Pour beaucoup d'entre nous, le jardin, et à plus forte raison, le jardin potager, est synonyme de travail laborieux et quotidien, fastidieux même, et cela rebute d'autant ceux qui aimeraient se "lancer"...et qui finalement, renoncent.

Pourtant, dès que l'on a assimilé le concept de "permaculture" (cofondé par Bill Mollinson et David Holmgren dans le début des années 1970), on réalise que ça n'est pas tout à fait exact.

Attention, je ne dis pas qu'il n'y a plus de travail, simplement on le fait différemment, on s'organise, on essaie d'avoir une vision "globale" de notre environnement...et on s'adapte.

Il faut oublier le jardin bien "propre", avec une belle pelouse, et sans un brin d'herbe qui dépasse.

Imaginez-vous un instant dans une forêt : sentez cet humus, voyez ce couvert végétal ... l'homme n'intervient pas !

Pourtant, la forêt (et la forêt primaire par excellence) est LE lieu d'abondance et de bio-diversité !

Mais comment transposer cela au jardin ? Même tout petit ?

Tout d'abord, commencez par observer votre terrain (et ceux de vos voisins!), puis, réfléchissez à ce que vous aimeriez y voir pousser.

Surtout, gardez bien en tête une certaine logique : on souhaite des légumes et des fleurs, des arbustes, peut-être même des arbres, mais adaptés à notre région et à notre terre !

Si votre voisin a planté un arbuste qui n'arrive pas à pousser correctement, c'est peut-être que la terre n'est pas adaptée : alors essayez une autre variété mieux en adéquation avec la votre !

Oui, mais alors, me direz vous : "mon jardin est tout caillouteux, rien ne pousse, ou si peu, dois-je pour autant ne rien tenter ?"

Eh bien, en fait, plusieurs possibilités s'offrent à vous, inspirées (donc) de la permaculture : la culture sur buttes, sur paille...ou en lasagnes !

Et avant de revenir sur mes propres expériences, c'est cette dernière technique que nous allons voir aujourd'hui.

L'avantage : pas de terrain à labourer, juste un peu de temps pour la préparation de ladite lasagne !

Et par la suite, le plaisir de voir pousser puis de déguster de  bons légumes :)

Le principe du potager en lasagne : alterner les couches de carbone (carton, feuilles sèches, pailles, branchages..), puis les couches d'azote (matière verte : tonte de pelouse, épluchures de légumes (personnellement, tout ce qui va au compost , va dans la lasagne !)...matière brune humide : feuilles, terreau ou fumier (10 cm dans l'idéal).

ET SURTOUT NE PAS OUBLIER D'ARROSER ENTRE CHAQUE COUCHE !

Terminer par un paillage.

Très important : faites le plus possible avec ce que vous avez autour de vous !

N'hésitez pas à demander à vos voisins leur tonte de pelouse si vous voyez qu'ils ne l'utilisent pas : c'est ce que fait ma maman ! :)

J'ai commencé à tester cette technique en 2014, par un tout petit carré, préparé avec joie par ma puce :)

Nous avions pris plein de photos : c'est alors avec fierté qu'elle a fait un exposé de son expérence à l'école, devant ses copains de classe, et à l'invitation de sa maîtresse.

La voici à l'oeuvre :

 

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

 

Comme les plantations d'Alizée ont donné bien plus longtemps et en abondance (par rapport aux miennes, dans des carrés plus "classiques"), nous avons décidé d'en refaire un (rectangle en fait !) l'année suivante...depuis, je cultive toujours un ou deux carrés de cette façon, et deux carrés de façon plus "classique", mais toujours dans une logique permaculturelle, en prenant soin de la terre et paillant énormément et bien entendu...sans aucun produits chimiques, ni aucun autre d'ailleurs !

Cette technique est très intéressante, surtout si votre terrain n'est pas très fertile...à première vue.

De même si vous avez une toute petite surface.

Vous n'êtes pas convaincu ?

Voici quelques avantages non négligeables :

- pas de souci de "rotation de cultures" puisqu'on le refait chaque année (ou presque) !

- pas, ou très peu d'arrosages.

- on peut planter "serré"...et varié !

- pas de désherbage, ou très peu et en ce cas, les herbes s'arrachent très facilement !

Et si l'année suivante vous n'avez pas envie de le refaire, pas de problème : vous aurez un bon compost sur lequel vous pourrez quand même faire quelques plantations, ou à utiliser pour un carré plus "classique" !

Alors, prêts à tenter l'expérience ?

Avez-vous un carré potager ?

Pensez-vous à pailler ?

Je vous envoie de gros bisous et vous souhaite un bon week-end :)

Je vous remercie également pour tous vos gentils qui me font toujours chaud au coeur :) <3