Depuis cet été, outre le tricot, c'est également à la couture que je me suis à nouveau "intéressée" : non seulement j'ai un stock de tissus disons "raisonnable", mais une "grand-tante", couturière de métier, se débarrassait d'une grande partie du sien !

Alors, quand j'ai regardé ces trésors, je n'ai pas résisté : non seulement il y avait des jerseys "à tomber", mais trois différents tartans (qui sont tops dans la  "tendance" du moment !) m'ont vraiment fait de l'oeil.

Comment pouvais-je résister ?

Trois "écossais", de trois qualités différentes.

Trois épaisseurs...pour trois projets pour chaque saison...ou presque !

Vu les températures actuelles (dans le Poitou !), j'ai commencé par le plus épais.

Tout de suite j'ai su ce que j'allais en faire : j'avais vu dans un Burda, un patron pour une jupe crayon.

 

6

7

 

Et ce modèle, je l'avoue, s'est imposé de lui-même : je ne voyais aucune autre possibilité.

De plus, je n'ai plus aucune jupe de ce style dans mon dressing, alors, il fallait bien y remédier ?

J'aurais pu me contenter de ce "challenge", mais comme il s'agit de couture pour moi, je m'en suis rajouté d'autres : il n'y a pas que les tissus que je souhaite voir diminuer dans mes stocks.

Au fil de mes promenades dans les vide-greniers, j'ai emmagasiné un certains nombre d'accessoires couture, qui ne m'avaient jamais servi jusqu'à présent.

En soi, me direz-vous, où est le problème ?

Hé bien disons que c'est la "couleur" qui en poserait si je devais faire des vêtements pour les offrir ou les vendre !!!

Avouez qu'une fermeture éclair rose clair, sur un tartan d'hiver, ça n'est pas très "tendance" ça ! mdr

 

8

 

Heureusement, avec la méthode de ma maman pour coudre les zips, ça ne se voit pas quand je la porte...donc, limite, je n'ai pas besoin de le dire : sauf que ça serait moins rigolo !

 

9

 

Un peu d'autodérision, ça ne fait pas de mal : arrêtons de nous prendre au sérieux et mettons de la couleur dans nos vies !

Le dernier "challenge", qui n'en est pas vraiment un, était d'utiliser mes rubans de reps (ou gros grain)...qui ne sont pas tout à fait dans les mêmes tons...mais bon, marron foncé, ça passe et, de toute façon, je porte tojours un pull SUR mes pantalons, ou sur mes jupes.

Il me restait donc à piocher dans mon stock de papier calque, puis, à reproduire le patron...et à me mettre au travail.

10

L'avantage d'une jupe crayon, c'est que ça n'est pas très compliqué : on commence par piquer les pinces, au niveau de la taille (dès lors que l'on suit un bon patron, en principe, c'est plutôt simple), puis, il faut coudre les côtés, avant de terminer par la couture du milieu dos (entre l'ouverture de la fente et la glissière).

Le zip est alors prêt à coudre, une fois bien mis en place avec les épingles...En fait c'est le plus "délicat" dans la réalisation de cette jupe.

Ensuite, c'est la fente qui est cousue en repliant (deux fois) le surplus de tissu vers l'intérieur.

Ne reste plus qu'à coudre le ruban sur le haut de la jupe pour parfaire le "fini"...et voilà, plus qu'à laver, repasser (en principe on repasse les coutures au fur et à mesure), et à porter !

Oui bon, je sais, ce ne sont pas des explications ultra précises, mais je n'ai pas la prétention de vous apprendre la couture, je ne suis pas assez douée pour ça !

Je souhaite juste partager ma satisfaction d'avoir ressorti ma machine à coudre et vous démontrer que non, il ne faut pas penser que c'est "trop dur" : ici, ce n'est pas un manteau, je vous assure que c'est vraiment une couture simple ! :)

4

5

Bon, elle n'est pas parfaite, mais peu m'importe : je la porte et elle me plait, ce qui n'est déjà pas si mal ! lol.

Alors, dites-moi... qui a fait, et fait encore, de la couture parmi vous ?

Quels sont vos prochains projets si c'est le cas ?

Sinon, que pensez-vous de la jupe crayon dans une garde-robe ? Indispensable...ou pas ?

 

Je vous souhaite une très belle semaine et vous envoie de gros bisous...et je vous remercie pour tous vos commentaires qui me font chaud au coeur et qui font vivre ce blog :) <3