses associations.

Il accueillait ( dans ses jardins ) le festival de Jazz, au moment où nous y étions : j'avoue que j'y serais bien restée tant c'était beau d'entendre cette musique résonner dans le coeur de la ville historique, lors des répétitions.

 

Vannes 11 le château et les douves

Vannes et ses Portes

A partir de la fin du XIV ème siècle, la superficie de l'enceinte de Vannes est agrandie, passant de cinq à dix hectares. La villa "intra muros" gagne alors de nouveaux espaces verts vers le Sud, englobant les quartiers actuels des Lices et de la Poissonnerie.

Deux Portes les relient à "l'extérieur" :

  • celle de Gréguennic assure le passage entre le Port et la Poissonnnerie.
  • celle de Calmont ( photos ci-dessous ) ouverte à proximité du Château de l'Hermine, dessert le faubourg de même nom. ( située Rive Gauche de la rivière, c'est le point de départ de la route de Séné, prolongée par le Passage Saint-Armel, vers la presqu'île de Rhuys et le château de Suscinio )

 

La Porte de Calmont ( jouxtant le Château de l'Hermine )

Vannes 7 l une des portes de la ville Vannes 8

 

Caractéristiques des aménagements défensifs réalisés par les Ducs de Monfort ( aux XIV ET XV èmes siècles ), la Porte Calmont permettait un double passage commandé par des Pont-Levis à flèches.

Elle était flanquée d'une tour à trois niveaux, dont le dernier a été démoli.

Sous la toiture, se trouvait une salle haute cernée d'un chemin de ronde couvert, reposant sur les consoles des mâchicoulis.

A droite, sur le haut de la courtine, on distingue les corbelets qui soutenaient un corps de garde, construit en encorbellement au-dessus des douves ( "D" sur le dessin ).

 

Dessin de la Porte de Calmont à Vannes

Vannes 10 le château et les douves

 

Le château de l'Hermine et ses jardins

 Sera-t-il le nouveau Musée des Beaux-Arts ? C'est en tout cas le souhait de la ville.

Il faut dire que le cadre y est propice à l'inspiration, avec ses jardins longeants les remparts, et la Marle ( ou rivière de Vannes ) qui le traverse, laissant échapper un doux clapotis.

 

Vannes 9

 

Les lavoirs de Vannes

Construits entre 1817 et 1821, sur la rive droite de la rivière, ils ont une particularité qui les rend assez uniques en leur genre : ils sont "courbés", pour suivre la rivière !

En 1928, ils sont revendus par les derniers propriétaires à la ville de Vannes, qui les a depuis renovés.

Le 27 novembre 1935, ils sont classés "site naturels", avec une partie des jardins des remparts.

En 1951, les eaux de la Marle étant jugées trop sales, la mairie interdit toutes lessives, obligeant les lavandières à aller vers d'autres lavoirs, plus en amont.

Enfin, suite à une crue importante de la Marle, ils sont entièrement restaurés en 2005 / 2006.

 

Vannes 12 lavoirs

Vannes 13 lavoirs

Vannes 14 lavoirs

 

Oui bon, vous avez sûrement compris : je suis tombée sous le charme ! :)

 

Vannes 15 lavoirs

 

Les chapiteaux que vous apercevez ont été montés ici le temps du Festival de Jazz.

 

Vannes 16

Vannes 17 lavoirs

Vannes 18 autre porte de Vannes Vannes 19 autre porte de Vannes à côté des lavoirs

 

Je n'ai pas résisté à prendre ce Pub en photo, clin d'oeil à un film qui avait fait beaucoup de bruit à l'époque de sa sortie, et avec des acteurs que j'aimais énormément, à commencer par Patrick Deware ( méga fan même ! lol ), Miou-Miou...et un certain Depardieu...!

 

Vannes 20 pub les Valseuses

 

La Tour du Connétable ( 1420 - 1425 )

Comme l'indique son nom, la fonction de cette tour était prodigieuse, puisque destinée au Connétable, c'est-à-dire au chef des armées du Duc.

Un des plus importants fut Arthur de Richemont, frère de Jean V, et duc de Bretagne lui-même dans la dernière année de sa vie ( 1457 - 1458 ).

