Enfin le printemps est là, et le soleil est au rendez-vous : alors telles de petites fourmis, il est grand temps de s'organiser et de préparer la pleine saison au potager !

7 ans ! 7 ans déjà que je cultive mon jardin potager...et jamais mon petit coin de Paradis n'a connu de pesticides ni aucun autres intrants, qu'ils soient chimiques ou non.

Mon jardin, il est "Au Naturel", ce qui m'a valu de beaux moments de partages et de convivialités lors de la session 2017 de "Bienvenue dans mon jardin au naturel", organisé par les CPIE (Centre Permanent d'Initiative pour l'Environnement) de France.

 

0

 

C'est d'ailleurs avec une grande émotion que je repense à ce week-end : tant de monde, venu parfois d'assez loin de chez moi, avait fait le déplacement pour venir voir mon jardin...l'appel de la Permaculture !

A l'époque, j'étais l'une des rares (chez moi n'est-ce pas, pas à l'échelle nationale ! mdr) à parler de cette approche de la culture...dans ma petite région, beaucoup sont encore dans l'illusion de l'agriculture telle qu'on leur a enseigné, et qui n'est plus viable aujourd'hui, pour eux, pour nous...et pour notre terre.

Pas question de juger, ce n'est qu'une constation hélas.

Une chose est certaine, cultiver mon potager avec une philosophie permacole, m'a permis de mieux comprendre cette faune et cette flore qui nous entoure.

Car j'ai beaucoup lu, beaucoup regardé de vidéos, écouté de conférences...et fait de belles rencontres : mon village étant celui de Jacky Mercier, célèbre pour ses tomates, avec le Baron de La Bourdaisière (à Montlouis sur Loire), et ami de Xavier Mathias (qui ne connait pas Xavier Mathias ?!), nous avons la chance, tous les ans, de nous retrouver, amis de la terre, dans le jardin pédagogique des Trois Noyers de Jacky, avec de nombreux producteurs..."Bio" il va de soi, le deuxième jeudi d'Août....

 

04

Jacky Mercier (vu sur M6, FR3, la Une et à la Une du Monde et de l'Express)...photo prise par moi :)

05

Selfie avec Xavier Mathias :) Vu....partout et actuellement chroniqueur A Terre Vivante (entre autre, car maraîcher de base, et a écrit de nombreux livres, et vu dans le magnifique film "On a 20 ans pour sauver le monde"...C'est aussi grâce à lui si vous remangez des légumes anciens)

 

Pour tout dire, à un moment donné, j'avais même envisagé de ne plus faire que ça, de me former davantage, puis de "coacher" ceux qui ont des envies de jardin, mais ne savent pas comment s'y prendre, comment commencer...

En définitive, j'ai beaucoup partagé sur mon premier blog...l'idée étant de revenir sur mon expérience, j'ai donc peu à peu éffacé certains articles, pour réécrire ici, en étant un peu plus "structurée".

Mais ne croyez pas que je pense avoir "fait le tour de la question" !

L'une des choses que l'on apprend avec la nature (et dans la vie aussi en général), c'est que tout se réinvente chaque jour, et que rien n'est jamais acquis : ce qui fonctionne une fois, peut ne pas marcher une autre fois.

Et ce qui est valable ici, peut ne pas l'être ailleurs.

Ce qu'il faut faire ?

Etre à l'écoute de Mère Nature...et observer, beaucoup observer...Jardiner c'est être à l'école de la patience !

Et comme tout doit commencer...par le commencement, il est donc temps de parler des semis.

 

1

 

Si certains ont déjà semé sous serre, dans le sud notammment, chez nous, dans le Poitou, et pour une grande partie de la France, c'est en général à la mi-mars que la saison des semis démarre.

Souvent, on me demande s'il faut acheter des récipients "spéciaux", ce à quoi je réponds que la seule chose importante dans ce domaine...c'est l'imagination !

Tout peut servir de contenant, pour peu que l'on y perce des trous afin de ne pas faire pourrir les racines : un pot de yahourt, du journal (une page pliée et roulée à la façon d'un rouleau de papier toilettes ! lol), des alvéoles en papier maché (boîte d'oeufs), des cagettes (mais il faut alors mettre du carton et/ou du journal au fond pour combler les espaces!), des bacs en polystyrène (bac poissonnier), des barquettes plastiques...etc...

 

2

4

5

6

 

Pour la plupart des graines, il faut veiller à ne pas les enfoncer trop, sous peine de les faire également pourrir...ou ne pas les voir germer !

Le terreau quant à lui, je fais comme mon grand-père : j'achète le "spécial semis" (merci Gamm Vert, qui est la seule enseigne de la région que j'aime et où il y a encore de vraies compétences, les autres étant devenues beaucoup trop "commerciales", hélas !)...je vous conseille donc ce dernier, car il est "souple" et permet aux racines de bien se développer, et à la plantule de pousser.

Une fois cette phase terminée, je place mes contenants au chaud, dans la maison...ne reste plus qu'à prendre son "mal en patience", et attendre que cela lève.

Les seuls semis qui n'ont pas besoin de tout ça, se sont les Pommes de Terre : il suffit simplement de les mettre sur un plateau...ou mieux encore, sur une plaque en papier maché, puis, de les laisser germer à température ambiante, ou bien mieux encore, dans une cave, où la température ne varie quasiment jamais.

Alors, ferez-vous vos semis cette année, ou préférez-vous acheter vos plants ?

Ou bien, comme moi, faites-vous...les deux, toujours à la recherche de nouveautés !

Mais...avez-vous un jardin ! :)

Je vous envoie de gros bisous et vous souhaite une très belle journée.

Et je vous remercie de vos messages et visites qui me font si chaud au coeur : merci également aux nouveaux abonnés <3