Les mâchicoulis aux linteaux ornés de trèfles, montrent la particularité de cet édifice qui faisait donc partie de la basse-cour du château de l'Hermine.

 

Vannes 23 la tour du connétable

Vannes 21 la tour du connétable Vannes 22 la tour du connétable

 

Les maisons à pans de bois ( ou à colombage )

Il y en aurait 170 de répertoriées dans ville, la majorité étant situées autour de la Cathédrale, et près du port.

Les encorbellements ( terme désignant le premier étage plus avancé que le rez-de-chaussée ), caractéristiques du Moyen-Âge, ont souvent été la cause de gros incendies : les étages se touchaient presque, permettant ainsi la propagation des feux.

Pourquoi de telles constructions me direz-vous ? Hé bien, à l'époque, les impôts étaient déterminés en fonction de la superficie au sol.

On comprend mieux la raison ! lol

Quoi qu'il en soit, elles rivalisent toujours de beauté avec toutes leurs couleurs.

 

Vannes 25 maisons typiques

 

Non, je n'ai pas pris la photo "de travers" : les colombages accentuent cette impression qu'elles sont de guingois.

 

Vannes 24 maison typique Vannes 26 maisons typiques

 Vannes 30 maisons typiques

 

La Cathédrale Saint-Pierre

De style Gothique, elle a été construite sur les vestiges d'une ancienne Cathédrale Romane.

Cette désignation est d'ailleurs "érronée" : abritant les reliques de Saint Vincent Ferrier depuis 1419, c'est en fait une Basilique !

Elle est un lieu de pèlerinage sur le chemin de Tro Breiz, qui au Moyen-Âge, célèbrait les Sept Saints fondateurs de la Bretagne.

 

Vannes 27 cathédrale Saint Pierre Vannes 28 entrée cathédrale Saint Pierre

Vannes 29 intérieur cathédrale Saint Pierre

 

Je n'ai rien trouvé sur ce magnifique monument hébergeant la célèbre marque Burton !

Il va falloir que je mène sérieusement l'enquête : vais-je être "obligée" de retourner à Vannes pour avoir le fin mot de l'histoire ? ;)

 

Vannes 33 Burton

Vannes 32 Burton Vannes 31 Burton

 

Il n'y a pas que les paysages qui me rappellent parfois l'Irlande : le whisky a droit ici aussi à sa magnifique boutique !

 

Vannes 34 boutique whisky Vannes 35 boutique whisky

 

Il y avait beaucoup de monde ce jour-là, ce qui m'a fait penser que revenir hors saison estivale devrait être beaucoup plus intéressant pour découvrir la ville et tous ses beautés.

 

Vannes 36 rue piétonne

 

L'Hôtel de Ville de Vannes

Construit sous la troisième République, grâce aux plans conçus et dessinés par un architecte de la ville, Armand Charier, ce magnifique bâtiment, commencé en 1880, fut inauguré le 11 juillet 1886.

 

Vannes 37 hotel de ville

 

Qu'il est agréable de se promener en ville, dans un tel décor !

 

Vannes 38 restaurant du centre ville

 

Vous vous en doutez....nous avons ramené "quelques" bouteilles de cidre ! :)

 

Vannes 40 boutique cidre Kystin Vannes 39 boutique cidre Kystin

 

Il n'y a rien à ajouter devant ces magnifiques boutiques, au charme surranné : c'est juste un pur enchantement !

 

Vannes 41 la compagnie des réclames

Vannes 42 boutique la cale aux épices

Vannes 43 place Valencia

 

Les Halles des Lices

C'est avec les Halles des Lices que nous avons terminé notre visite.

"L'anecdote de fin" : En plein coeur du centre historique de Vannes, et donc à quelques mètres des remparts et de leurs jardins, c'est sur la place du marché, aménagée au XIVème siècle que se déroulaient les joutes et autres tournois organisés par les Ducs de Bretagne !

 

Vannes 44 les Halles de Vannes

 

Le mot de la fin

Depuis que j'ai "rencontré" la Bretagne, je m'étais promis de prendre le temps de bien la connaitre, et il me reste encore beaucoup à faire et à explorer, mais chaque fois que découvre l'un de ses villages, l'une de ses villes, je suis à chaque fois émerveillée et sous le charme.

Mais plus que cela, Vannes m'a ensorcellée, me soufflant à l'oreille de revenir lors d'une saison où la vie redevient plus douce, loin de ses visiteurs des mois d'été...

Pourtant, malgré le monde, son caractère authentique s'est révélé : Vannes est telle une femme, fière de son histoire qu'elle a su préserver, pour l'amemer jusqu'à nous...pauvres âmes égarées du XXI ème siècle !

Et parce que Vannes est résolument liée à l'Histoire : c'est en son sein que fut signé, le 7 août 1532, le traité d'Union du Duché de Bretagne au Royaume de France...

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter l'Office de Tourisme "Golfe du Morbihan Vannes".

Et pour aider à la réhabilitation du Château de l'Hermine, il est possible de devenir Mécène à partir de 50 euros !

 

Dites-moi : connaissez-vous une ville telle que Vannes, qui vous a littéralement bouleversée par sa beauté, et son histoire ?

Laquelle ?

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

 

2 septembre 2022

Vacances Destination Bretagne Morbihan

La Bretagne, ses paysages aux accents d'Irlande, ses  îles captivantes ( L'île aux Moines, Belle-île-en-Mer ... ), ses forêts, telle Brocéliande, où le vent souffle ses mélodies envoûtantes comme s'échappant de la harpe celtique d'Alan Stivel ( Tri Martolod et tant d'autres encore ), les douceurs sucrées du cidre accompagnant de délicieuses galettes, crêpes ou encore l'incommensurable Kouign-amann : c'est tout cela et bien plus encore la Bretagne.

Et c'est de tout cela dont vous tomberez amoureux à n'en pas douter.

 

Ma rencontre avec le Golfe du Morbihan

C'est lors d'une échappée belle, le temps d'un week-end,  il y a plus de vingt maintenant, en compagnie de mon fils et d'une amie, que ma première "rencontre" avec la Bretagne a eu lieu.

Sans réservation d'hôtel ou de camping, nous avons un jour, attrapé nos valises et pris la route pour une "contrée lointaine", la Bretagne, et plus précisément le Morbihan : nous avions besoin d'un pause dans notre quotidien, d'un moment de détente, et cette destination nous appelait !

Elle ne cesse de me susurrer des mots doux depuis ce jour, de m'inviter à revenir : quand je suis près d'elle, je me sens comme enveloppée dans les bras protecteurs d'une mère.

C'est donc toujours avec une grande émotion que je reviens chaque été depuis plusieurs années, seule ou en famille...

Oui enfin bon, "seule", pas encore...mais cela ne saurait tarder : nous en reparlerons en temps voulu, pour "d'autres aventures" !

 

C'est donc à nouveau dans le Golfe du Morbihan que nous avons posé nos valises cet été encore, à Kerjouanno, et plus précisément au Club Vacances de Kerlannic comme l'an dernier.

Pour mieux situer,  c'est au niveau du rond rouge sur la carte de France, puis la croix rouge sur la carte en-dessous !

 

carte de France - Copie

 carte du Golfe du Morbihan

 @ crédit photo Wikipédia

 

La Presqu'île de Rhuys

Je parle souvent du Golfe du Morbihan, mais je devrais plutôt évoquer la Presqu'île de Rhuys, puisque c'est essentiellement là où nous allons depuis 2018.

Tout y est pour nous, pour vous, séduire :

  •  une nature préservée
  • un riche patrimoine
  • des paysages à couper le souffle
  • des sentiers pour de belles randonnées
  • le Golfe...et l'océan...omniprésents.

 

De fait, malgré l'intérêt grandissant pour ce petit coin de Paradis de la part des investisseurs ( et des touristes ! ), il reste très agréable de s'y poser pour de belles vacances, loin du stress de nos vies au quotidien.

Composée de cinq communes ( Sarzeau, Arzon, le Tour-du-Parc, Saint-Armel et Saint-Gildas-de-Rhuys ), elle sait déployer ses charmes et vous envoûter : n'y aurait-il pas l'âme de Merlin dans les environs ?  :)

Pour ma part, je lui trouve parfois, comme un petit air d'Irlande...et son avancée dans la mer, de part et d'autre, ressemble à des bras prêts à vous embrasser, vous protéger...oui, je suis définitivement sous le charme de cette région de France.

 

Plage de Kerlannic 4

 

La photo ci-dessus, d'une partie de la plage de Kerjounno, avec son avancée vers la mer et l'horizon, ressemble à une promesse, un conseil, une invitation : toujours droit devant, ne surtout pas s'attarder sur les "embûches" rencontrées en chemin !

Ci-dessous, le chemin menant à cette plage.

 

Kerlannic avant la plage

 

...Et certains des appartements de Kerlannic, donnant sur l'océan...

 

Plage de Kerlannic 2

Notre séjour à Kerlannic

Ayant réservé quinze jours cette année, nous avons donc profité un maximum.

Nous connaissons un peu la région désormais, et donc, la première chose que nous avons faite, dès notre arrivée : vérifier la date du Salon du Livre à Séné, où j'avais rencontré pour la première fois ( en 2018 ), un auteur ( Breton il va de soi ) que j'aime particulièrement, et que je souhaitais revoir.

Et quel bonheur quand j'ai repéré son sourire : il m'avait reconnu ! lol

Bon, il faut dire que nous avons échangé depuis cette première rencontre, car je lui ai acheté d'autres livres : Bruno L'Her est un écrivain que je recommande vivement pour qui aime les histoires qui se confondent à la réalité.

Ses thrillers, ou policiers, donnent la chair de poule...et croyez-moi, je n'exagère pas !

En 2018, je m'étais offert le premier Tome de la Trilogie des Chevaux de Troies : emportée par l'histoire haletante, captivante, et étrangement comme un miroir de notre société, il me "fallait" absolument lire la suite dans la foulée, connaitre le sort du héros. Impossible de me résoudre à cette fin là ! Il DEVAIT y avoir une "autre fin".

J'ai pourtant dû attendre la sortie du deuxième Tome...et "attendre encore" le dernier, qui doit sortir à la fin de l'année 2022... Ha oui, il sait se faire désirer ! :)

Dois-je réellement préciser qu'il ne tardera pas alors à atterrir sur  ma table de chevet ?

Enfin bref, ce jour-là, ce sont deux nouveaux livres, que je me suis offert, des policiers évidemment ( lol ) : La Résurrection de l'Ange ( dévoré en deux jours ), et le Pacte des Moires ( pas encore lu à ce jour car cet été j'ai eu une très grande soif de lecture, et j'avais besoin d'histoire plus "légère" après cette dernière ! lol ).

Ha oui, je ne vous ai pas précisé : c'est un ancien policier...sûrement pour ça que ces récits vous prennent au ventre, tellement ces héros pourraient bien être...votre si sympathique voisin !

 

Salon du livre à Séné

Bruno L'Her au Salon du livre à Séné

Merci Bruno L'Her pour toutes vos dédicaces ! :)

 

Deux des titres achetés à Bruno L'Her

Arzon et le Port Crouesty

Comme nous n'avions pas pu profiter pleinement l'an passé, au vu des "circonstances" ( Covid oblige ), cette année, nous avons décidé de nous promener davantage sur le Port du Crouesty, à Arzon.

J'ai d'ailleurs appris à cette occasion, qu'il est le premier port de plaisance de Bretagne : en 2019, la liste d'attente pour y mettre son bateau à flot était de dix ans !!!

De même, le Salon nautique "Mille Sabords" acceuille plus de 50 000 visiteurs chaque année, à la Toussaint !

Aurai-je un jour l'occasion d'y aller ?

 

Miramar Arzon

 

Miramar, un superbe complexe hôtelier, en forme de bateau ( impossible de le prendre en entier, de profil, pour vous montrer sa Majesté ), racheté en 2014 par le Qatar : il est à ce jour le plus gros employeur privé de la Presqu'île.

Mais les prix sont eux aussi "à la hauteur"...mais pas de mon porte-monnaie hélas : donc, à moins d'une invitation, je ne testerai pas ! lol

Dommage, j'aurais bien aimé ! ;)

Si vous le désirez, vous pouvez en savoir plus en "feuilletant" leur brochure Miramar, ou encore, en allant sur le site de Thalasseo.

 

Hôtel Miramar

 

Ci-dessus, une autre partie du complexe Miramar...mais la partie "hôtellerie".

 

Cap Horn Arzon

 

Se promener sur le port, c'est aussi découvrir de magnifiques boutiques, des restaurants, des crêperies, des glaciers...enfin, toutes sortes de "petits plaisirs", à déguster...ou à ramener ! ;)

 

The Pirate Bay au Port du Crouesty

La Capitainerie et le Cargo Port du Crouesty

 

Le Port, magnifique...Le Cargo, et la Capitainerie !

 

Port du Crouesty

 

L'an prochain, ou pour d'autres vacances, j'aimerais beaucoup louer l'une de ces villas qui donnent sur le port...nous verrons bien ! ;)

 

Résidence Vacances Cap Ocean Arzon

 

Le Bateau-huîtres

Comme je vous le disais plus haut, nous avons vraiment essayé de profiter au maximum de notre séjour.

Ainsi, le village vacances de Kerlannic ( Kerjouanno ), propose des excursions, que ce soit en vélo, en bus...ou en bateau !

Nous en avons sélectionné une qui nous intéressait particulièrement : le bateau-huître !

Imaginez : on vous propose de partir en bateau faire un tour du Golfe ( un petit tour, pas le grand tour ), de déguster des huîtres, accompagnées d'un bon vin blanc, il va de soi. Il y a plus désagréable comme sortie non ?

Le tout dans une convivialité, et une bonne humeur toujours présente : c'est même je dirais, le Maître mot de la balade / croisère.

Qui plus est, nous étions accompagnés d'Antoine, l'un des animateurs du Club ( qui a poussé la chansonnette, toujours accompagné de sa guitare ), ainsi que du directeur...et du cuisto ! Yes !

 

Pour cette sortie, un bus nous attendait au village, afin de nous conduire à Port Navalo, où nous prenions le bateau, pour cette croisière fort sympathique, il faut bien l'avouer.

 

Port Navalo

 

Ci-dessus, au loin, à gauche, le bateau qui nous a emmené sur les flots :)

 

Dans le bateau à Port Navalo

Plateau pour la dégustation des huitres

 

Ha oui, j'étais très bien placée...je l'admets ! :)

 

ouverture des huitres par le directeur de Kerlannic du cuisinier et service fait par Antoine Antoine à l'animation

Sur la photo en haut à gauche : le cuisto en plein travail, aidé du directeur ( celui qui n'a pas de cheveux et porte des lunettes ! :) ) ... Antoine, derrière, prêt pour le service !

 

autre île sur le Golfe

 

Quel bonheur de naviguer et de découvrir les îles environnantes !

 

marin en plein travail bateau croisé sur le Golfe

vu sur les îles du Golfe du Morbihan

 

Kerlannic, village vacances ProBTP

Si vous connaissez quelqu'un autour de vous qui travaille dans le bâtiment, vous avez sûrement déjà entendu parler de Pro BTP, la mutuelle de ce secteur d'activités.

On n'y pense pas forcément, mails ils bénéfient également d'un service lié au comités d'entreprises : notamment, ils proposent tout un réseau de Villages Vacances, en France, mais également à l'étranger, très intéressant.

Alors, quand nous avons eu l'opportunité l'an dernier, de pouvoir accéder à ces avantages, la Bretagne s'est imposée d'elle-même.

Et quand en plus, nous avons vu qu'il y avait un Village dans le Golfe du Morbihan...l'affaire a très vite été entendue !

Hélas, cette année, impossible pour nous de bénéficier des tarifs réduits. Qu'importe, nous avons malgré tout pu réserver ( il ne restait plus beaucoup de places ! ), et pour quinze jours s'il vous plait ! lol

 

Pourquoi sommes-nous conquis ?

 

  • pour son implantation dans un premier temps
  • ses appartements très bien situés
  • le calme des lieux
  • les multiples acitivités proposées chaque jour, à toute heure, que ce soit pour les enfants, ou pour les adultes ( tous les matins, j'allais suivre les cours de Yoga de Bernard, que je remercie au passage pour ses précieux conseils )
  • les spectacles d'une incroyable qualité, proposés par des professionnels aussi adorables que talentueux
  • pour ses circuits de randonnées
  • pour sa plage où j'ai aimé me promener le soir ( oui, souvent toute seule pendant que mes deux comparses profitaient des activités du club )
  • pour les belles rencontres que nous n'avons jamais fait ailleurs
  • pour son équipe d'animateurs hors pair, avec lesquels nous avions déjà sympathisé l'an dernier
  • et pour ses magnifiques couchers de soleil ( oui bon, ok, je me doute que ce n'est pas la priorité lorsque l'on recherche un lieu d'hébergement pour les vacances ! lol )

 

Vous l'avez donc sans doute compris : nous sommes totalement sous le charme de ce Village Vacances !

 

Les biquettes de Kerlannic

 

Preuve de leur engagement, ces petites biquettes que l'on pouvait apercevoir en allant en direction de la plage, ou de l'un des sentiers de randonnées.

 

Plage de Kerlannic

Je suis fascinée par cette plage de galets...qui laisse place à du sable fin à certains endroits !

 

plage de sable et de galets à Kerlannic

Plage de Kerlannic le soir

Je voudrais tant y retourner dès à présent !

 

remparts de la plage de Kerlannic

Quoi de plus beau qu'un coucher de soleil, se reflétant dans la mer ?

 

coucher de soleil à Kerlannic

 

Je remercie cette vacancière qui m'a donné l'occasion de faire cette photo : hélas, elle n'est pas très nette.

Tant pis, je l'aime beaucoup malgré tout ! :)

 

coucher de soleil sur les remparts de la plage de Kerlannic

 

Et puis, un grand merci à la fine équipe d'animateurs, nos adorables Mousquetaires ( Stella, Julie, Antoine et Mika ) : vous savez comme on vous aime.

Ne changez pas...

 

L'équipe d'animation de Kerlannic

 

Le mot de la fin

Lors de ces quinze jours, nous avons également enfin visité Vannes, une ville magnifique où j'espère bien retourner ( oui bon, je sais, je dis ça à chaque fois ! lol ). Mais l'article aurait été bien trop long car, clairement, cette ville mérite un article entièrement dédié !

Ce sera donc le sujet d'un prochain billet.

En attendant, j'aimerais savoir : aimeriez-vous vous aussi partir en Village Vacances ?

Peut-être l'avez-vous déjà fait ?

Dites-moi tout ! :)

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :)

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

 

26 août 2022

Back to school 2022 : enfin on avance !

Bonjour mes amis !

Comme l'an dernier, je reviens sur le blog après une pause estivale, avec des projets plein la tête...et un article court, pour reprendre en douceur !

Le fait est que 2022 est définitivement placée sous le signe de l'espoir : Monsieur Covid ( ou Madame, c'est selon ! lol ) semble réellement s'éloigner, et la vie reprendre ses droits.

Evidemment, il y a encore quelques "couacs" dirons-nous, mais tout ne peut se résoudre en un jour ( oui je sais, on a largement dépassé ! ).

En relisant mon article "Back to chool 2021", je réalise que tout ne s'est pas déroulé aussi rapidement que je l'espérais, mais, étant "slow par nature", je ne suis finalement pas si étonnée que cela.

Toutefois, de beaux projets ont pu se concrétiser, grâce à Nathou notamment, du Logis Restaurant Au Clos Paillé, à la Roche Posay.

En janvier, nous avons ainsi fait venir nos amies blogueuses, Murielle et Natie, et leur avons fait découvrir par la même occasion la Cité Médiévale. Puis, en juin, se sont Christèle et Valérie qui sont venues tester les lieux, ainsi que les avantages d'un Tourisme Thermal.

De belles rencontres donc, grâce aux blogs et aux réseaux... D'autres sont prévues, mais je vous en dirai davantage en temps voulu.

 

Le château de Coussay

 

J'ai également redécouvert Niort, en février, grâce à une amie de longue date, que j'avais perdu de vue. Mais par la magie des réseaux, nous nous sommes retrouvées et avons passé de longues journées et soirées à papoter : ha bah oui que voulez-vous, nous avions beaucoup de temps à "rattraper" !

Début mars, c'est une autre Nathalie qui a pris les commandes du blog, pour vous présenter sa ville, que je connais bien pour y être allée souvent à une certaine époque, et que j'aime beaucoup : Bourges ! Merci Nathalie.

Mi mars, gros challenge pour moi : mon premier Salon, à Paris, en tant que Blogueuse professionnelle du tourisme, avec de très belles rencontres à nouveau, notamment Bruno Maltor ( vous savez comme j'admire ce jeune homme ! ), ainsi que Max et Elisa, alias, les Bestjobers, Laurène, de Carnets d'Escapades et une autre femme adorable, que j'espère revoir, Chantille, de Villages et Patrimoine.

Y aura-t-il des collaborations "nées" de ces rendez-vous avec les Offices de Tourismes et autres ? Mystère !

 

Le Château de Coussay 2

 

Enfin, après vous avoir fait découvrir l'un des villages voisins de ma région, je vous ai emmené avec moi en Charentes Maritime, et plus précisément en Pays de Saintonge, grâce à une autre Nathalie ( j'aime bien ce prénom ! ) du Gîte de la Métairie.

Je remercie chaleureusement à nouveau l'Office de Tourisme de Niort qui m'a mise en avant sur leur site, suite au formidable accueil qui a été réservé à mon article, ainsi que la ville de Saintes, pour les nombreux partages.

Mais c'est avant tout à vous que j'envoie mes remerciements, car sans vous, sans vos visites, ainsi que vos commentaires, mon blog ne pourrait pas vivre...et n'aurait pas fêté ses 4 ans !!!

Hé oui, QUATRE ans déjà pour LaGreenLife2Nath...avec deux années un peu "compliquées", liées aux actualités, un "recadrage" sur le tourisme, mais que c'est bon de voir que vous êtes toujours là, toujours plus nombreux ! :)

 

( ça valait bien une petite photo ! lol )

LaGreenLife2Nath

 

Alors ok me direz-vous, c'est bien joli "tout ça", mais quels sont les projets à venir ?

Concrètement, tout n'est pas encore "calé" : des rendez-vous sont prévus la première quinzaine de septembre, afin justement de pouvoir établir mon calendrier d'escapades pour les mois à venir.

J'avais déjà évoqué un projet personnel qui me tenait à coeur, il est à présent temps de le réaliser : vous comprendrez au fil des prochains articles. Je peux toutefois vous dire que c'est en lien direct avec ma région ! ;)

Mais avant tout cela, je ferai à nouveau escale à la Roche Posay pour plusieurs jours, le temps pour moi...de prendre du temps rien que pour moi !

Pour conclure, je vous remercie également d'avoir fait "remonter" mon article sur Séné, en Bretagne, dans le Golfe du Morbihan, car depuis fin juin, c'est l'article le plus lu !

Cela tombe bien : nous allons reparler de cette Bretagne qui m'est chère, dans les prochains articles !

 

Alors dites-moi, quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Avant tout, êtes-vous de retour de vacances ?

Où êtes-vous partis ?

 

Pour l'heure, je vous souhaite une très belle semaine :) 

Je vous remercie de vos adorables commentaires qui me touchent toujours autant et qui aident à faire vivre ce blog <3

Merci également aux nouveaux abonnés : je vous souhaite la bienvenue parmi nous :)

abonnement newsletter

 

Publicité
Publicité
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Publicité
Newsletter
La Green Life De Nath
  • Je m'appelle Nathalie, fondatrice de LaGreenLifedeNath. Mon but ? Vous embarquer en mode Slow Travel pour des escapades en famille, vous faire découvrir nos beaux villages de France (ou d'ailleurs) et partir à la rencontre de ceux qui les font vivre.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité